Home»National»IFRANE : Leçons tirées de la pandémie du COVID Vers une ouverture sur l’apprentissage tout au long de la vie

IFRANE : Leçons tirées de la pandémie du COVID Vers une ouverture sur l’apprentissage tout au long de la vie

0
Shares
PinterestGoogle+
 

IFRANE :
«Leçons tirées de la pandémie du COVID ; Vers une ouverture sur l’apprentissage tout au long de la vie » Thème
du Premier Séminaire sur l’apprentissage tout au long de la vie

Comme annoncé en son temps, L’université Al Akhawayn d’Ifrane a été au rendez-vous le week-end du 10-11 avril dernier avec l’organisation d’un séminaire national sur le thème : « Les Leçons tirées de la pandémie du COVID ; Vers une ouverture sur l’apprentissage tout au long de la vie », initié par l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) et le Laboratoire des sciences humaines appliquées en partenariat avec l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) et le Conseil urbain de la ville d’Ifrane.
Après les allocutions d’ouverture protocolaires prononcées par les organisateurs et leurs partenaires lors de la cérémonie d’Ouverture, cette dernière a été marquée par la signature de trois conventions de partenariat dont la première porte sur « le soutien et la mise en œuvre de l’Observatoire de l’apprentissage tout au long de la vie » passée entre les universités respectives de Sidi Mohammed Benabdellah, d’Al Akhawayne d’Ifrane, de Moulay Ismail de Méknès, de l’Euro Méditerranée de Fès, l’université Privée de Fès, l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, l’ANAPEC de Fes, l’OFPPT et l’ISIC et la Fondation Marocaine pour l’Education Financière. La seconde convention concerne le projet « Ifrane sans analphabètes » signée par les présidents respectifs de l’Université Sidi Mohammed Benabdellah de Fés, de l’Université Al Akhawayne d’Ifrane, du Conseil Urbain d’Ifrane et le Directeur de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme. Quant à la dernière convention, elle a été soignée par le Président de l’Université Sidi Mohamed Benabdellah et le Président du Conseil Urbain de la ville d’Ifrane et porte sur le renforcement de l’animation culturelle de la ville d’Ifrane notamment par la création du Centre de la mémoire d’Ifrane et du centre de l’interculturalité d’Ifrane.
Aussi, la cérémonie d’ouverture de ce séminaire a été marqué par le grand hommage rendu au Dr Abdelkader Raid, Directeur du laboratoire des sciences humaines pratiques et président de l’association de psychologie au service de la société qui a reçu un trophée des mains de Mr Redouane Mrabet, président de l’USMBA.
Pour Mr Mrabet, cette rencontre sur l’apprentissage tout au long de la vie et très importante d’autant plus que ce thème est d’actualité au vu des nouvelles mutations imposées par la crise la pandémie du Covid19, notamment par l’adoption de l’enseignement à distance en tant que nouvel outil d’apprentissage.
Aussi, a-t-il ajouté, l’USMBA et son centre d’apprentissage qui abrite le centre d’apprentissage tout au long de la vie, ont signé d’importantes conventions trois importantes conventions de partenariat en marge de cette rencontre avec ses partenaires notamment la commune d’Ifrane, l’ANLCA et l’université Al Akhawayn d’Ifrane entre autres partenaires. (Vidéo)
Pour sa part, le directeur de l’ANLCA, Mahmoud Abdessamih a déclaré au journal que ce séminaire vise à fédérer les efforts de l’ensemble des acteurs pour promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie, en particulier en ce qui concerne la lutte contre l’analphabétisme. Et d’ajouter, que les recommandations qui sanctionneront cette rencontre refléteront les leçons tirées de la crise sanitaire actuelle de manière à développer davantage ce type d’apprentissage.(Vidéo)
De son côté, le président du conseil de la commune urbaine d’Ifrane, Hicham Afifi s’est déclaré très honoré par la signature de ces deux conventions notamment avec l’USMBA, l’AUI et l’ANLCA qui vont faire d’Ifrane d’abord une « Ville sans analphabètes » ensuite, une ville phare de la culture avec la naissance attendu d’un centre de la mémoire de la cité et d’un Centre de l’interculturalité.
Au Programme de ce premier séminaire national, quatre ateliers thématiques étalés sur les deux journée du 10 et 11 avril traitant des sujets de l’apprentissage tout au long de la vie : Les outils de l’apprentissage à distance au service de l’auto-apprentissage, de l’enseignement à distance : Leçons de l’expérience du confinement et réflexion sur l’amélioration des pratiques, améliorer l’enseignement-apprentissage : Théorie et pratiques innovantes et enfin le sujet l’apprentissage tout au long de la vie et l’apprentissage à distance : Des approches pour l’amélioration de l’opération de l’apprentissage.
A rappeler que ce séminaire national s’inscrit dans le contexte exceptionnel produit par la pandémie du Coronavirus au niveau des pratiques de l’enseignement et des apprentissages et dont la période a soulevé plus d’une question majeure liée au problème de l’apprentissage tout au long de la vie et poussé de nombreux acteurs ont parié sur l’auto-apprentissage pour réduire l’impact de l’éloignement de l’enseignant de l’apprenant.
Les objectifs assignés à ce séminaire se résument en la discussion du concept d’apprentissage tout au long de la vie dans le contexte de la pandémie Corona, l’étude de l’efficacité de l’enseignement à distance dans ses relations avec les différents acteurs pendant la période épidémique, la réflexion sur la relation possible et disponible entre l’apprentissage tout au long de la vie, l’apprentissage autodirigé et l’enseignement à distance et l’activation de l’observatoire au niveau de la région Fès-Meknès et au niveau national.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.