Home»International»Comment produire, aujourd’hui, une société meilleure, comme aurait aimé la voir autrefois le philosophe Al Farabi

Comment produire, aujourd’hui, une société meilleure, comme aurait aimé la voir autrefois le philosophe Al Farabi

2
Shares
PinterestGoogle+
 

Comment produire, aujourd’hui, une société meilleure, comme aurait aimé la voir autrefois le philosophe Al Fârâbî (872-950) dans la Cité vertueuse, dont la vision prolongeait les philosophies platonicienne et aristotélicienne et inspirait les philosophes Avicenne (980-1037) et Averroès (1126-1198).

Jilali chabih
En se situant dans une approche de sociologie politique, et plus particulièrement d’éthique politique, de solidarité authentique et de cohésion sociale, le bien-être d’une société meilleure, ne saurait se concevoir sans l’absence de ces anomalies et de ces immoralités : inégalité, injustice, iniquité, inefficacité, corruption, assujettissement, échecs, tensions psycho-sociales, désapprobation, démérite, châtiment.
En conséquence, toute société qui veut aller de l’avant – puisque l’État n’est que son reflet – et suivre le chemin de la vertu, qui veut protéger ses enfants, ses générations futures et son avenir, doit nécessairement intégrer dans son système de fonctionnement, d’évaluation et de valorisation, des valeurs de responsabilité, d’intégrité, de transparence, d’efficacité, d’efficience, d’équité et de performance.
L’adoption d’un système légitime, d’un système de rétribution selon les mérites, « qui chérit la vertu, qui sait punir le crime » (Corneille 1606 – 1684), doit être justement fondé sur l’action méritoire de la personne et non sur la personne elle-même, sur ses compétences et non pas sur sa naissance, laquelle « n’est rien où la vertu n’est pas » (Molière 1622-1673), sur sa performance et non pas sur son extraction ou ses relations. Nous aimerions, nous aussi, dire comme d’autres le font avec une certaine révérence : « Prions pour notre beau pays ».

(J. Chabih, fsjes, UCAM, Maroc).

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.