Home»Correspondants»Pourquoi on est toujours les derniers ?

Pourquoi on est toujours les derniers ?

0
Shares
PinterestGoogle+
 

J’ai appris que beaucoup de facultés au Maroc étaient toujours en train de faire passer les concours aux étudiants qui veulent faire des licences professionnelles.  Il faut rappeler que le Maroc a fait un effort considérable  dans la création des différentes licences et masters afin que les étudiants aient  un choix très large.  Les étudiants ne doivent être que contents ! Est-ce vraiment le cas ?

Pour que ces étudiants puissent pouvoir intégrer ses facultés, ils doivent suivre un parcours digne de celui d’un combattant.  Tout d’abord, se déplacer pour déposer le dossier, exemple : un étudiant qui habite à « Oujda » doit se présenter en Personne à « Settat » pour déposer le dossier, il ne peut pas le faire par la poste ni par Internet. Alors imaginez  cet étudiant qui fera le tour du Maroc, entre Casablanca, Marrakech, Kenitra, Settat, Fès, Mohammedia, Rabat… Imaginez sa souffrance dans les transports, et imaginez les dépenses  que les parents doivent assumer ! Et tout cela est  juste pour dépôt du dossier de candidature.

 Deuxième étape c’est de revenir pour passer l’entretien écrit, même scénario que pour la première étape à laquelle s’ajoutent les frais de l’hôtel si l’étudiant doit rester sur place pour passer l’entretien oral.  Une étudiante m’a confié que lors de son déplacement en train , on lui a volé son sac et tous ses papiers ainsi que  les 100DHs que ses parents lui ont donnés pour son séjour, cette étudiante a passé le concours sans pièce d’identité et était obligée de se priver de nourriture et demander de l’aide auprès de ses amis pour pouvoir revenir chez elle.

Mais l’étudiant Marocain garde espoir et se dit que tous ces évènements font partis du train de la vie et que son objectif est de réussir dans ses études et que tous ces mauvais moments ne représenteraient que des souvenirs « rigolos » dans l’avenir.

Permettez-moi d’ouvrir une parenthèse courte. «  Quand j’ai quitté le Maroc il y a dix ans, l’objectif était de continuer mes études en France et la principale raison qui a poussé mes parents à prendre cette décision était la déception de ne pas pouvoir continuer en faculté de Médecine car mes 15 de moyenne en baccalauréat ne m’ont pas permis d’accéder à ma faculté préférée, et le plus surprenant est qu’une camarade de classe avec 13 de moyenne a pu s’inscrire en médecine, quelle chance !  Est-ce  vraiment de la chance ? Ou du Piston ? Je vous laisse répondre à cette question! Bref, j’ai pris mon mal en patience et j’ai mis ça sur le dos du destin comme  tout le monde fait pour se rassurer  dans notre société. J’ai eu de la chance ensuite de partir en France et de poursuivre toutes les études qui me passionnaient, du génie électrique, de l’informatique en passant par les relations internationales et les sciences politiques ».

Je ferme cette parenthèse que j’ai ouverte juste  pour vous dire que dix ans après, les choses ne se sont pas encore améliorées, je m’explique en invitant tous les hauts  responsables de l’éducation nationale d’aller faire un tour aux facultés de Fès, Kenitra, Agdal, Mohammedia,  Casablanca… et demander un audit pour voir qui a été retenu dans ces licences professionnelles. Ils découvriront que la majorité des retenus sont des étudiants pistonnés par des responsables corrompus.

Elle est ou cette justice messieurs les responsables du parti de  la justice et du développement ?

Je peux comprendre un premier ministre qui dit (عفا الله عما سلف), en parlant du passémais aujourd’hui,  il est où ce premier ministre ? Et son ministre d’éducation nationale qui doit commencer par éduquer ces responsables qui acceptent de l’argent pour rendre malheureux des jeunes  qui ont tout donné pendant des années pour accéder à telle ou telle formation, des jeunes qui peut être sont  le seul espoir de leurs familles, des jeunes qui leurs pères ont fort probablement tout vendu pour que leurs enfants réussissent.

  J’anticipe et je réponds  à ceux qui vont commenter et qui vont me dire, on doit laisser le temps à ce gouvernement avant de commencer à critiquer. Messieux, dames, permettez-moi de vous dire que les Français trouvent  François Hollande très long, en sachant que son investiture remonte au mois de Mai dernier. En général, je n’aime guère comparer le Maroc et la France, deux états incomparables sur tous les plans mais je ne suis pas mieux que notre cher premier ministre qui compare toujours le Maroc aux nations Européennes quand il veut faire passer ses réformes.

