Home»National»Al Akhawayn University et Engage AI s’allient pour la promotion de l’Intelligence Artificielle au service du développement durable.

Al Akhawayn University et Engage AI s’allient pour la promotion de l’Intelligence Artificielle au service du développement durable.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Par Mohammed Drihem
Le Centre des conférences de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane a été au rendez-vous les 15 et 16 septembre derniers, avec la tenue d’une conférence internationale sur le thème « Using artificial intelligence to advance Morocco’s new development model and the related SDGs » organisée par l’Université Al Akhawayn à Ifrane et Engage AI.
Cet événement a réuni une pléiade d’éminents experts nationaux et internationaux, dont des représentants des Nations Unis, l’adjointe au Maire de la ville de Los Angeles aux États ainsi que le Gouverneur de la province de Berkane et a traité de questions clés en lien avec l’intelligence artificielle au service du développement et des populations, avec un focus sur le Nouveau Modèle de Développement du Maroc et ses Objectifs de Développement Durable (ODD).
Le terme AI4D (L’intelligence Artificielle pour le Développement) qui a été au cœur de ces débats, a émergé au cours des 5 dernières années pour désigner l’application de l’IA dans le domaine du développement humain et socio-économique. Il aborde principalement les questions liées à la fracture numérique et des moyens de la surmonter grâce à des applications, qui bénéficient directement ou indirectement aux populations défavorisées et améliorent leurs conditions socio-économiques. Contrairement à « l’IA grand public », où l’objectif principal est de créer des logiciels à des fins commerciales, l’AI4D vient soutenir le développement et l’autonomisation des communautés défavorisées.
Dans sa déclaration, Dr. Amine BENSAID, Président d’AUI, a souligné que « l’Université Al Akhawayn, dans son plan stratégique, priorise la recherche à impact et continue à s’engager avec sa communauté sur des projets ayant une empreinte directe sur le citoyen, et sur le développement au niveau de la ville, la région et sur le Maroc. Le nouveau modèle de développement est une précieuse boussole pour nous. Nous avons déjà quelques belles réussites, notamment dans les domaines de l’e-gouvernement, de l’énergie renouvelable et du développement régional, avec des solutions innovantes utilisées aujourd’hui dans plusieurs villes et régions de notre pays ». « Sur le volet de l’Intelligence Artificielle, avait-il ajouté, l’Université Al Akhawayn a lancé depuis 1995 une formation Master et une activité de recherche en Intelligence Artificielle. L’IA est actuellement une technologie émergente qui, nous en sommes convaincus, pourrait contribuer à l’impact que nous visons à atteindre. Notre rencontre aujourd’hui, avait-il conclu, est donc une importante occasion pour partager nos expériences, apprendre les uns des autres et constituer un réseau de professionnels et d’universitaires qui croient en l’IA en tant que levier majeur de développement ».
Pour sa part, Dr. Jeanne HOLM, adjointe au Maire de la ville de Los Angeles avait affirmé que cette conférence permettra, entre autres, d’exposer le contexte général de la façon dont l’IA transforme la vie des populations et la manière avec laquelle elle façonne la définition de la connaissance, son acquisition et son utilisation pour relever les défis mondiaux les plus urgents et d’ajouter : « Nous souhaitons créer un impact social et environnemental fort et qui se veut global » en précisant que : « Notre démarche est inclusive et vise à mieux connecter la recherche universitaire aux besoins concrets des secteurs privé et public pour relever les nombreux défis que pose la question du développement durable ».
De son coté, Mme Zuzana SCHWIDROWSKI, Directeur du Bureau de l’Afrique du Nord, au sein de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique a déclaré que « l’Afrique connait un déficit de compétences numériques qui peut être en partie résolu grâce à l’utilisation de l’IA et ses différentes applications notamment dans le domaine de l’emploi et de la compétitivité ».
Le Maroc, comme la plupart des pays en développement, est en effet confronté à des défis complexes pour soutenir son développement. Le rapport sur le nouveau modèle de développement (NDM) du Maroc, en cours de déploiement, appelle à tirer profit des solutions numériques pour accélérer le progrès et la prospérité de tous les Marocains.
Le focus a été ainsi porté sur les priorités du développement local dans les domaines de la santé, de l’éducation, des secteurs publics et de l’emploi au Maroc, ainsi que sur les avantages potentiels de l’IA pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). « La recherche universitaire et ses applications sur les différents domaines prioritaires représentent un coût important. Cette conférence est aussi l’opportunité pour les universitaires d’entrer en contact avec différentes institutions pour le financement de leurs recherches ; et bien sûr d’étoffer leurs réseaux professionnels via la rencontre avec des experts de rang mondial. »
A noter enfin qu’Al Akhawayn dispose aussi d’un Bachelor en Intelligence artificielle et robotisation lancé pour répondre aux nouveaux besoins du marché du travail aussi bien dans les secteurs publics que privés. Ce programme ambitionne de former des futurs spécialistes capables de concevoir, d’élaborer et de livrer des modèles IA sophistiqués à partir des big data pour les besoins croissants de l’économie marocaine et mondiale.
Mohammed Drihem

 

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.