Home»International»La ville de Rabat au rendez-vous avec  La 2ème édition du Forum Maroco-Espagnol sur l’immigration

La ville de Rabat au rendez-vous avec  La 2ème édition du Forum Maroco-Espagnol sur l’immigration

0
Shares
PinterestGoogle+
 

La ville de Rabat au rendez-vous avec
La 2ème édition du Forum Maroco-Espagnol sur l’immigration et l’intégration Sous le thème :
« Vivre ensemble»

Le Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration et le Secrétariat d’Etat de l’Emigration et de l’Immigration en Espagne organisent la 2ème édition du Forum Maroco-espagnol sur l’immigration et l’intégration sous le thème : « Vivre ensemble » et ce, les 20 et 21 mars 2018 prochain a Rabat.
Cette seconde édition du Forum Maroco-espagnol sur l’immigration et l’intégration réunira une pléiade de hauts responsables, de diplomates, de professeurs universitaires, d’experts et d’acteurs de la société civile et témoigne de l’intérêt porté par les deux pays au phénomène migratoire dans toutes ses dimensions, et la volonté affichée pour renforcer le cadre de partenariat et de coopération exemplaire existant entre les Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne.
Selon ses organisateurs ; ce deuxième forum maroco-espagnol sur l’immigration et l’intégration visent à étudier les bonnes pratiques existantes en matière de diversité culturelle et du Vivre Ensemble en tant que leviers d’intégration et de respect des droits des migrants ; à ouvrir un débat avec les experts, chercheurs marocains et espagnols et les membres de la société civile dans le but de formuler des propositions concrètes sur la mise en œuvre du projet « Vivre Ensemble » ;; à dresser une feuille de route à même de consolider la coopération Maroco-Espagnole, dans le domaine de l’intégration des migrants, à construire des mécanismes de collaboration et initier des forums et groupes d’influence sur la question du « Vivre Ensemble » et à Identifier en fin ; des actions concrètes à mettre en place pour promouvoir le « Vivre ensemble ».
Quatre sessions de travail sont au programme de ce 2ème Forum et porteront respectivement sur les thématiques suivantes : « Le Vivre Ensemble » : pour une responsabilité partagée et des valeurs de la Citoyenneté, les communautés marocaines et espagnoles : Quels défis d’intégration !, les compétences marocaines et espagnoles à l’Etranger : Quelle contribution pour les deux Pays ? Et enfin ; la thématique relative aux « politiques migratoires : quels défis communs ? »
A rappeler que le Maroc et l’Espagne entretiennent des relations stratégiques et exemplaires sur tous les niveaux : politique, économique, culturel et social, reflétant les valeurs communes de démocratie, de bon voisinage et de respect mutuel et dans ce cadre ; les deux pays affichent, depuis la signature en 1991 du Traité d’Amitié, de bon voisinage et de coopération, un engagement indéfectible pour aller de l’avant dans leur partenariat stratégique, fort et diversifié, dans plusieurs domaines d’intérêt commun.
Le volet politique occupe une importance particulière entre le Maroc et l’Espagne. Les deux pays sont des alliés stratégiques dans une zone et un contexte géopolitique très sensibles, exigeant concertation et dialogue permanent pour faire face aux défis auxquels la région méditerranéenne est confrontée, y-compris ceux relatifs à la migration.
Aussi, les relations Maroco-Espagnoles en matière de migration sont assez anciennes en raison de l’existence d’une importante communauté d’origine marocaine en Espagne, qui compte près de 759.999 personnes – selon l’Observatoire Permanent de l’immigration (Secrétariat Général de l’Immigration et l’Emigration – Madrid) – . et le soucis partagé au niveau de la gestion de la migration en étant, tous les deux pays, appartenant à l’espace méditerranéen, marqué par des flux importants de migration, notamment en provenance de l’Afrique sub-saharienne, qui posent des défis majeurs d’ordre de sécurité liés au contrôle des frontières.
Dans ce cadre, le Maroc et l’Espagne gèrent d’une manière efficace, l’opération de transit « Marhaba » à travers le détroit de Gibraltar qui permet à un flux de plus de 5 millions de marocains résidant à l’étranger de transiter dans les deux sens et dans meilleures conditions. Cette opération, devenu un modèle au niveau mondial, symbolise le niveau de coopération et de partenariat développé entre les deux pays et la parfaite coordination entre tous les intervenants. Pendant la saison estivale de 2017 a titre d’exemple, 2.789.981 personnes ont regagné la Maroc soit une augmentation de 5,89% par rapport à l’année 2016.
Ainsi ; le Ministère Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration et le Secrétariat d’Etat de l’Emigration et de l’Immigration, ont mis en place un espace d’échange et de concertation sur les questions liées à la migration, appelé « Forum maroco-espagnol sur l’immigration et l’intégration ».
La 1ère édition de ce Forum a été organisée conjointement les 19-20 novembre 2015 à Madrid. L’organisation de ce forum a été l’occasion d’établir un cadre permanent de dialogue sur les diverses questions liées à la migration, notamment les aspects relatifs à l’intégration.
Par ailleurs, la coordination Maroco-Espagnole vise à renforcer davantage certaines initiatives communes liées à l’immigration, telles que la mise en œuvre du projet stratégique « Vivre ensemble sans discrimination », qui repose sur les Droits de l’Homme et la dimension Genre, en s’appuyant sur la dimension culturelle en tant que vecteur d’intégration et du vivre ensemble. Ces initiatives et programmes contribuent au renforcement des politiques publiques visant à prévenir et sensibiliser tous les intervenants et les populations sur la question de la diversité et le respect envers la population migrante sur la base de la protection des droits fondamentaux des personnes migrantes et la promotion du vivre ensemble.
A cet égard, le Maroc et l’Espagne sont conscients de l’mportance de promouvoir la diversité et la cohéxistance entre deux cultures par le biais d’un accompagnement lucide et responsable, et éviter les conséquences parfois inacceptables de rejtet, notamment à l’encontre des jeunes. Livrés à eux-mêmes, ces jeunes peuvent rencontrer un discours qui alimente la haine et augmente le risque de dérapage et d’exploitation dans un environnement de plus en plus altéré par la montée de la xénophobie et d’extrémismes de tous genres.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.