Home»Enseignement»Rapport sur l’atelier intitulé « utiliser les techniques oratoires et de la diction pour animer un cours d’oral »

Rapport sur l’atelier intitulé « utiliser les techniques oratoires et de la diction pour animer un cours d’oral »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Rapport sur l’atelier intitulé « utiliser les techniques oratoires et de la diction pour animer un cours d’oral »
Dans le cadre du renforcement des liens de coopération qui lie le Maroc à son partenaire privilégié la France, et dans le sillage de la mise en œuvre de la convention du partenariat conclue entre l’institut français de Fès et l’Académie Régional de l’Education et de la Formation Fès-Boulmane,  les locaux du Centre Régional des Métiers de l’Education et de la Formation de Missour a abrité un regroupement pédagogique des enseignants du français du lundi 14 avril au 16 du même mois .
La séance d’ouverture animée par le directeur du centre de formation des enseignants à Missour a été entamée par une allocution du chef de cet prestigieux établissement qui a souhaité la bienvenue à tout le monde et qui a inscrit cette formation tant attendue dans son contexte pédagogique et culturel, tout en daignant insister sur la nécessité de tirer profit des professeurs émérites présents aujourd’hui pour animer cinq ateliers. Après ce discours concis et précis, Monsieur le directeur du centre a passé le relais au   directeur de l’institut français de Fès qui a mis l’accent sur les relations historiques qui lie les deux pays , tout en veillant à saluer les participants pour leur courage car ils ont interrompu les vacances savoureuses pour venir en masse prendre part aux travaux de cette formation qui durera trois jours et qui vise en premier lieu à doter les professeurs de techniques et d’astuces à même de les aider à développer leurs compétences pour les mettre ensuite au service de leurs apprenants.
Madame Wahiba Ouzzani, chargée de mission pour la coopération linguistique et éducative à l’institut français de Fès a souhaité un excellent séjour aux participants appelés inévitablement à saisir cette occasion propice qui leur est offerte pour étoffer leurs compétences et enrichir leurs carrières professionnelles car ils ont affaire à une équipe formatrice de haut niveau.
Le représentant de l’Académie Régional de l’Education et de la Formation a remercié le directeur du centre qui n’a ménagé aucun effort pour abriter les travaux de ce regroupement dans des conditions optimales, il a en outre remercié le directeur de l’institut français , l’équipe formatrice et les enseignants, tout en souhaitant bonne chance à tout le monde.
Ensuite, le Directeur du centre a pris le micro pour demander aux assistants de regagner leurs salles en vue de prendre part aux ateliers qui sont au nombre de cinq.
A l’instar des autres participants, j’ai regagné l’atelier numéro 4 animé par docteur Régine Dautry-Norguet formatrice de formateurs pour Thélème Internationale. L’atelier intitulé : «  Utiliser les techniques oratoires et de la diction pour animer un cours d’oral »
Au cours de la première journée qui a duré cinq heures, la formatrice nous a amené vers le monde de la prosodie pour passer inéluctablement au monde de l’art oratoire et de la diction. Qui dit art oratoire dit prendre la parole devant un auditoire. La prise de parole n’est pas une mince affaire, c’est un processus qui exige beaucoup de travail et surtout des exercices en vue d’acquérir des techniques et des astuces de la diction. De ce fait, on a appris que la prise de parole n’est pas un don, mais c’est un art qu’on acquiert avec l’entraînement et l’apprentissage.
Après un exposé théorique sur la diction et ses types ( la diction dentale, la diction enchaînée et la diction mixte) docteur Régine nous a effectué des exercices opérationnels qui ont un rapport étroit avec la diction pour mieux articuler les mots et les mettre en relief, car ce qui importe le plus dans une présentation  c’est la mise en bouche d’un texte ou d’un discours.
Dans la deuxième journée, la formatrice a mis l’accent sur la voix qui est l’outil fondamental que chaque orateur utilise y compris l’enseignant qui dispense des cours au sein de sa classe. La voix fait partie de l’art oratoire. Le placement de la voix mérite beaucoup d’attention. Placer sa voix c’est justement trouver sa note . Dans cette optique l’orateur est tenu à travailler le volume de sa voix et la tonicité de sa diction pour être entendu. Néanmoins un travail soutenu de la voix n’est pas suffisant, il faut aussi allier le geste à la parole, ce qui incite chaque tribun à trouver l’équilibre corporel qui se trouve au niveau des genoux et au niveau du port de tête.
Force est de souligner que le troisième jour était consacré à des exercices relatif à oser prendre la parole face à un public .
Pour clôturer la formation, nous avons fait collectivement une évaluation générale où chaque groupe est appelé à prioriser les axes qui ont été développés tout au long de ces 15 heures du travail organisé et bien mené par un chef d’orchestre, Madame Régine pour ne pas la nommer.
In fine, nous avons pris une photo souvenir avec une adorable et charmante professeur qui a accepté volontiers et s’est laissée faire avec courtoisie.
Monsieur le directeur du centre de formation, Monsieur Mohamed Bougern, qui a accueilli les travaux de ce groupement pédagogique nous a délivré des attestations avec son sourire habituel .
Je tiens à remercier le directeur du centre pour la préparation minutieuse, pour la qualité de la logistique mis à la disposition de l’équipe formatrice et pour la générosité et la convivialité de l’équipe administrative.
Nous parierons sur la réussite de cette formation pour démultiplier les initiatives de formation continue.

Khalid Barkaoui
Ecole OKBA BNOU NAFIA ELFIHRI
OUTAT EL HAJ

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.