Home»MRE»LES MAROCAINS DU MONDE SE MOBILISENT A PARIS EN SOLIDARITE AVEC NOS COMPATRIOTES OTAGES DANS LES CAMPS DE LA HONTE DE TINDOUF

LES MAROCAINS DU MONDE SE MOBILISENT A PARIS EN SOLIDARITE AVEC NOS COMPATRIOTES OTAGES DANS LES CAMPS DE LA HONTE DE TINDOUF

0
Shares
PinterestGoogle+
 

LES MAROCAINS DU MONDE SE MOBILISENT
A LA PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS
EN SOLIDARITE AVEC NOS COMPATRIOTES
OTAGES DANS LES CAMPS DE LA HONTE DE TINDOUF

Samedi 27 mars 2021, l’Association des Compétences Maroco- Françaises (ACOMAF) a participé à la mobilisation des Marocains du monde organisée sur la place de la république à Paris (France), en soutien et en honneur de nos compatriotes détenus dans les camps de TINDOUF.
Pour la militante Mme Fatima AIT OUAILAL secrétaire Générale de l’ACOMAF : « Nous sommes ravis de l’affluence de la société civile franco-marocaine mais pas que, des collectifs d’associations franco-marocaines et européennes. Mobilisations pacifiste et dans le strict respect des précautions sanitaires ».
Cette manifestation, déclarée et autorisée , était une opportunité pour réitérer notre intégrité nationale , mais surtout d’alerter l’opinion internationale et nos pays d’accueils sur notre histoire et notre patrimoine passée sous silence depuis une quarantaine d’année d’une part et nous souhaitions rappeler que des hommes, des femmes et des enfants compatriotes marocains sont détenus dans des conditions qui doivent interpeller l’opinion publique , la communauté internationale , notamment dans le cadre de violations systémiques de leurs droits fondamentaux d’autre part. avait-elle ajouté.
Pour elle, ces conditions qui sont décrites et que l’on retrouve dans des témoignages poignants de ceux qui ont réussis à s’enfuir de ces camps doivent nous faire prendre conscience de l’urgence de la situation sécuritaire et humanitaire dans ces lieux.
Aussi précisa-t-elle, cette prise « d’otage » doit cesser pour permettre à cette zone géographique de garantir sa stabilité, de permettre à nos compatriotes qui le demandent de retourner dans leur patrie mère, d’être libéré de cette zone de non droits.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.