Home»Débats»COMMUNIQUÉ DES ASSOCIATIONS DE FIGUIG EN France : Objet : Préoccupations liées à la construction d’une route dite touristique à Figuig

COMMUNIQUÉ DES ASSOCIATIONS DE FIGUIG EN France : Objet : Préoccupations liées à la construction d’une route dite touristique à Figuig

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Objet : Préoccupations liées à la construction d’une route dite touristique à Figuig
Les habitants de Figuig et sa diaspora sont particulièrement préoccupés par les travaux de construction actuellement en cours, autour du projet intitulé « ROUTE TOURISTIQUE DE LA COMMUNE DE FIGUIG SUR 3.63 KM RELEVANT DE LA PROVINCE DE FIGUIG », tel que mentionné dans l’avis d’appel d’offre.
Les habitants de Figuig et sa diaspora ont pris connaissance de la réalisation de ce projet en constatant les engins de chantier et les bornes de traçage de cette route, la semaine du 15 juin 2020.
Le Président de la Commune de Figuig, Monsieur Mohamed HAKKOU a été sollicité pour avoir des informations concernant ce projet et nous avons appris qu’il s’agissait d’une route d’une largeur de 4 mètres plus deux trottoirs de 1m chacun (6m de largeur au total), dont le tracé n’est pas entièrement connu à ce jour. Cette route partirait cependant de la localité de Tachroumt à la localité de Azrou. Elle traverserait donc les Ksours de Laâbidat, Loudaghir, Ouled Slimane et dans une moindre mesure Zénaga.
La maitrise d’ouvrage de ce projet est la Région de l’Oriental et le budget alloué est de plus de 7,6 millions de dirhams selon le panneau d’affichage du chantier.
Plusieurs associations de Figuig en France se sont réunies le 21 juin 2020 afin de discuter de ce projet, d’exprimer leurs inquiétudes et de proposer un plan d’action.
Tout d’abord, nous dénonçons l’opacité dans laquelle ce projet a été préparé. Aucune consultation publique n’a été faite pour un projet qui touche pourtant l’ensemble des Figuiguis et en particulier des propriétaires de terrains qui ont découvert des bornes de marquages sur leurs propriétés. De plus, les raisons d’un tel projet restent obscures, ce qui ouvre la voie à toute sorte de spéculations sur des intérêts privés qui seraient en jeu.
Plus factuellement, aucune étude d’impact environnemental n’a été faite. Nous rappelons que l’Article 2 de la loi 12-03 précise que « Tous les projets mentionnés dans la liste annexée à la présente loi, entrepris par toute personne physique ou morale, privée ou publique, qui en raison de leur nature, de leur dimension ou de leur lieu d’implantation risquent de produire des impacts négatifs sur le milieu biophysique et humain, font l’objet d’une étude d’impact sur l’environnement. ».
En l’état, ce projet présente de graves impacts environnementaux irréversibles, à commencer par l’arrachage de nombreux arbres fruitiers et de palmiers dattiers, la pollution des sources d’eau par les huiles moteurs des véhicules collectées par une telle route carrossable et le sectionnement des circuits d’irrigation traditionnels, sans compter les nuisances liées à la pollution de l’air et à la pollution sonore.
Par ailleurs, ce projet pose de nombreuses questions. Quel développement veut-on pour Figuig ? Veut-on un développement archaïque au détriment de l’environnement et de la tranquillité ? Veut-on hypothéquer toute chance de voir Figuig inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ?
Nous avons toujours en mémoire le projet de l’association IMAD portée par Madame Latifa Ibn Ziaten, de « rénover » la synagogue de Loudaghir. Cette « rénovation » ne prenait aucunement en compte les caractéristiques exceptionnelles de ce patrimoine et aurait effacé toute trace de ce qui la caractérise et par la même occasion aurait annulé de facto nos chances d’une reconnaissance de notre patrimoine auprès de l’UNESCO. Encore une fois, la municipalité était au courant de ce projet et les associations de Figuig en ont été informées par voie de presse en France et ont œuvré pour éviter la destruction de notre patrimoine.
Aujourd’hui, les associations de Figuig en France refusent la réalisation d’une route carrossable aussi large et exigent :
La suspension immédiate des travaux ;
Le lancement d’une consultation publique pour réorienter ce projet et imputer le budget à la réalisation d’un réseau de vrais sentiers touristiques au travers de la palmeraie, interdits aux véhicules légers, valorisant le patrimoine de notre oasis et respectueux de l’environnement ;
La mise en place d’un réseau de communication entre les autorités locales, incluant la municipalité, et les associations de Figuig au Maroc et à l’étranger, afin que la société civile soit systématiquement consultée sur les projets à fort impact. Par ailleurs, AELF et les associations signataires, dans le cas où l’arrêt total des travaux n’est pas constaté dans les plus brefs délais, se réservent le droit de recourir à tous les moyens légaux à disposition et d’intenter une action en justice pour préserver le droit des propriétaires et pour protéger le patrimoine environnemental de la zone.
Les signataires de ce communiqué sont :
Association Espoir Laâbidat en France (AELF)
Association Hammam Tahtani pour le Développement (AHTD
Association pour le Développement et l’Echange Culture (ADEC)
Fédération des Association de Figuig Maroc France (FAFMF)
Association Le Palmier de Sevran (APS)
Association Espoir de Figuig Maroc en France (AEFMF)
Association HASSANIYA de France Pour la Culture et le Développement (AHFCD)
Association des Ressortissants Maïz Figuig Maroc (ARMFM)

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.