Home»National»EDUCATION : LE ROLE DE LA LITTERACIE ET LA LANGUE ARABE DANS L’ACQUISITION DU SAVOIR DEBATTU A L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN D’IFRANE

EDUCATION : LE ROLE DE LA LITTERACIE ET LA LANGUE ARABE DANS L’ACQUISITION DU SAVOIR DEBATTU A L’UNIVERSITE AL AKHAWAYN D’IFRANE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

En célébration de la Journée Mondiale de la langue Arabe qui coïncide avec la journée du 18 décembre de chaque année, l’Université Al Akhawayn d’Ifrane a organisé une conférence internationale hybride sous le thème de : « Rôle de la littéracie et la langue arabe dans l’acquisition des connaissances ».
Organisée du 20 au 21 décembre en cours, cet événement a été marqué par la proclamation des résultats du Concours international de « l’histoire courte » destinée aux enfants organisé par le Centre d’étude arabe et de littéracie relevant de la faculté des sciences humaines et sociales de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane et dont l’objectif est d’encourager la créativité relative à la littérature, à l’écriture littéraire et à travers elle ; l’écriture de l’histoire courte destinée aux enfants du préscolaire et des élèves de l’enseignement primaire et par là, encourager les écrivains en herbe.
Plusieurs experts Marocains et internationaux représentant des pays africains, d’Europe, des États-Unis et de l’Asie ont pris part à cette conférence qui a traité de plusieurs thèmes revêtant une grande importance au vu du contexte actuel à connaitre : La Qualité de l’enseignement et la stratégie d’apprentissage, la conscience phonologique et morphologique, la lecture et la littéracie et, les Troubles d’apprentissage.
Dans son allocution d’ouverture des travaux de cette conférence, Mr Amine Bensaïd, Président de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane a souligne que la littéracie est considérée comme étant la prière angulaire dans tout système d’enseignement et qu’il est attendu que les recommandations issues de cette conférence internationale puissent contribuer à l’élaboration de partenariats avec des instituts de recherche scientifiques en matière de méthodologie d’enseignement de la langue arabe, de réseautage international visant l’amélioration de la lecture de la langue arabe et des partenariats avec des institutions africaines intéressées par la littérature pour enfant en vue d’une participation et un apprentissage assurant une transition de la culture de l’oralité à l’écriture entre autres recommandation attendues.
Pour Mr Abdellah Chekayri Professeur de l’AUI, les objectifs fixés pour cette conférence internationale vise à pointer du doigt les problématique dont souffre la langue arabe dans l’enseignement, la recherche scientifique, dans l’apprentissage de la langue arabe ainsi que l’usage de la technologie dans l’enseignement de la langue arabe et de soulever aussi les vrais problèmes qui affectent l’enseignement de la langue arabe en général.
Pour lui, cette conférence est une plateforme pour nouer plus de partenariats avec plus d’institutions aussi bien nationales que dans la région MENA, en Afrique du nord ou encore dans la région d’Amérique et de l’Asie.
A souligne au passage que bien que l’éducation des générations actuelles et futures, de la petite enfance jusqu’à l’université, demeure le moteur principal du développement et constitue une priorité pour les gouvernements malgré les actions mises en place et les avancées accomplies dans le domaine de l’éducation au cours des dernières années au Maroc et dans le Monde Arabe, le chemin à parcourir est encore long.

Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.