Home»Régional»Bref exposé élaboré par un natif de Taourirt, sur l’ouvrage ‘les muriers de la vallée du Za’ de son auteur Mohammed Bouassaba.

Bref exposé élaboré par un natif de Taourirt, sur l’ouvrage ‘les muriers de la vallée du Za’ de son auteur Mohammed Bouassaba.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mohamed ALEM
Dans son récit l’écrivain raconte l’histoire de la naissance de son village natal, construit lors de la colonisation française, au début du siècle passé, aux confins d’une kasba historique et sur les rives du Za, un oued intarissable source de vie de la contrée, qui contourne le village avant d’aller se jetter dans le fleuve Moulouya.
Déjà Le titre de cet ouvrage , à mon avis étudié avec soin, englobe dans les quelques mots qui le composent, ce qu’il y a de plus beau dans cette contrée, à savoir :
*les verdoyants muriers, arbres fruitiers aimés par les Taourirti, tant pour leurs succulents fruits que par le beauté du tunnel de verdure qu’ils forment par leurs branchages arqués sur la route, ombrageant les lieux et faisant de l’ entrée Est du village un splendide et accueillant paysages du village…
*La magnifique et florissante vallée, qui est en même temps le terroir fertile et le riche grenier d’où s’approvisionnent les habitants
*l’oued Za, qui depuis la nuit du temps, génère la vie et fait la beauté de la région.
Dans le développement de son récit, l’auteur n’à pas manqué de revenir sur l’histoire de Taourirt, évoquant entre autres: l’ancestrale kasba de Lakrarma, les dynasties qui se l’a sont disputées , les personnages et les notables célèbres de l’époque …
Il a aussi parlé dans son récit des repères et sites les plus importants du village, dont :
*la majestueuse montage Nerguechoum avec « les quarante-quatre marabouts’’, et le côté spirituel qu’elle représente dans l’imaginaire des habitants
*la colline qui est à l’origine du nom amazigh du village, qu’on appelle autrement Sanfil.
L’auteur a raconté aussi, l’histoire des premiers monuments de culte, autour desquels on a commencé à poser les premières fondations du village, dès le début du siècle passé :
-la grande mosquée et ses pionniers imams,
-l’église et les prêtres qui s y sont succédés, et
-la première synagogue et celles qui ont suivi …
Puis, il a retracé l’histoire :
-des premiers établissements scolaires et des enseignants qui y ont exercé (école européenne, école musulmane et sa transformation en collège
*des chemins de fer (de la première gare jusqu’à l’actuelle, des ex ponts et itinéraires et des actuels …
*des souks, et du marché couvert après…
*des espaces de distractions :première piscine et l’actuelle, stade des sports et anciens sportifs …
On trouvera également dans cet ouvrage la description des différentes étapes de l’ extension du village: Blanes Jdid, Elhouriya ..
On y découvrira enfin quelques passages de la bibliographie de l’auteur racontée parallèlement avec une multitude d’histoires, faits, anecdotes et événements, qui se sont déroulés dans ce village et que l’auteur a vécu et rapporté tout au long du développement de son récit …
Voilà, entre autres, tant de curiosités qu’on désire connaître, d’histoires et d’événements qui se sont déroulés dans la région à découvrir, d’où l’importance de ce document qui mérite d’être lu
Enfin je vous salue ssi Mohammed, haut et fort pour l’excellent travail que vous avez accompli, faisant de cet ouvrage qui fait connaître notre ville natale une première dans toute la région ..

.ALEM MOHAMED

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.