Home»International»! LA SOUVERAINETE NATIONALE AU DESSUS DE TOUT !

! LA SOUVERAINETE NATIONALE AU DESSUS DE TOUT !

0
Shares
PinterestGoogle+
 

!  LA SOUVERAINETE NATIONALE AU DESSUS DE TOUT !

Combien je suis frappé par les types de discours fréquemment utilisés par les médias marocains, essentiellement lorsqu’il est question d’exposer la position nationale sur un dossier de désaccord entre le Maroc et l’Union Européenne !

Mais auparavant, il convient de signaler le manque de fluidité de la circulation de l’information qui, en principe, devrait être destinée au premier concerné, en l’occurrence le peuple marocain.

Dans la majorité des cas, on ne sait  s’il s’agit d’un simple différend ponctuel, ou d’un litige profond, ou d’une crise dont le degré de gravité demeure inconnu du commun des mortels.

     De quelle transparence ose-t-on parler si des informations d’une grande importance ne   parviennent jamais aux destinataires légitimes que sont les citoyens marocains.

     Pour élucider de telles « allégations », prenons le cas des accords de pêche dans les eaux territoriales du Maroc, signés entre notre pays et ses partenaires européens depuis belle lurette.

Hormis la publication d’un communiqué du ministère marocain des affaires étrangères, un communiqué étonnamment laconique, ambigu, obscur, vague, l’opinion publique n’aurait jamais su  quelques tenants et aboutissants de la décision unilatérale du parlement européen de mettre fin aux accords de pêche précédemment renouvelés avec le Royaume Chérifien.

A vrai dire, nous nous sommes habitués à chercher des informations, largement mais suffisamment détaillées, au moyen d’autres sources S.D. plutôt que nous fier aux  nôtres.

L’ambigüité discursive des médias officiels ne fait que désinformer, déformer au lieu d’informer objectivement, méthodiquement, professionnellement.

 Par ailleurs, si on s’amusait à réfléchir sur la forme des contenus, on s’apercevrait malheureusement que chaque fois qu’un communiqué officiel évoque des aléas dans les relations Maroc/UE, l’auteur du discours se singularise par des hésitations, par le recours abusif à des précautions langagières qui ne manqueraient sans doute pas de produire chez les partenaires la tentation de rabaisser, d’avilir, d’asservir, de tyranniser…

Je suis désolé si j’insiste tant sur le type de langage tenu par les administrations marocaines , face à des interlocuteurs officiels occidentaux. Il pourrait  donner l’impression aux partenaires, d’un manque flagrant de  confiance, d’assurance, de conviction.

 Les hauts responsables marocains, quand ils téléphonent, ou écrivent pour se plaindre, ou pour défendre une cause nationale, n’ont nullement besoin de plier l’échine. Ils ne devraient jamais se défaire de leur marocanité, de leur identité.

Car le Maroc tend, avant tout et surtout, à sauvegarder sa fierté, son honneur, son indépendance. Il n’a que faire de la mendicité. Il est souverain dans ses eaux territoriales, ses sites touristiques, avec son potentiel humain, ses richesses naturelles. Son peuple veut le voir refléter de tels atouts.

Alors, quel prix et quels sacrifices faudrait-il donner, pour que certains de ses partenaires soient satisfaits et satisfassent leurs caprices ? !

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui

 

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.