Home»International»Mathématiquement : « l’unique dieu existe ! »

Mathématiquement : « l’unique dieu existe ! »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mohamed BEN YAICH

1-l’infini entre le néant et l’existence
Que vous soyez croyants , mécréants ,laïques ou agnostiques , religieux ou libertins, athées ou théistes , raisonnables ou superstitieux, vous êtes tous visés et intéressés.
Le sens communs qui nous lie tous ; même avec les animaux et toute créature vivante, c’est l’existence, plutôt la conscience envers notre présence et nous-mêmes.
Cependant, l’homme doué de l’intelligence, de sa pure nature et conscience, se demande toujours sur le sujet de sa provenance et sa destination fatale.
Les quatre questions philosophiques se présenteraient avec insistance dans son esprit, perpétuellement et inlassablement .ceci provient d’une simple raison : qu’il est le plus intelligent et le plus conscient ! « pourquoi, comment ,où, quand ? »
En revanche afin de s’en profiter, d’une manière correcte et pertinente, il lui faut le courage de répondre à ses quatre questions, avec toute franchise et clarté. Sinon c’est lui-même qui serait l’accusé et l’interrogé.
Afin de ne pas disperser notre objectif dans ce modeste article, allons-nous y directement vers l’espace existentiel ;dont nous venant de parler
ci-avant.
2-toute chose comptée, exige un compteur :
D’abord ,il faut dire que l’infini est une question imaginaire inconcevable. Lorsqu’on signale l’infini ça veut dire que la chose est indénombrable ;qu’on ne puisse la compter d’une façon déterminée .donc ,pour l’indiquer mathématiquement , on fait recours à utiliser un signe spécial pour cette raison qui est la suivante :∞ positif ou négatif . cela n’a rien avoir avec l’infini intellectuelle ou existentielle .c’est parce qu’il dépendrait du compteur et de son objectif bien défini. Pourquoi ça ? c’est parce qu’il fournit la valeur au non existant ,en parallèle, même ligne, ou à l’inverse de l’existant .
ça veut-dire que si on additionne le nombre ,quoi que se soit ,négatif et même nombre positif cela nous donne comme résultat =0±.
Donc le concept infini n’est en réalité qu’une imagination incapable de compter les nombres jusqu’à l’infini. malgré ça le sentiment que l’infini existe ,il demeurerait avec persistance dans notre conscience et figuration.
Passons-nous vite à compter l’univers .pour y arriver il faudrait d’abord diviser et démanteler les êtres en pièces afin de pouvoir les compter exactement .cela exigerait une addition réelle en genre et en nombre.et que chaque pièce doit être regroupée selon son espèce et nature. Le fait que les choses soient distingués et détachées c’est un argument clair et préalable pour exclure la conception infini de notre existence apparemment matérielle.si on compte depuis le zéro négatif ou le positif les nombres vont passer par la transcendance ou la descendance. en reculant vers l’arrière ,tous ces nombres reprennent leurs positions initiaux. Le début ,donc, c’était le zero qui symbolise le néant .en résulte « Rien ne naît du néant. » voila nous y sommes ,donc, il faut approuver la vérité absolue, que l’existence est le fait indispensable d’un existant réelle qui est non dénombrable depuis sa nature et son essence. il est absolument unique, sans rival ,ni généré ni générant, refusant d’être additionné à aucun être ou nombre. sinon il sera lui-même dénombré comme tous les autres.cet existant n’est que le créateur des cieux et terres ,plutôt de tous l’univers.les grands philosophes tels que Aristote n’arrivaient jamais à construire leur philosophie et traduire leur existence sans croire ou prendre en charge ce qu’on appelle le « principe premier », terme à peu près qui ressemble et se combine avec le mot « dieu » créateur de l’univers en religion et chez tous les croyants .sans nous laisser impliquer dans des débats stériles, qui ne produiraient que le zero de toute direction ,nous nous arrêtons à ce point ,et à la prochaine…

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.