Home»National»Les Agriculteurs de la province d’Ifrane Retrouvent le sourire avec la venue Des dernières précipitations

Les Agriculteurs de la province d’Ifrane Retrouvent le sourire avec la venue Des dernières précipitations

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mohammed Drihem


Les récentes précipitations enregistrées dans différentes régions du Royaume ont apporté un précieux soulagement aux agriculteurs confrontés à une sécheresse sans précédent depuis plusieurs mois de haute canicule, marquant ainsi une relance positive de la campagne agricole 2023-2024 notamment au niveau de la Province d’Ifrane.
Pour Hakim Khatib ; Directeur provincial du ministère de l’Agriculture à Ifrane, ces dernières précipitations enregistrées au niveau de la Province d’Ifrane ont un impact positif sur le couvert végétal d’une façon générale. Au niveau de cette province avait-il ajouté ; le cumul des précipitations depuis le début de la campagne agricole a atteint plus de 340 mm soit une augmentation de 05% par rapport à l’année dernière.
Ces précipitations précise Hakim Khatib ; ont été régulières et coïncidaient parfaitement avec le cycle de croissance et de développement des principales céréalicultures et cultures fourragères qui représentent au niveau de la Province quelques 75% de la superficie agricole utile. Elles ont aussi un impact positif sur le développement des arbres fruitiers, sur l’encouragement des agriculteurs à installer les cultures maraichères ainsi que sur l’amélioration de l’état des parcours d’élevage qui constitue une source très importante des unités fourragères pour les éleveurs.
Aussi ; ces précipitations enregistrées depuis la nuit du vendredi et la journée du samedi ont été bénéfiques pour plusieurs barrages du Royaume notamment ceux de la Région de Fès Meknès et la Province d’Ifrane en particulier relevant de l’Agence du Bassin Hydraulique de Sebou (ABHS).
En effets, selon cette dernière ; les Barrages relevant de l’ABHS ont enregistré durant la période du 01 septembre 2023 et le 31 Mars 2024 un apport en eau global de 800.000 mètres cubes soit un déficit actuel en apports de 75% et ce, suite aux précipitations qu’a enregistré la zone d’action de l’ABHS durant la même période et qui ont été estimées à quelques 407 mm dont 181 mm enregistrés durant le seul mois de mars 2024.
Selon le bulletin du ministère de l’Équipement et de l’Eau sur la situation journalière des barrages au Royaume ; le taux de remplissage des barrages du Maroc a atteint 30,7% au 1èr avril, avec un volume de retenues de plus de 4,942 milliards de mètres cubes (m 3),
Les Six barrages respectif de Nakhla, Chefchaouen, Acharif Al Idrissi, Oued Za, Bouhouda et Sidi Driss ont affiché un taux de remplissage de 100%, précise le bulletin alors que le taux de remplissage de cinq autres barrages a dépassé 90%, à savoir Barrage Dkhila (90,8%), Barrage Aït Messaoud (95,7%), Barrage Allal Fassi (94,9%), Barrage de Garde de Sebou (91,9%) et barrage Ibn Batoutta (90,5%).
Selon la même source ; certains barrages ont affiché des taux de remplissage supérieurs à 50% tel est le cas pour Oued El Makhazine (88,2%), Tanger-Med (82,5%), Smir (87,5%), Moulay El Hassan Ben Al Mahdi (67%), Mechraa Hammadi (58,5%) et Al Wahda (53,2%). Il s’agit également des barrages de Sidi Chahed (50%), Bab Louta (52,7%), Michlifen (57,3%), Timinoutine (68,9%), Sidi Mohamed Ben Slimane El Jazouli (72,4%), tandis que les taux de remplissage des barrages de Yacoub El Mansour, Abou Abbass Sebti et Sidi Saïd Maâchou se sont chiffrés respectivement à 86,2%, 78% et 66%.
Par bassins, le taux de remplissage a atteint 60,5% au Loukkos, 24,7% à Moulouya, 46,7% à Sebou, 27,7% à Bouregreg-Chaouia, 6,80% à Oum Er Rbia, 56,7% à Tensift, 14,7% à Souss-Massa, 20,7% à Draa-Oued Noun et 25,5% à Guir Ziz Rheris.

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.