Home»International»LA VILLE D’AGADIR AU RENDEZ-VOUS AVEC : La 2ème RENCONTRE ARABO-AFRICAINE SUR LES RESERVES DE BIOSPHERE

LA VILLE D’AGADIR AU RENDEZ-VOUS AVEC : La 2ème RENCONTRE ARABO-AFRICAINE SUR LES RESERVES DE BIOSPHERE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mardi 17 octobre dernier ; la ville d’Agadir a été au rendez-vous avec la cérémonie d’ouverture officielle de la 2ème Rencontre Arabo-Africaine sur les réserves de biodiversité organisée par le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) en partenariat avec la Fondation Mohamed VI pour la protection de l’Environnement (FM6E), le Département de l’Eau, l’UNESCO et l’ISESCO.
Organisée sous le thème : « les Réserves de Biosphère : Observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région Arabe Africaine’ ; cette 2ème rencontre Arabo–Africaine sur les Réserves de Biosphère qui se poursuit jusqu’au 19 octobre 2017 est une initiative Arabo Africaine de biosphère qui a été initiée lors de la première rencontre Arabo Africaine conjointe du Programme sur l’Homme et la biosphère et le Programme Hydrologique International (MAB-PHI) qui a été organisée à Tanger en octobre 2016 et lancée lors de la COP 22 en novembre dernier en présence de Mr Abdeladim LHAFI, Commissaire Général de la COP 22 et Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, et Mme Flavia Schegel ,sous directrice Générale Adjointe des Sciences Exactes et Naturelles de l’UNESCO sous ‘l’Appel de Tanger’.
Cette initiative a été retenue comme étant l’une des actions post COP 22 les plus importantes et s’inscrit dans les axes stratégiques de l’UNESCO et l’ISESCO en matière de lutte contre les changements climatiques.
Près de 40 participants de 20 pays des régions arabes et Africaines se réunissent donc à Agadir pour échanger leur expérience autour de l’initiative des réserves de biosphères en tant qu’observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région arabe et africaine et débattre cette thématique.
Les objectifs assignés à cette initiative arabo-africaine se résument en cinq points à savoir :

 

-Initier et soutenir les états membres à mettre en place un dispositif (opérationnel à l’échelle Arabo Africain) d’observation des effets du changement climatique et ce en concertation avec le MAB arabe et le MAB Afrique, aussi bien en phase de conception qu’en phase de déploiement.
-Mettre en place une plateforme de données relatives aux impacts du changement climatique sur les RBs dans la région Arabo Africaine et la situation des ODD.
-Disséminer les connaissances mutualisées et contribuer au partage des solutions efficaces et des meilleures pratiques parmi les chercheurs, les praticiens et les décideurs politiques.
-Soutenir les réserves de biosphère dans leurs efforts à constituer des espaces privilégiés pour tester des nouvelles approches de développement durable et observer les phénomènes de changement climatiques.
-Assurer le développement des capacités des différents acteurs au service de l’initiative.
A signaler enfin que cette initiative sera lancée par le HCEFLCD lors de la COP 23 qui se tiendra à Bonn du 06 au 17 novembre 2017 et l’évènement sera une occasion pour mettre l’accent sur la réserve de biosphère de l’arganeraie, et aussi sur l’expérience marocaine.

MOHAMMED DRIHEM

 

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.