Home»National»La maison de la cédraie du parc national d’Ifrane Abrite les travaux d’un séminaire Sur la politique de l’eau au Maroc

La maison de la cédraie du parc national d’Ifrane Abrite les travaux d’un séminaire Sur la politique de l’eau au Maroc

1
Shares
PinterestGoogle+
 

Par Mohammed Drihem
Dans le cadre de son projet environnemental « Hawel Rhif Aman», qui vise à sensibiliser les élèves de certains établissements scolaires de la Province d’Ifrane à l’importance de la préservation de l’eau, l’Association Sans Frontières d’Ifrane, en partenariat avec la Fondation Alwan, a organisé un colloque national sur la thème : « Politique de l’eau au Maroc » ; jeudi 30 juin 2022 à la Maison de la Cédraie du Parc National d’Ifrane.
Ce symposium scientifique organisé avec le soutien du Fonds de l’eau de Sebou et en coordination avec la Direction Provinciale du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement du Préscolaire et des Sports à Ifrane et en coopération avec le Parc National d’Ifrane, a été marqué par la participation d’une pléiade de chercheurs, des universitaires, des experts, des représentants des institutions publiques concernées et des représentants des institutions partenaires.
Dans une déclaration à la MAP, Zakaria jebbar, coordinateur des programmes à l’Association Sans Frontières, a souligné que ce colloque, qui s’organise aujourd’hui sur la politique de l’eau dans notre pays, vise à ouvrir un débat public national dans le cadre de l’initiative « Hawel Rhif Aman » qui, à son tour, vise à sensibiliser les élèves des établissements d’enseignement de la région d’Ifrane sur la nécessité de protection de l’eau et l’économie de son utilisation et ce, avec la participation de spécialistes représentant le Parc National d’Ifrane, la Fondation Alwan, l’Association des Enseignants de la Vie et de la Terre – Section d’Ifrane – et la participation d’un chercheur expert dans le domaine du changement climatique.
Concernant les axes du symposium, précise-t-il ; les principaux domaines d’intervention des participants à ce symposium portent sur l’importance des ressources en eau dans la région du Moyen Atlas, la gestion de l’eau au Maroc à travers l’histoire, et enfin l’impact des changements climatiques sur l’eau au Maroc.
Au cours de cette rencontre, les grandes lignes de la politique de l’eau au Maroc ont été évoquées à la lumière de la situation actuelle, et des défis qu’elle pose à l’environnement, au secteur économique, et à tous les domaines de la vie quotidienne des citoyens dans notre pays.
Toutes les interventions des participants à cette rencontre ont porté sur un ensemble d’axes dont le plus important est la définition du plan national de l’eau, et les mesures qu’il comporte qui permettront d’atteindre les ambitions du Maroc pour surmonter le stress hydrique dont bon nombre de régions souffrent, de mettre en évidence la spécificité des ressources en eau dans le Moyen Atlas, Et les effets des changements climatiques sur la richesse en eau de cette région, qui était jusqu’à récemment un réservoir d’eau très important, en plus de rappeler le patrimoine hydrique marocain comme une incarnation de la personnalité marocaine, qui se caractérise par sa capacité d’adaptation à toutes les circonstances et conditions.
Pour rappel, le Maroc connaît, comme beaucoup d’autres pays au monde, une grande rareté de l’eau due aux changements climatiques, et des comportements humains qui ne cessent de gaspiller cette richesse vitale. C’est pourquoi, depuis des décennies, le Maroc a fait de gros efforts pour remédier à ce problème, en adoptant des politiques publiques volontaristes, parmi lesquelles la politique des barrages adoptée par Sa Majesté feu Hassan II, en passant par la Loi sur l’Eau, arrivant au Plan National de l’Eau 2020/2050.

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.