Home»International»C’est aux athées prémédités de reméditer!

C’est aux athées prémédités de reméditer!

1
Shares
PinterestGoogle+
 

Par : Mohamed BEN YAICH
Désolé d’utiliser ce titre bien compliqué, sensible et bizarre pour quelque part. de-préférence difficile à digérer .
Cela convient d’une façon ou autre le complexe dont il se dispose les athées par leur athéisme obscure. Etre athée ou croyant ça dépend de vous, votre conviction, comportement ; choix etc.
Notre objectif principal ce n’est d’insulter qui que se soit ou critiquer pour rien et sans raison valable, car cela va des le début nous rejeter loin du champ scientifique neutre et stricte. Ce qui fait ,on serait donc piégé dans le fanatisme morbide et objectivité projectile
De toute façon , depuis le début la transaction serait déficitaire pour les athées singulièrement.
A vrai dire , il n’existerait pas sur la terre un athée d’office absolu ;même s’il nie aveuglement ou se débarrasse ou feint se débarrasser de tout acte et obligation, libertin d’une façon ou autre.
En principe, chaque personne parmi nous ,de son propre instinct aime la vie au détriment de la mort .c’est amour proviendrait de son envie radical de continuité avec persistance, en évitant ,avec tant de moyen et procédure, de s’engloutir dans le néantisme ou privation insupportable de quoi que se soit .c’est le sentiment commun et normale dont il se dispose chacun d’entre nous , les gens conscient ,non malade psychiquement . Même les bêtes vient de partager cette accrochage à la vie de la même façon que nous ,les êtres humains.
Le sens sain et la conception normale indique que l’existence est plus favorable et préférable que le néant, qu’aucun individu équilibre peut dire le contraire.
Ce principe psychique et instinctif ,il est bien indiqué avec toute clarté et pari argumenté dans les versets coraniques miraculeuses tels que : « وَالَّذِينَ يُنْفِقُونَ أَمْوَالَهُمْ رِئَاءَ النَّاسِ وَلَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلَا بِالْيَوْمِ الْآَخِرِ وَمَنْ يَكُنِ الشَّيْطَانُ لَهُ قَرِينًا فَسَاءَ قَرِينًا، وَمَاذَا عَلَيْهِمْ لَوْ آَمَنُوا بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ وَأَنْفَقُوا مِمَّا رَزَقَهُمُ اللَّهُ وَكَانَ اللَّهُ بِهِمْ عَلِيمًا ، إِنَّ اللَّهَ لَا يَظْلِمُ مِثْقَالَ ذَرَّةٍ وَإِنْ تَكُ حَسَنَةً يُضَاعِفْهَا وَيُؤْتِ مِنْ لَدُنْهُ أَجْرًا عَظِيمًا ، فَكَيْفَ إِذَا جِئْنَا مِنْ كُلِّ أُمَّةٍ بِشَهِيدٍ وَجِئْنَا بِكَ عَلَى هَؤُلَاءِ شَهِيدًا »سورة النساء.dont la traduction approximative serait la suivante :
« 38. Et ceux qui dépensent leurs biens avec ostentation devant les gens, et ne croient ni en Allah ni au Jour dernier. Quiconque a le Diable pour camarade inséparable, quel mauvais camarade !

39. Qu’auraient-ils à se reprocher s’ils avaient cru en Allah et au Jour dernier et dépensé (dans l’obéissance) de ce qu’Allah leur a attribué ? Allah, d’eux, est Omniscient.

40. Certes, Allah ne lèse (personne), fût-ce du poids d’un atome. S’il est une bonne action, Il la double, et accorde une grosse récompense de Sa part.

41. Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci ?.
« وَقَالَ رَجُلٌ مُؤْمِنٌ مِنْ آَلِ فِرْعَوْنَ يَكْتُمُ إِيمَانَهُ أَتَقْتُلُونَ رَجُلًا أَنْ يَقُولَ رَبِّيَ اللَّهُ وَقَدْ جَاءَكُمْ بِالْبَيِّنَاتِ مِنْ رَبِّكُمْ وَإِنْ يَكُ كَاذِبًا فَعَلَيْهِ كَذِبُهُ وَإِنْ يَكُ صَادِقًا يُصِبْكُمْ بَعْضُ الَّذِي يَعِدُكُمْ
سورة غافر“.إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي مَنْ هُوَ مُسْرِفٌ كَذَّاب
« 28. Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi, dit : “Tuez-vous un homme parce qu’il dit : “Mon seigneur est Allah” ? Alors qu’il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S’il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s’il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous”. Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur ! ».
On peut dire que cette manière d’argumenter est une sorte de conviction par condition interne et instinctive. Plutôt on pourrait la qualifier par la conviction de politesse.il s’agit donc de notre situation interne et évaluation envers nous-mêmes, notre choix de gagner ou de perdre.si nous sommes véridiques et stables nous allons sans hésitation prendre la position normale .la bonne inspiration va nous guider vers le convenable qui serait de choisir le bon chemin dépourvue de toute regret en conséquence .c’est la croyance positive qui y compte d’abord.
Il n’a que deux aboutissements fatals et cruciaux .se rassurer de votre retour et destin bien déterminé et avec continuité, ou bien se rejeter follement ,comme des bêtes dans un courant impétueux ;où il n’ya que le noyade fatal et suffoquant ,plutôt la perplexité et le néant avec des milles ténèbres qui ne sont ni noirs ni blancs.
Le poète célèbre arabe : Abou alalae almaarri, malgré sa cécité organique et même dépressive, pessimiste dans quelque part, il nous avait bien décrit cet « argument à condition » par des vers extraordinaires tels que :

قالَ المُنَجِّمُ وَالطَبيبكلاهما لا تُحشَرُ الأَجسادُ قُلتُ إِلَيكُما
إن صَحَّ قَولُكُما فَلَستُ بِخاسِر أو صَحَّ قَولي فَالخُسارُ عَلَيكُما
A vous donc, de traduire et de commenter !.

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. Karim
    26/12/2020 at 17:12

    On prête à Ulug Beg (Bey), éminent savant astronome et Émir de Samarcande, la réflexion suivante: « les idéologies et les religions sont éphémères parce que fausses, seule la science est éternelle parce que vraie ». Pour cette pensée on-orthodoxe il fut assassiné par son propre fils et les acolytes islamistes de ce dernier, de leur temps, alors qu’il se dirigeait vers la Mecque. Apparemment, la tyrannie du croyant a toujours existé chez les religieux, en particulier chez les musulmans. Un sujet à méditer pour vous cher professeur.
    PS. Si vous ignorez qui était Ulug Beg (Bey), petit-fils de Tamerlan ou Timour Leng (Le boiteux en Farsi), vous pourrez toujours consulter Wilipédia. C’est lui qui a construit le premier observatoire astronomique dans le monde et que j’ai eu la chance de visiter après la chute de l’Union Soviétique.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.