Home»Régional»Au voisin qui a encombré la place de branches d’arbustes.

Au voisin qui a encombré la place de branches d’arbustes.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Zaid Tayeb/ oujdacity.net

Les habitants de la rue B19 de Hay El Fath, Lazaret (Oujda), dont les maisons font face au terrain vague compris entre la mosquée Al Imane et le nouveau dispensaire, lancent un pressant appel à l’un de leurs voisins qui a encombré la place par un amas de branches d’arbustes. Ils lui rappellent qu’il n’en est pas à son premier forfait, qu’à chaque fois qu’il fait tailler la haie de ‘’son’’ jardin, il jette les branches élaguées sur la place. Deux fois par le passé, pour sauvegarder les liens du bon voisinage, ses voisins ont laissé sécher les branches pour les brûler sur place. Mais ils se sont aperçus que l’opération de brûler en milieu urbain est une mauvaise solution étant donné les nombreux risques qu’elle génère. Cette fois-ci, ils demandent au contrevenant de faire preuve de civisme en enlevant les branches qu’il a jetées sur la place qui fait face à sa maison. Qu’est-ce que ça lui coûterait s’il faisait venir une charrette à deux roues ou un triporteur ? Il en a pour 40 dirhams s’il se montre généreux avec le transporteur. Ce n’est pas pour 40 dirhams qu’un voisin s’attire l’animosité de l’ensemble de ses voisins ou leur cherche querelle. Ce n’est pas pour 40 misérables dirhams qu’on transforme un espace commun en une décharge publique en milieu urbain.

Pour mémoire, déjà un promoteur immobilier y a par le passé déversé des dizaines de camions de gravats. Il avait fallu crier fort et haut pour faire intervenir les autorités et déblayer la place. Nous n’allons pas à chaque fois que quelqu’un, de quelque nature qu’il soit, décharge ses gravats ou ordures sur un espace public, faire intervenir les autorités qui ont d’autres choses de bien mieux à faire que de rappeler à l’ordre des inconscients, des étourdis ou des égarés, surtout quand il est question de récidive.

En conclusion, nous demandons au voisin qui a déchargé les branches des arbustes de la haie de ‘’son’’ jardin de bien vouloir faire prévaloir l’esprit du bon voisinage sur la grossièreté et l’arrogance.

Zaid Tayeb

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.