Home»National»JOURNEE INTERNATIONALE DE LA TERRE : LES AMIS DU VAL D’IFRANE LANCENT UN APPEL POUR RESTAURER TERRE NOURRICIERE

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA TERRE : LES AMIS DU VAL D’IFRANE LANCENT UN APPEL POUR RESTAURER TERRE NOURRICIERE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

A l’instar de tous les éco-citoyens (nes) du Monde, les membres et partenaires de l’association des amis du Val d’Ifrane pour la protection de l’environnement et la promotion de l’écotourisme ont célébré la Journée Mondiale de la Terre le 22 avril 2021 dernier, pour démontrer leur soutien à la protection de l’environnement en lançant un appel à tous les citoyens du Monde et notamment leurs concitoyens marocains les invitant à restaurer notre mère nourricière ; La Terre.
Cette année, la Journée Mondiale de la Terre a été placée sous le thème : « Restore Our Earth » – Restaurer notre Terre -, en mettant l’accent sur les processus naturels, les technologies vertes émergentes et la pensée innovatrice qui peuvent restaurer les écosystèmes de la planète.
Ainsi donc, l’association des amis du Val d’Ifrane au Maroc se solidarise avec tous les éco-citoyens du Monde notamment avec le Nouveau Mouvement « Youth for climate Morocco » et l’Association des Amis de la Réserve de la Biosphère du Cèdre (AREBICA) pour dire que « le patrimoine mondial de l’UNESCO (NDR : Dont notamment et entres autres sites : La réserve de la biosphère du cèdre de l’Atlas) nous appartient à tous et il appartient à chacun de nous de restaurer la Terre, non seulement parce que nous nous soucions du monde naturel, mais aussi parce que nous y vivons. Nous avons tous besoin d’une Terre saine pour assurer nos emplois, nos moyens de subsistance, notre santé, notre survie et notre bonheur. Une planète saine n’est pas une option, c’est une nécessité ».
A noter à cette occasion que lors d’une conférence de l’UNESCO à San Francisco en 1969, « le militant pacifiste John McConnell a proposé une journée en l’honneur de la Terre et du concept de paix, qui serait observée pour la première fois le 21 mars 1970, premier jour du printemps dans l’hémisphère nord. Cette journée de l’équilibre de la nature a ensuite été sanctionnée par une proclamation rédigée par McConnell et signée par le secrétaire général des Nations unies, Maha U Thant. Un mois plus tard, le sénateur américain Gaylord Nelson a proposé l’idée d’organiser un séminaire national sur l’environnement le 22 avril 1970. Il a engagé un jeune activiste, Denis Hayes, pour être le coordinateur national. Nelson et Hayes ont rebaptisé l’événement « Journée de la Terre ». Denis et son équipe ont propagé l’événement au-delà de l’idée originale ».
Il est donc essentiel pour nous tous que « les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO soient protégés car de nombreuses communautés en dépendent et les générations futures comptent sur nous pour assurer la transmission et la protection intergénérationnelles. Selon l’UNESCO, la Convention du patrimoine mondial est l’un des instruments internationaux les plus efficaces pour reconnaître les lieux naturels les plus exceptionnels du monde, caractérisés par une biodiversité, des écosystèmes, une géologie ou des phénomènes naturels remarquables ».
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.