Home»Correspondants»LA STATION DE SKI ET DE MONTAGNE DE MICHLIFEN SUR LA VOIX D’UNE MEILLEURE ORGANISATION DANS LE CADRE D’UN PRATENARIAT MULTIPATITE

LA STATION DE SKI ET DE MONTAGNE DE MICHLIFEN SUR LA VOIX D’UNE MEILLEURE ORGANISATION DANS LE CADRE D’UN PRATENARIAT MULTIPATITE

1
Shares
PinterestGoogle+
 

LA STATION DE SKI ET DE MONTAGNE DE MICHLIFEN
SUR LA VOIX D’UNE MEILLEURE ORGANISATION
DANS LE CADRE D’UN PRATENARIAT MULTIPATITE

Dans le cadre de la convention de partenariat relative à l’aménagement et à l’organisation de la station de Ski et de Montagne de Michlifen signé par le Gouverneur de la Province d’Ifrane président de la commission provinciale de l’INDH d’une part et ses partenaires représentant le Ministère de la Jeunesse et Sport, les présidents respectifs du conseil provincial d’Ifrane, de la Fédération Royale Marocaine de Ski et Sports de Montagne, du Ski Club Ifrane et de l’Association Michlifen pour le développement touristique et des professionnels de la location du matériel de Glisse de l’autre part et auxquels devrait se joindre le Président du Conseil Municipal d’Ifrane gestionnaire de la station de Michlifen.
Et suite à la visite effectuée Mercredi 13 mai dernier par l’inspecteur des homologations de la Fédération Internationale de Ski Mr Jean Louis Costerg à la dite station de Michlifen en vue d’étudier les possibilités d’homologation des pistes Noire et Rouge de cette belle station aux cotés de celles de Habri et de Oukaimeden , une commission composé par Mr Denis BAUD-LAVIGNE Responsable commerciale du département des ventes de la Société POMA constructeur de télésiège et téléski en France accompagné de Mrs Lerhenane Abdenbi, Hassan Halkhams, Mohammed Drihem et Mouidi Abdelmajid réspectivement président de la FRMSSM, deux membres fédéraux et du Ski Club Ifrane et président délégué de ce dernier s’est rendu Mardi 19 mai dernier à la station de Ski et de Montagne de Michlifen où l’experts des transports par cables d’explorer les opportunités d’aménagement du site dans le cadre de ce partenariat multipartite.
Au terme de cette visite de prospection du site du Michlifen, Mr Denis BAUD-LAVIGNE Responsable commerciale du département des ventes de la Société POMA nous a déclaré : « ma mission ici au Maroc c’est de voir les aménagements de sites touristiques aussi bien dans les zones urbaines comme Tanger et Agadir et les zones de neige pour le tourisme de neige comme ici à Ifrane. Ceci dit a-t-il ajouté, il y’a lieu de dire que du point de vue purement touristique ; le site de Michlifen est magnifique et ça donne envie de visiter le site et les environs et du point de vue plus professionnel et d’équipement ; il y’a un potentiel très important pour moi et des pistes qui sont très intéressantes avec des difficultés diverses comme il a été évoqué par le responsable de la fédération Internationale de Ski, c’est vraiment intéressant et il y’a un potentiel d’aménagement à coup sûr.
A noter que la convention de partenariat relative à l’aménagement et à l’organisation de la station de Ski et de Montagne de Michlifen signée par les différents partenaires en date du 26 décembre 2014 a pour objet l’organisation des champs de neige de la station de Ski et de Montagne de Michilifen relevant de la communauté urbaine d’Ifrane.
Pour se faire, un montant de 17.850.000,00 Dhs a été mobilisé pour l’aménagement et l’équipement d’une infirmerie et salles de soins d’urgence au prix de 200.000,00 Dh (INDH), la construction de 16 Kiosques réservés à la location du materiel et équipements de Ski et sports de montagne pour un montant de 1.650.000,00 Dhs financé par le conseil provincial d’Ifrane et l’achat et installation de nouveaux remontes pentes (téléski ou télésiège) pour un montant globale de 16.000.000,00 Dhs et sera réalisé par le ministère de la jeunesse et sports.
Dans ce cadre de partenariat, la fédération Royale Marocaine de Ski et des Sports de Montagne s’est chargée du suivi et l’encadrement technique alors que le Ski Club Ifrane s’occupera de l’exploitation des locaux réservés à l’école de Ski de la Station et sera chargé de l’organisation des moniteurs et de l’enseignement du ski alpin sur les champs de neige en ettroite collaboration avec l’association des professionnels de la location du matériel de ski.
A cette occasion il y’a lieu de relever que diverses régions de notre pays se prêtent merveilleusement à la pratique des sports d’hiver en général et de celle du ski alpin en particulier qui connaît, partout ailleurs, un essor prodigieux.
En effet, au Maroc, c’est le Moyen-Atlas qui a été le premier à voir évoluer des skieurs avec la naissance d’un mouvement favorable au développement du ski alpin et la création de la première école de ski au Maroc durant la saison sportive 1932-33 par un skieur français, M. Malicet, un ancien élève de l’école de Megève qui a prospecté les terrains de Borj Doumergue et de Djebel Hebri.
Par ailleurs, il est à rappeler qu’à 2000 mètres d’altitude, le Tizi N’Tghaten (col des chèvres) et le Michlifen (la montagne aux toisons de laine) de l’autre côté de Borj Doumergue et du Hebri, présentent des champs de neige connus depuis si longtemps de tous les skieurs des régions de Meknès et Fès pour ne pas dire, de toutes les régions du Maroc. Et c’est le Tizi N’Tghaten, situé à 11 km d’Ifrane qui, le premier au Maroc, en 1936, a fait l’objet d’un aménagement sommaire avec la construction d’une piste empierrée, réalisée par les moyens locaux, l’établissement de parcs automobiles et la construction d’un chalet-refuge avec l’installation d’un modeste tremplin de saut à ski.
