Home»National»CHANGEMENT CLIMATIQUE LE MOUVEMENT DES JEUNES POUR LE CLIMAT-MAROC VOIT LE JOUR A MOHAMMADIA

CHANGEMENT CLIMATIQUE LE MOUVEMENT DES JEUNES POUR LE CLIMAT-MAROC VOIT LE JOUR A MOHAMMADIA

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Lundi 12 avril 2021 dernier, la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Mohammedia, a été au rendez-vous avec la tenue de l’assemblée générale fondatrice du « Mouvement des jeunes pour le climat-Maroc » et ce, dans le respect de toutes les mesures conservatrices imposées par les répercussions de la pandémie du COVID-19.
Ce nouveau-né qui vient de voir le jour en guise de renforcement du tissu associatif national impliqué et engagé pour la cause environnementale marocaine vise à accroître la sensibilisation au changement climatique en persuadant les décideurs d’adhérer à des politiques climatiques réalistes et ambitieuses au niveau national en renforçant la coopération internationale entre la jeunesse marocaine et la jeunesse internationale. Il a pour objectifs notamment de contribuer à éduquer et à mobiliser les jeunes pour faire face au changement climatique et aux catastrophes environnementales dans un souci de transition écologique à travers la mise en œuvre ambitieuse des conventions internationales.
Le mouvement constituera aussi une force de proposition et présentera également des pétitions, des recommandations et des rapports dans le but d’actualiser et d’adapter le système juridique environnemental aux conventions internationales ratifiées par le Maroc.
Lors de cette assemblée générale constituante, marquée par la présence d’un groupe de jeunes et d’acteurs de la société civile, l’assistance a approuvé à l’unanimité les statuts de l’association ainsi dénommée « Mouvement des jeunes pour le climat-Maroc » avant de passer à l’élection des membres du Bureau Directeur du Mouvement avec à sa tête Mme Omaima Khalil ELFANNE élue à l’unanimité président du Mouvement des jeunes pour le climat-Maroc aux cotés des membres de l’organe exécutif du mouvement composé de Mr. Salah Eddine MARRANE comme vice-président, Mr.Nabil KLI, Secrétaire Général, Mme Khadija DIANI comme secrétaire générale adjointe, Mme Fatna Ikram ELFANNE, trésorière, Mr.Kamal OULALE trésorier adjoint, Mmes Nouhaila MAZIGHE et Iman AL-TAIK  sont chargées de la communication et des relations publiques, Mr. Mustapha SARHIRI  chargé des affaires juridiques, Mme Imane BENOMAR chargée des projets, et Mrs. Oussama HARTAL  et  Al-Hassan KHRIBAT chargés des partenariats et Mr.Mohamed BENABOU avec Abdel-Aziz BOUTCHKOUCHT et Abdelslam HASNAOUI, affectés au comité scientifique.
Dans sa déclaration à cette occasion, La présidente élue, Mme Omaima Khalil ELFANNE, chercheuse en doctorat en sciences de l’environnement et changement climatique à la Faculté des sciences et technologies de Mohammedia, a confirmé que le Mouvement des jeunes pour le climat-Maroc a pris sur lui de plaider pour la préservation des écosystèmes de la pollution, expliquant qu’à la lumière de l’arsenal juridique, le Maroc dispose d’une stratégie nationale très importante pour l’environnement et le développement durable. Elle a ajouté: « Aujourd’hui, dans le cadre du mouvement, nous plaiderons pour l’élaboration de plans climatiques régionaux en conformité avec les obligations internationales du Maroc. »
Pour elle, le mouvement entamera ses travaux sur plusieurs fronts et différents domaines de travail, que ce soit au niveau du contentieux en soumettant pétitions, suggestions et recommandations, qu’au niveau des partenariats dans le cadre du plaidoyer pour les écosystèmes fragiles, qu’il s’agisse de plaidant pour l’air, l’eau ou l’oasis …
Omaima Khalil ELFANNE a indiqué que le mouvement se concentrera, dans un cadre participatif, sur l’élaboration d’un programme d’action pour 2021 et sur l’élaboration d’un plan stratégique pour les quatre prochaines années qui se basent sur les quatre axes: sensibiliser au changement climatique et à l’importance des actions locales et mondiales à travers le mécanisme d’éducation sur le changement climatique et l’éducation et le soutien à l’environnement et accompagner les jeunes en renforçant la participation des jeunes pour influencer les décideurs et soutenir le développement des animateurs de jeunesse, et pour promouvoir la recherche scientifique auprès des étudiants universitaires: des étudiants en licence, en master et en doctorat pour faire entendre la voix des sciences.
Les membres du mouvement ont estimé que les activités du mouvement couvriraient tout le territoire national et tous les domaines par lesquels les objectifs stipulés dans le statut du mouvement qui pourraient être atteints, y compris le plaidoyer civil et législatif en fournissant des conseils et une expertise dans le domaine du climat, de l’environnement et du développement durable développement pour les secteurs public et privé.
Enfin, les membres du bureau du Mouvement ont adressé leurs remerciements et gratitude au Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales-Mohammedia et à tous ses cadres, pour avoir accueilli la jeunesse du mouvement et fourni toute la logistique nécessaire au succès de cette réunion, dans le respect de toutes les mesures préventives suivies par le Royaume du Maroc.
Le mouvement Jeunesse pour le climat reste un mouvement mondial de jeunes engagés pour la justice climatique et le plaidoyer environnemental pour un engagement plus grand des États et des institutions pour protéger l’environnement au motif que les politiques climatiques actuelles sont insuffisantes.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.