Home»National»AFCHIX WOMEN CONNECT : UN PROJET AMBITIEUX POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES FEMININE A AIT IZDEG

AFCHIX WOMEN CONNECT : UN PROJET AMBITIEUX POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES FEMININE A AIT IZDEG

1
Shares
PinterestGoogle+
 

Projet AFCHIX Women Connect: «Une approche sensible au genre pour connecter les personnes non connectées à l’aide de modèles de réseaux communautaires» est une solution proposée qui consiste à travailler avec des communautés non connectées pour renforcer leurs capacités en matière d’établissement et de maintenance d’infrastructures de télécommunications appartenant à la communauté.
Selon ces initiateurs, ce projet concerne le renforcement des capacités humaines liées aux femmes et aux réseaux communautaires. Une solution qui utilisera des approches sensibles au genre et impliquera délibérément des femmes en tant que leaders et personnes focales dans la conception, l’installation et la maintenance de réseaux communautaires.
Il vise à renforcer les capacités techniques, politiques et de leadership des femmes pour la création et la gestion de ces réseaux communautaires dans certains pays africains dont le Maroc. Cette solution proposée précise-t-on, aura un impact sur les communautés mal desservies dans 4 pays africains que sont le Sénégal, le Kenya, la Namibie et le Maroc
Au Maroc les initiateurs du projet travailleront avec une communauté d’Ait Izdeg relevant de la province de Midelt, pour créer un réseau communautaire destiné à faciliter la communication entre les travailleuses et les paysannes dans la Zone d’Ait Izdeg reconnue comme la région la plus pauvre du Maroc qui compte une population de plus de 8431 personnes vivant dans plus de 1503 ménages et dont la communauté s’intéresse à la culture des pommes, des noix, des abricots, des prunes, des grenades, du blé, du maïs et une grande variété de légumes du jardin.
Pour rapprocher davantage nos fideles lecteurs et lectrices de ce projet d’afchix et du projet retenu pour la femme zadguia de la collectivité territoriale d’Ait Izdeg, nous avons abordé Mme Houda Chakiri ; membre du conseil d’Afchix représentant l’Afrique du Nord qui a bien voulu nous accorder cette interview,