Aujourd’hui, hélas !, cet aménagement n’est plus qu’un souvenir car, délaissant les champs de neige du Tizi pour des pentes mieux exposées, l’administration locale, anciennement responsable du développement d’Ifrane, a poursuivi les travaux d’accès sur une distance de 6 km au-delà du col, jusqu’à Michlifen. Dans ce site d’une très rare beauté, le Ski Club d’Ifrane a construit, dès 1937, un chalet-refuge comprenant une grande salle commune et un dortoir aménagé, une kitchinette et des sanitaires (Ce chalet est tout récemment rénové par le club en partenariat avec le comité provincial de l’INDH). En bordure de la forêt de cèdre, une pente très douce, favorable aux essais et à l’initiation des débutants s’incline jusqu’au chalet-refuge. A proximité du chalet-refuge du Club, notamment au lieudit  “le grand cratère” de Michlifen, vaste cirque naturel, d’autres pentes de dénivellation plus ou moins forte, s’offrent aux skieurs expérimentés dans une belle station de ski.
Mais si le site est enchanteur, sa seule poésie, comme disait le journaliste Guy Evin, ne saurait y retenir les amateurs fervents de ski et de luges, car il fallait songer à équiper cette station. C’est d’ailleurs pour cela que le 5 mai 1950, un comité provisoire des souscripteurs locaux, épaulé par le Syndicat d’initiative et du tourisme d’Ifrane et le Ski Club d’Ifrane auxquels s’est associé le Ski Club d’Azrou, ont fait venir de France un constructeur spécialisé dans la fabrication des remonte-pentes, M. Pomagalski, pour procéder, sur place, à un examen approfondi des projets d’équipement sportif des stations respectives de Michlifen et de Borj Doumergue.
Comme il est évident que le développement d’Ifrane, station climatique, intéresse non seulement l’Etat mais aussi et surtout un bon nombre de particuliers résidant à Ifrane et dans la région dont les hôteliers, les commerçants, les entrepreneurs, sans compter tous les amateurs de ski, la nécessité d’une étroite collaboration et d’un partenariat entre les services publics et l’initiative privée s’est fait alors ressentir. C’est ainsi que Sports Ifrane S.A qui était une société pour le développement du tourisme et des sports à but non lucratif dans la région d’Ifrane a vu le jour le 18 juillet 1950 avec un capital de 3.500.000 francs divisé en 700 actions de 5.000 francs chacune et souscrites par 105 actionnaires.
Amorcé dès le début par une subvention de 2.000.000 francs du service de la Jeunesse et des Sports, appuyé par la direction de l’Intérieur et le service du contrôle des municipalités avec une inscription au budget municipal d’une somme de 1.500.000 francs, le financement de l’entreprise était désormais assuré et la station de ski de Michlifen ouvrit ses portes officiellement aux mordus de la glisse le 10 décembre 1950 pour fonctionner jusqu’au début du mois d’avril 1951. L’enneigement, véritablement exceptionnel, dépassa toutes les prévisions cette année-là et c’est ainsi que l’inauguration de la station de ski de Michlifen a eu lieu le 4 mars 1951 avec l’organisation de l’épreuve d’un slalom spécial qui fut remporté par le Ski Club de Marrakech qui s’adjugea ainsi la première Coupe de la ville d’Ifrane, organisée de nos jours encore par le Ski Club d’Ifrane. Aussi, la première fête des neiges fut-elle organisée à Ifrane en 1936 à l’occasion de la naissance du Ski Club d’Ifrane, créé le 10 octobre 1936. Ces dernières années malheureusement, cette station de ski et de sports de montagne n’est plus qu’anarchie, désordre et démission des gestionnaires qui n’accordent aucun intérêt à la réorganisation et à la promotion de ce joyaux des sports d’hiver au Maroc.
Cet état de désordre qu’à connu la station de ski et de montagne a interpellé tous les responsables aussi bien dans l’administration que dans le tissu associatif et sportif qui se sont uni dans cette convention de partenariat pour dire halte à la monarchie et faire en sorte que :
– Un balisage soit mis en place pour assurer le respect des pistes et espaces réservés à chaque discipline sportive (ski, luge ou champs de neige pour piétons) ainsi que la mise en place d’un service d’ordre sur les différents champs de neige;
– l’anarchie et la mauvaise gestion dans la location du matériel de la glisse (ski et luge) dont la majorité est vétuste et constituent un danger pour la sécurité des utilisateurs soit abolie;
– l’anarchie des marchands ambulants avec la présentation de denrées alimentaires à même le sol sans aucun contrôle d’hygiène et de salubrité, en l’absence de magasins et de lieux de restauration au niveau de la station et à l’image de marque de la ville d‘Ifrane, de sa station de ski et de montagne Michlifen soient interdits;
– l’anarchie des muletiers qui offrent leur service pour de soi-disant randonnées équestres entre lugeurs et skieurs soit condamnée.
– l’anarchie dans l’organisation des cours d’initiation de ski alpin assurés par de soi-disant moniteurs dont la majorité n’a aucune formation en matière pédagogique et technique, sans parler des assurances dont ils ne disposent pas soit abolie et remplacée par une ecole de ski bien organisée.
Mohammed Drihem

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.