Messieurs les responsables, ayez une conscience professionnelle, si vous avez la capacité d’envoyer vos enfants dans des écoles privées ou à l’étranger, le monsieur tout le monde « Marocain » n’est pas en capacité de le faire. La jeunesse est l’oxygène de ce pays. Aidons-la au lieu de la casser. Le Maroc doit faire d’amples efforts pour faire disparaitre cette corruption qui touche même notre éducation, notre « éducation nationale » ! La plus noble des fonctions.

                                                                              Rim EL Bekkaoui

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

9 Comments

  1. Anonyme
    13/10/2012 at 03:08

    A mon avis il faut une veritable enquete le suivis d’un etudiant lumbda pendant tous se parcours de combatant il faudrait des equipements et un reportage video avec tous le matos necaissaires avec des cam caché mm au niveau des entretien avec les responsables

  2. Mohamed
    13/10/2012 at 14:42

    Tout à fait vrai !!

  3. anaaa
    13/10/2012 at 17:08

    par ce que chez nous, y a bcp de créature mais peu d’hommes?

  4. mere d un etudiant
    14/10/2012 at 22:14

    trés bien dit on a vécu la soufrance pourque enfin notre fils soit inscrit à une fac de Martil imaginez plus que 13h de voyage tandis que fac d oujda est à 15mn de chez nous la raison notre fac a laissè le concours de licence prof jusq 13 oct en plus il y avait des rumeurs qui disaient que cette licence etait suprimait Allah y5allashoum 3la 3dab had etudiants et leurs parents

  5. Leila
    15/10/2012 at 11:01

    Bonjour
    Je ne peux que m incliner devant tant de franchise ذd amertume
    J vous remercie madame d avoir devoileel autre visage o combien sombre de notre pays le maroc malheusement ce sont toujours les parties innocentes qui paient les crimes des malfaiteurs..nos enfants .. j approuve tout ce que vous avez ecrit.. J unie ma modeste voix a la votre .. Peut etre arriverons nous a reveiller des consciences endormies dans ce pays dit ( musulman)!!?
    Merci encore et bonne continiute chere madame

  6. myriam berkane
    25/10/2012 at 02:52

    je me joins a rim el bekkaoui pour parler d un autre sujet aussi grave vu que le master a ete refuse aux fonctionnaires sous couvert d une note tres ambigue lancee par monsieur daoudi lahcen qui dit qu il faut etre libere de ses fonctions pour etudier comme si un chomeur se soucierait d un diplome de master ou de doctorat!ou on va sous les directives de tels (ir)responsables?ya t il encore au monde un pays qui interdit des etudes a ses citoyens?le savoir et l apprentissage sont un droit,le seul ou on triche pas et on ne magouille pas;ne peut on encourager vers le progres par des devoirs et des responsabilites que devrait avoir tout un chacun ayant obtenu un poste grace a ce peuple qui a vote pour lui confiant et rassure!?arretez de bafouer et de sous estimer l enseignant car sans lui ni vous ni les autres ne seraient a leurs postes de pouvoir dont ils abusent ,tres mesquins.rendez a cesar ce qui lui appartient et a Dieu ce qui lui appartient en respectant ses creatures dans leur propre volonte d apprendre et de reussir!

  7. Visiteur
    02/11/2012 at 03:00

    Seule la faculté de Rabat qui est développée et permet une inscription simple via internet sans même envoyer aucune pièce jusqu’au jour de l’exam, alors je me demande pourquoi ne pas répandre cette méthode sur l’ensemble des facultés marocaine ? franchement…c’est grave.

    Je vous félicite mademoiselle pour cet article en espérant qu’il atteindra les personnes responsables.

  8. une étudiante parmis plusieurs !!
    02/11/2012 at 03:43

    Que dirais-je !!!!!? Lah yakhd fihoum l7e9 , que quelqu’un m’explique : pourquoi on nous prives de poursuivre nos études en master ??? Donnons la chance a tt étudiant .. Bzaaaaaaf 3la had lfasad w 3adam damir..
    Mais ana li dertha l rasi , nhar jatni Green Card pour aller vivre aux USA , et avoir LA nationalité AMéricaine 5ans plutard et chui po parti … Ya ndaaaaamti

  9. Youssef
    01/12/2012 at 01:11

    VAUT MIEUX ALLUMER UNE BOUGIE QUE D’INSULTER L’OBSCURITE

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.