Home»International»Un simple fait divers exploité par une certaine presse sénégalaise

Un simple fait divers exploité par une certaine presse sénégalaise

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Nul n’est censé ignorer que le Sénégal est devenue une plaque tournante du trafic de drogue, de la cocaïne, au LSD, à l’héroïne sans oublier le Karkoubi et le haschich. Des substances fortement consommées au Sénégal et qui font le bonheur des trafiquants.

Mais voilà, un fait routinier au Sénégal est venu noircir l’excellence des relations le liant au Maroc suite au démantèlement d’un simple trafic de drogue impliquant deux étudiants marocains et un commerçant syrien.

Ces deux marocains, étudiants à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, ont été arrêtés comme le veut la législation sénégalaise en la matière et placés sous mandat de dépôt avant d’êtrepoursuivis par la justice sénégalaise pour association de malfaiteurs et trafic international de drogue.

Une affaire des plus ordinaires au Sénégal qui a pris une autre tournure suite à l’implication des prédateurs de l’excellence des relations entre le Maroc et le Sénégal.

Ces éléments nuisibles, que sont certains porte-voix tels « Libération » ou « Les Echos », entre autres, à la solde d’un paysdont il est inutile de citer le nom, se sont mis à gausser, dès le 16 juillet 2020,sur ces arrestations.

Il est vrai, que les pétro-dollars de ce certain pays ont fait que ces journaux, avides de sensationnel et voulant, au mépris de la déontologie journalistique, faire le buzz se sont mis à véhiculer l’implication du fils d’un « très proche du Roi du Maroc » dans ladite affaire. Du n’importe quoi !

Il est connu de tout un chacun que ces sites ne sont que des mercenaires journalistiques obéissant aux ordres de parties obscures et se complaisent dans leur exercice tout en oubliant de respecter les nobles principes de leur profession qu’est le journalisme.

L’implication d’étudiants marocains dans ce trafic n’implique en aucune manière la responsabilité du Maroc et celle-ci ne peut être engagée et indexée. Il serait totalement est absurde d’associer un pays à un fait divers sinon tous les pays du monde seraient mis en accusation du fait des agissements délictueux de leurs nationaux. Soyons un peu sérieux !

Le Maroc est respectueux des lois étrangères et si la culpabilité des mis en cause est établie, qu’ils soient jugés et condamnés selon les lois sénégalaises.

Quant aux informations fallacieuses rapportées par ces radoteurs de journalistes à deux sous, indexant le Maroc et ses Hautes Institutions Sacrées, elles relèvent du faux. Un point c’est tout !

Farid Mnebhi.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. Oujdi
    25/07/2020 at 11:12

    Excellent monsieur Mnebhi comme d’habitude

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.