Home»Femme»voile ou châle :quels repères de distinction ?

voile ou châle :quels repères de distinction ?

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Dr Mohamad BENYAICH

Le grand problème qui s’impose lorsqu’on vient traiter un tel sujet religieux ,plutôt socio-légal c’est la mauvaise traduction des textes .
En cas de doute, ou agenda caché, on fait recours à la falsification des faits.la matière la plus facile à digérer se serait les mots indices ,sens commun, aux textes qui portent deux ou trois sens selon l’application et les contextes.
Le mot voile est l’un d’eux dont on se profite d’une manière maniaque, soit pour certains partisans ainsi que ses opposants.il est si glissant qu’on ne peut pas le manipuler ,si large qu’on n’arrive pas à l’accumuler.
Heureusement que les textes constants, soit coraniques ou prophétiques ont bien indiqué le sens et les tendances sans laisser aucun doute ni ambigüité là-dedans.
 » وَقُلْ لِلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبِهِنَّ ».
« . Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur (voile)châle sur leurs poitrines »

« يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُلْ لِأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاءِ الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِنْ جَلَابِيبِهِنَّ ذَلِكَ أَدْنَى أَنْ يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَحِيمًا »سورة الأحزاب.
« 59. Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. ».
Reprenons le souffle et emparons-nous de nos halènes afin de bien lire et comprendre le sens et les conditions objectives de cet ordre par intermédiaire ainsi que spécifique et généralisé.
au texte premier , l’appel s’est adressé officiellement aux croyantes en générale par l’intermédiaire du prophète .et que le mots «  croyantes » n’a visé là ni les mariés ni les célibataires .c’est une question de conviction et fidélité qui en sorte.la responsabilité dépend de la croyante elle-même ,de plus ,il n’a pas nommé le mot « voile » dans cette situation ,simplement il y a la question de prendre précaution envers elles-mêmes et son entourage .le but c’est d’éviter toute sorte de séduction ,soit faite par exprès ou bien à la suite des réflexions instinctives inévitables.
Les principes d’y exécuter se sont alors : l’œil, les phénomènes séductrices, la chasteté, la volonté préalable pour y atteindre.
L’outil indiqué de prés est le châle (foulard) non le voile. Ce châle, comme simple tissu, doit recouvrir la tète en le laissant s’étendre en bas.il doit s’enrouler autour de la nuque, afin de couvrir la poitrine de la femme, la partie sensationnelle et attirante par instinct chez les hommes sans distinction. Cela est ordonné aux femmes croyantes pour leur honnêteté et leur dignité, ainsi que de ne pas se présenter, sur le champ, comme une proie, facile à chasser et dévorer.
Dans le texte même, il y a une insinuation à ne pas être ferme dans nos résolutions envers le voile.il y eu donc une partie d’incliner l’œil devant certaines fuite ou apparence à l’insu, d’autant par la nécessité d’agir et de se mouvoir. C’est ce que certains docteurs et savants avaient signalés dans leurs études objectifs et attitudes à l’égard de ce sujet, tel que :Alkortabet et le salafiste Rachid Reda .ils se référent ,le public des juristes musulmans ,sur le texte prophétique envers ASMAE bent Abi Bakr, qui vient de nous fixer les bornes du voile requis . et qui n’est en résultat que de laisser apparaitre le visage et les mains nues, sans gants ,ainsi que les pieds.les mains elles-mêmes ainsi que quelques parties des jambes ;comme écrit dans les livres des interprètes et exégèses ,le kortobet ; القرطبي (الجامع لأحكام القرآن) ,elles pourraient êtres retroussées jusqu’au demi-manche, plutôt demi bras, en cas de nécessité ,emplois, moisson ,cuisine etc.
Le cheikh Mohyeddine ibn Arabi الشيخ محيي الدين بن عربي a choisi la même doctrine ,disposition, en tant que dahiriste ظاهري ,tant disque soufi, il alla plus loin que ça ,tout en ornant le sens du voile par des exégèses lumineuses et spirituelles. Son point de vue se résume par la suite :
Le voile est un symbole d’égalité et liberté, comme nous l’avons signaler, auparavant.il n’y a pas de distinction entre la femme libre et la femme sous le joug dans cette affaire, surtout devant la présence divine.au moment de la prière, inclination et prosternation. Devant dieu il n’ y aurait que les esclaves et les créatures, que leur existence et action dépend de lui.
Le voile (châle) n’est pas un sujet social ou coutumier, ou bien purement corporel, qui doit se traiter selon les mœurs et les traditions, en revanche il fait partie de la croyance et la sublime connaissance.
Couvrir la tête et les épaules a une signification du « moi » aiguisé , qui tend toujours à être le plus haut et apparu pour se faire remarqué. La méthode d’atténuer cette prétention dépend de son apaisement depuis le vêtements roulant, qui portent des significations de pudeur et piété .Cela aurait deux conséquences ,l’une en faveur de la voilée ,l’autre pour les hommes à ne pas franchir le seuil du respect qu’on doit préserver à l’égard des femmes sans distinction. Ce jugement est clairement indiqué au deuxième verset ci-précédent.
Le voile(châle) est commandé au prière en faveur des femmes ,c’est parce qu’elles sont plus affectives et émotionnelles que les hommes. Elles sont devant dieu pour ce moment sacré , et elle doivent être les plus humbles et conscientes afin de recevoir la paix interne et l’agreement du dieu « ALLAH ».
Les hommes eux-mêmes pendant la prière on les conseille, parfois, surtout les Imams, de porter un petit châle ou quelque chose de pareils ,turban, pour ne garder leurs têtes nues.il y a un secret sublime là-dedans.
Bref : le voile est un mot lourd et mercuriel lorsqu’on l’applique spontanément avec ses extrêmes tendances obscures .il faut d’abord le restreindre par ses outils compatibles afin toucher le bon sens et la meilleur application ;sinon nous allons être impliqué à l’extrémisme et l’ intégrisme exagéré de tout genre…des opposants ,aussi que des partisans…

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.