Home»Correspondants»Lancement de la Campagne de reboisement Au Niveau de la DREF du Haut Atlas Mardi 08 Décembre 2015

Lancement de la Campagne de reboisement Au Niveau de la DREF du Haut Atlas Mardi 08 Décembre 2015

0
Shares
PinterestGoogle+
 

En marge du démarrage de la campagne de reboisement 2015-2016 au niveau national et dont le coup d’envoi a été donné par le Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification Mr Lhafi Abdeladim récemment dans la forêt d’Azrou au Moyen Atlas, la Direction Régionale des Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification  du Haut Atlas lance ses opérations de reboisement au titre de la saison 2015-2016 visant la plantation de quelques7331 hectares de terrain dans la région, soit une augmentation de 41,7 % par rapport à la campagne 2014 – 2015., pour un coût global de 51,19 millions de Dirhams
Selon les services concernés, le reboisement dans cette région s’opère au niveau de tous les écosystèmes forestiers de la zone d’action de la DRHEFLCD du Haut Atlas avec notamment des espèces autochtones comme l’arganier, le thuya, les genévriers et le cyprès de l’Atlas.
Aussi, ces opérations de reboisement se réfèrent au plan directeur de reboisement et les objectifs stratégiques du plan décennal 2015-2024. Signalons que depuis 2005 plus de 30.800 hectares ont été reboisés au niveau de ladite région.
Notons aussi que plus de 3,7 millions de plants forestiers ont été produits, au titre des campagnes 2014-2015 et sont prêts pour la mise en terre. Cette mise au sol tient compte des spécificités de chaque écosystème, en termes de conditions pédoclimatiques et d’adaptabilité et de résilience écologique des différentes espèces pour réussir les opérations de reboisement.
Le reboisement prend en compte les travaux de recherche forestière qui adapte l’itinéraire technique pour chaque écosystème forestier et veille à ce que les exigences de normes de qualité préétablies (les semences, le sol…) soient respectées.
Signalons enfin que pour réussir l’opération à court et long terme, la direction régionale implique les communautés rurales dans la préservation des ressources forestières via l’organisation des usagers en associations qui sont actuellement au nombre de 19. Cette démarche participative incite les ayants droits d’une manière effective à la gestion des espaces pastoraux, à la protection des plantations mises en défens et à la sauvegarde du périmètre forestier. Ces usagers bénéficient annuellement d’un revenu entre 250 et 300 Dhs par hectare selon les essences forestières en compensation aux zones soustraites au parcours

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.