Question : Pourquoi Afchix et dans quels objectifs ?
Réponse : AfChix est un réseau de femmes dans le domaine des technologies qui considèrent que la diversité dans le secteur des technologies de l’information et de la communication en particulier et des nouvelles technologies en générale est essentielle à la créativité et à l’innovation et aussi un vecteur essentiel de développement dans nos pays.
AfChix a été créée en novembre 2004 par des femmes africaines pour les femmes africaines avec comme objectif d’aider à développer la masse critique de compétences en informatique dans le continent Africain.
AfChix est issu de Linux ChixAfrica, fondé par Dorcas Muthoni et Ana Badimo, deux grandes femmes africaines en informatique. Après quelques années de travail en tant qu’organisation virtuelle nous avons fini par enregistrer Afchix au Kenya en tant qu’ONG avec un bureau exécutif (Board) composé de femmes issues de différentes zones du continent à connaitre:
Mme Dorcas Muthoni Entrepreneur en IT du Kenya,
Mme Nodumo Dhlamini Directrice services ICT et management des connaissances à l’association des universités africaines (AAU) du Zimbabwe basée au Ghana,
Mme Houda Chakiri Entrepreneur IT du Maroc,
Mme Khoudia GUEYE Directrice des infrastructures et des systèmes d’information à l’Université virtuelle du Sénégal (UVS)
Mme Irene Misoi Professeur Assistante à The Catholic University of Eastern Africa.
Nous avons eu des activités qui ont touché plus de 25 pays africains, et des chapitres crées dans quelques dizaines de pays dont (Uganda, Chad, Kenya, Maroc, Tanzanie, Sénégal, Malawi, Ethiopie, Burundi, Lesotho, Rawanda, Zimbabwe, Gambia, Tunisie).
Question : Quels programmes d’activités d’Afchix pour le Maroc ?
Réponse : Le programme d’activités d’Afchix au Maroc respecte le programme tracée par le Board de Afchix au niveau de l’Afrique et qui se décline en 4 axes principaux :
Capacity Building /Développement des compétences : à travers l’animation des sessions de formation et développement des compétences dans le domaine des TIC et domaines associés.
Role Models / Modèle : à travers le développement d’une Vidéothèque de femmes africaines qui ont réussi dans le domaine des technologies pour servir de modèle aux jeunes.
Women in Technology African Summit qui est un sommet africain des femmes en technologie qui a lieu chaque année dans un pays africain (en 2017 au Kenya, 2018 au Sénégal, 2019 au Uganda) en parallèle avec le sommet Africain de l’Internet (AIS).Le sommet africain des femmes en technologie aura lieu en juin 2020 à la république démocratique du Congo.
Community Networks / Réseaux communautaires : concept initié par l’Internet Society (ISOC) afin de réduire la fracture numérique dans les pays en voie de développement et permettre aux communautés qui souffrent d’accès limités à Internet et aux moyens de communication de pouvoir établir et maintenir leur propres réseaux de communication.
Question : Qu’en est-il de ce projet « Approches sensibles au genre pour connecter les personnes non connectées à l’aide de modèles de réseau communautaire » retenu pour la collectivité territoriales d’Ait Izdeg dans la province de Midelt?
Réponse : L’USAID coordonne le WGDP Women Connect Challenge qui a pour but de réduire la fracture numérique entre les sexes afin que les femmes puissent participer à la vie quotidienne en modifiant de manière significative les méthodes d’accès et d’utilisation de la technologie par les femmes et par les fille.
Dans le cadre de ce programme annuel Afchix a été gagnante de ce challenge en 2018 afin de mener le projet relatif aux réseaux communautaires. Le but du projet est de crée des opportunités entrepreneuriales pour les femmes rurales dans quatre pays Africain : Sénégal, Maroc, Kenya et Namibie afin gérer et maintenir des réseaux communautaires locaux.
Cette initiative contribue à améliorer la connectivité et à renforcer la capacité des communautés pour établir et maintenir une infrastructure de télécommunications.
Ce Projet d’entreprenariat et d’autonomisation aide les femmes à créer leur propre entreprise, fournir des services communautaires importants et positionne ces personnes comme modèles au sein de la communauté.
L’équipe du projet a choisi la commune rurale de Ait Izdeg, avec comme coordinatrice locale Mlle Sabah Ouherri, afin d’établir son premier projet pilote au Maroc pour des considérations technologique et socioéconomique dont notamment et surtout:
Le taux de connectivité qui reste très faible.
La commune d’Ait Izdeg abrite plusieurs coopératives de pommes, tapis, broderies, Safran etc…qui aspirent à la commercialisation de leurs produits en ligne ainsi qu’au développement des compétences locales aux TIC.
Question : Qu’elle rôle pour l’Association Jbel Ayach dans ce programme?
Réponse : L’association Jbel Ayachi pour le Développement Culturel, Social, Economique et de l’Environnement, d’utilité publique et bénéficiant du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des nations Unies ECOSOC, qui a vu le jour en 1991, est consciente des défis sociétaux, culturels et environnementaux de la province de Midelt, se positionne en tant qu’acteur local afin de soutenir les efforts du projet Afchix « Approches sensibles au genre pour connecter les personnes non connectées à l’aide de modèles de réseau communautaire » au niveau de la province.
A noter que la commune territoriale de Ait Izdeg, la direction provinciale de l’éducation nationale, la société civil (association et coopérative d’Ait Izdeg) ainsi que la province de Midelt qui ont adopté et accueilli le projet représentent des acteurs principaux et fournissent un soutien considérable au projet. Sans oublier le rôle que jouent l’université Al Akhawayn à Ifrane et l’association IEEE Maroc dans l’encadrement technologique et le soutien organisationnel.
Pour Sabah Ouherri ; coordinatrice Nationale du Projet au niveau de la collectivité territoriale d’Ait Izdeg ; ce projet financé par l’USAID et porté par AFCHIX qui est un organisme africain pout le développement travaillant en matière des nouvelles technologies avec la femme concerne population ciblée composée ; dans un premier temps ; de 32 femmes et jeunes filles actives représentant les différentes associations et coopératives locales qui s’intéressent aux produits du terroir au niveau d’Ait Izdeg pour s’ouvrir par la suite aux jeunes filles des établissements scolaires de la communauté dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec la Direction Provinciale du Ministère de l’Education Nationale qui a mis a notre disposition aussi une salle multimédia pour notre formation.
Nous visons à travers ce projet à assurer le développement économique à travers la formation et l’initiation aux nouvelles technologies et aux techniques de communication pour stimuler l’imagination et l’intérêt de nos femmes et les inciter à agir et à poursuivre leur action et leur effort associatif et coopératif en développant de nouveau mode de commercialisation de la production agricole, artisanale, alimentaire et leur production du miel et ce ; à travers la création de pages Facebook entre autres outils de communication ; réseaux sociaux et applications mobiles et Internet utiliser de nos jours dans le secteur du commerce électronique.
Mohammed Drihem

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.