Home»National»LES AMIS DU VAL D’IFRANE CELEBRE LA JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION ET LA SECHERESSE

LES AMIS DU VAL D’IFRANE CELEBRE LA JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION ET LA SECHERESSE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

En célébration de la Journée Mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse, qui sera commémorée mondialement à Madrid le 17 juin 2022 en portant sur la sécheresse et les mesures précoces à adopter pour éviter des conséquences désastreuses, l’Association des Amis du Val d’Ifrane pour la protection de l’environnement et de l’écotourisme a organisé mercredi 15 juin dernier une journée de sensibilisation et de conscientisation au profit d’une Vingtaine d’élève de l’école Lina School de la Ville d’Ifrane.


Au programme de cette journée de sensibilisation commémorative de la Journée Mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse placée cette année sous le thème : « Tous ensemble pour vaincre la sécheresse », les élèves ont participé à une sortie pédagogique et éducative qui leur avait permis de visiter d’abord ; la station de pisciculture de Ras El Maa relevant du centre national d’hydrobiologie et de pisciculture (CNPH) d’Azrou ou des explications exhaustives sur cette station créée en 1957, à quelques 1550 m d’altitude et à 9 Km de la ville d’Azrou sur la route reliant Azrou à Ifrane et sur son rôle et sa missions leurs ont été fournis par l’ingénieur Yassine Baladya du CNHP.
Le choix du site de Ras el Ma a été conditionné par la situation géographique, la nature géologique du terrain et la qualité physique et chimique de l’eau alimentant la station.
Dans les premières années de sa mise en service, cette station avait comme objectif essentiel la production d’alevins de truite fario, mais elle s’est orientée rapidement vers l’élevage d’autres espèces (truites arc-en-ciel, entre autres…).
Aujourd’hui expliqua-t-il aux élèves, les missions de la station sont ; la Salmoniculture pour les repeuplements des parcours de pêche, l’Education à l’environnement et la sensibilisation à la protection de la biodiversité aquatique. Pour se faire, un programme d’excursions et des ateliers dédiés à l’environnement et à sa protection et au développement de la pêche sportive sont réalisés régulièrement, au profit des écoliers afin de promouvoir la sensibilisation aux principaux problèmes écologiques des poissons notamment la surpêche, les méthodes de pêche préjudiciables à l’environnement et la dégradation de l’habitat.
Les autres missions de la station Ras El Ma sont orientées vers la promotion de l’encadrement pédagogique des activités parascolaires ; l’appui scientifique aux universitaires ; la promotion de la recherche développement en pisciculture et enfin ; l’animation écotouristique au niveau de la province d’Ifrane.
La deuxième station au programme de cette sortie pédagogique a été réservée à la visite de la maison du Parc national d’Ifrane et particulièrement, à son écomusée où les élèves ont eu l’occasion de découvrir ; avec Mr Lahcen Oukanou, cadre du parc national d’Ifrane et membre de l’association des amis du Val d’Ifrane ; la richesse de la biodiversité animale et végétale de la cédraie du Moyen Atlas en général et celle du Parc National d’Ifrane en particulier.
Le parc national d’lfrane s’étend sur la portion occidentale du Moyen Atlas central, sur les territoires des provinces d’lfrane et de Boulmane, Il se distingue par ses valeurs biologiques et écologiques, sa richesse forestière et la beauté exceptionnelle de ses paysages. Le site du parc constitue un véritable château d’eau.
Aussi, les lacs naturels permanents, les sources et les rivières, constituent ses entités paysagères majeures. Au Maroc, il est considéré comme la zone forestière par excellence, marquée par la présence du Cèdre de l’Atlas, espèce emblématique de cette aire protégée.
A noter que le parc national d’lfrane recèle une grande richesse animale composée de 37 espèces de mammifères dont d’importantes populations de macaques, 140 espèces d’oiseaux dont certains rapaces rares ou menacés et une trentaine d’espèces d’amphibiens et de reptiles. Des espèces d’oiseaux migrateurs font du lac d’Afennourir, zone humide classée site Ramsar, un lieu d’escale important dans leur migration.
De même précise-t-on ; au niveau de ce parc naturel d’Ifrane ; le patrimoine culturel se confond avec le patrimoine naturel, ce qui confère au site de grandes potentialités écotouristiques.
Enfin, les élèves participants à cette sortie éducative ont une l’occasion de visiter à la troisième les trois pavillons du Centre d’Interprétation du patrimoine relevant du Ministère de la Culture sis au centre culturel d’Azrou.
Dans cette dernière station, les élèves conduits par le président de l’Association des Amis du val d’Ifrane ont visité successivement le pavillon du patrimoine naturel où sont exposés des minéraux, des fossiles, des roches et des troncs d’arbres dont des quartz et des sphalérites du Paléozoïque, des aragonites du Trias, la barytine du Jurassique et des ammonites du Crétacé supérieur.
On y trouve notamment des plantes aromatiques et médicinales qu’on peut découvrir dans la région tel le romarin, le thym et le pyrèthre entre autres. Le circuit muséographique de ce pavillon est marqué par des panneaux relatifs à différentes thématique où sont présentés des données sur la géologie de la région, ses ressources hydrauliques, sa flore, ses parcs naturels ainsi que sur les techniques de construction de l’habitat traditionnel.
Le second pavillon visité quant à lui, est dédiée au patrimoine culturel immatériel ; aux métiers et aux arts traditionnels de la région. On y trouve exposés des bijoux, des costumes d’hommes et de femmes, des fusils, des instruments de musique et des tapis. On y trouve aussi des panneaux récapitulant certaines traditions et savoirs faires locaux comme la transhumance, le travail de la terre. Quant au troisième pavillon visité au niveau de ce centre d’interprétation du Patrimoine du Moyen Atlas ; il est consacré au patrimoine historique et archéologique et particulièrement ; aux trouvailles archéologiques mises en lumière dans la région du Moyen Atlas. On y expose des objets préhistoriques, préislamiques et islamiques fruits des fouilles archéologiques réalisées dans le Moyen Atlas Marocain.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.