Home»Femme»LA SECTION D’IFRANE DE LA LIGUE DES ECRIVAINES MAROCAINES ORGANISE SA PREMIERE « TENTE : ART ET CULTURE »

LA SECTION D’IFRANE DE LA LIGUE DES ECRIVAINES MAROCAINES ORGANISE SA PREMIERE « TENTE : ART ET CULTURE »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

IFRANE CULTURELLE :
LA SECTION D’IFRANE DE LA LIGUE DES ECRIVAINES
MAROCAINES ORGANISE
SA PREMIERE « TENTE : ART ET CULTURE »

Le week-end du 27-28 octobre dernier ; la Section provinciale d’Ifrane de la Ligue des écrivaines du Maroc (LEM) a organisé la première édition de la Rencontre littéraire : «Tente, Art et Culture» à la salle des conférences d’Ifrane.
Cette manifestation a connu la participation des figures féminines de la littérature marocaine et des acteurs associatifs de la province et de l’ensemble du Maroc se veut une contribution à la dynamique culturelle que connaît la société marocaine.
Au menu de cette première édition ; une conférence sur «l’écriture féminine et l’édition: L’expérience de la LEM comme exemple » a été organisée avec la participation d’écrivaines et de poètesses marocaines de renoms ainsi que par la signature du nouvel ouvrage de la Section d’Ifrane de la LEM sous forme d’un recueil de poésie intitulé «Expérience poétique des jeunes d’Ifrane», regroupant plus de 50 poèmes écrits par des jeunes d’Ifrane en langues arabe, française et amazighe.
Le programme de cette manifestation culturelle marquée par l’organisation d’une soirée artistique animée par des groupes folkloriques, d’un concours d’art plastique et d’une présentation théâtrale épique des élèves de l’école An Nasr d’Ifrane sous le titre de : « L’épopée de la Patrie » ; a connu notamment l’organisation d’une matinée de poésie avec des lectures poétiques d’éminentes poétesses venues de Sefrou, Meknès, Azrou et du Canada et l’organisation d’une conférence sur « les expériences littéraires des écrivaines arabes » avec la participation d’écrivaines venues du Canada, France, Liban, Arabie Saoudite, Yémen, Palestine, Sultanat d’Oman et du Maroc.
Pour Mme Amal Berrada présidente de la Section d’Ifrane de la Ligue des écrivaines du Maroc (LEM) : « Nous avons créer cet évènement ; que nous voulons annuel ; dans le but de promouvoir les activités culturelles a Ifrane et d’initier la jeunesse de la province d’Ifrane à tout ce qui est art et culture et dans ce cadre nous organisons un concours de peinture sur verre et sur toile et procéderons à la signature d’un recueil de poésies des 53 élèves et étudiants ; jeunes poètes (tesses) en herbe de la province d’Ifrane qui avaient participé au concours de poésie organisé par notre section le 21 Avril 2018 dernier à Azrou ».
Après avoir dévoilé les grandes lignes du programme de cette Première Culturelle à Ifrane, Amal Barrada nous a déclaré : « Notre objectif au sein de la Ligue des écrivaines du Maroc ; c’est de faire participer les jeunes de la province à des activités culturelles fructueuses et instructives qui leurs sont nécessaires et vont les prémunir contre les fléaux des temps modernes ».
Pour sa part, Mme Zouania Soraya conseillère municipale, a prononcé une allocution au nom du Président de la collectivité territoriale d’Ifrane dans laquelle elle a souhaité la bienvenue à Ifrane a toutes les écrivaines marocaine participantes a cette événement culturel ainsi qu’aux écrivaines et poétesses venues de pays ferres et amis pour prendre part aux travaux de cette première édition de la « Tente : Art et Culture » d’Ifrane.
Révoltée et indignée par l’absence des autorités territoriales d’Ifrane et des collectivités locales qu’elle avait bien souhaité qu’elles soient présentes à la cérémonie d’ouverture des travaux de cet évènement culturel en signe de consolidation d’un Maroc culturel nouveau; la présidente nationale de la Ligue des Ecrivaines Marocaines, Mme Aziza Yahdih Omar a tenu de souligner que cette absence ne fait que creuser un faussé entre le législateur, le responsable concerné et une société civile cultivée qui renforce la place de la femme marocaine dans le système culturel national, Arabe, Africain et international.
En ma qualité de présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc, j’enregistre avec amertume cette absence qui vient juste après le discours Royal à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle session législative ; avait-elle lancé.
Par la même occasion, Mme Aziza Yahdih Omar a tenu de féliciter très chaleureusement les membres de la section d’Ifrane de la Ligue des Ecrivaines Marocaines pour tous les efforts qu’elles ne cessent de déployer pour promouvoir l’activité culturelle et artistique au niveau de la Province d’Ifrane.
Pour sa part ; la Libanaise d’origine venue du Canada ; la poétesse Sonia El Haddad a déclaré : « Suis très honorée de me retrouver ici a Ifrane avec mes sœurs de la Ligue des Ecrivaines Marocaines qu’elle a connu il y’a deux ans à travers le virtuel et avec qui je me retrouve aujourd’hui pour cet évènement très important concernant la femme et l’épanouissement de la femme qui est un sujet qui nous intéresse tout partout dans le monde nous les femmes du monde arabe».
Parlant des écrits de la femme marocaine ; Sonia El Haddad a tenu de nous précisé sa bonne connaissance de cette dernière qu’elle considère comme une écriture déversée et magnifique. Il y’a plein d’artistes et d’écrivains ici au Maroc qui me fascinent par leur variation ; ils peuvent écrire dans tout genre littéraire que se soit dans la poésie ou dans la littérature, les sujets abordés et leur influence et leurs intérêts a des sujets universels qui intéressent tout le monde à travers la planète. Et d’ajouter : « ce qui me fascine aussi, leur implication et elles sont sérieuses et plus riches au niveau littéraire et ça me fascine de les lires »
ABOU ZOUHEIR

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.