Home»Débats»La Maison blanche condamne la décalration outrageuse de M.Ban Ki Moon à l’égard du Maroc.

La Maison blanche condamne la décalration outrageuse de M.Ban Ki Moon à l’égard du Maroc.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

          Selon des sources américaines bien informées ,l’administration américaine condamne les propos malveillants ,outrageux tenus par M.Ban Ki Moon secrétaire général des Nations-Unis lors de sa visite du camp de séquestration, de détention de Tindouf en Algérie où sont séquestrés des milliers de Marocains originaires du Sahara Marocain enlevés,retenus otages depuis des décennies à qui le régime algérien et son pion , le Polisario, bande de mercenaires  font subir d’horribles et inhumaines traitements.

Il n’est pas chose nouvelle de rappeler que le régime Algérien entretient la désinformation,la propagande ,la mise en scène,la falsification de la réalité pour enduire en erreur l’opinion intérieure et internationale en fabriquant de toutes pièce, une affaire qui n’existe que dans les esprits des décideurs, Algériens qui occultent le mensonge,entretiennent la désinformation ,la mise en scène en exploitant les conditions de vie  difficiles et inhumaines des otages dans lesquelles ils les font vivre avec préméditation pour des raisons politiques et hégémoniques.

Oui les autorités à Alger et son pion le Polisario qu’il a enfanté pour des raisons de  politique intérieure,et extérieure    sont responsables des souffrances et des malheurs des otages détenus, séquestrés ans les Camps de Tindouf.Il n’est pas secret de rappeler que le pouvoir à Alger exploite la misère décidée voulue, causée volontairement par lui pour en tirer profit .Les journalistes objectifs indépendants rapportent que la misère ,la souffrance des otages dans les camps de Tindouf est décidée,voulue ,mise en scène par le Polisario sur recommandation et ordre des autorités algériennes pour entretenir un plan de désinformation ,de propagande et affirment  que le régime Algérien  aurait pu améliorer leurs conditions de vie s’il l’avait voulu en leur accordant la liberté de rejoindre leur pays le Maroc qui est toujours prêt à les accueillir,à les recevoir à bras et cœur ouverts et s’engage à leurs garantir l’emploi et logement et croient que  le régime Algérien est responsable de leurs mauvaises conditions de vie,de leur souffrance artificielles fabriquées,mises en scène pour enduire en erreur et falsifier la réalité, stimuler la pitié,susciter  des réactions de soutien à la thèse des séparatistes  mensongère infondée,invraisemblable,et gagner la sympathie des organisations internationales afin de réaliser leurs objectifs politiques.   Le pouvoir à Alger ne cherche-t-il pas à occuper le peuple algérien ,l’opinion intérieure et lui faire oublier les vrais et durs problèmes socio- économiques et politiques dont il souffre?

   Il pourrait améliorer les conditions  de vie des otages détenus à Tindouf s’il le voulait vraiment mais il ne veut pas le faire et il ne le fera pas car il cherche à exploiter politiquement leur souffrance .Les organisations des droits  de l’homme et humanitaires doivent  assumer leurs responsabilités ,faire leur devoir ,ouvrir es enquêtes sérieuses sur les conditions de détention des otages détenus ans les dans  les camps de Tindouf et révéler la réalité,la vérité l’exploitation et la marchandisation des souffrances et des malheurs humains à des fins politiques .

   Les organisations des droits  de l’homme et humanitaires doivent assumer leur responsabilité aider les otages détenus à Tindouf à recouvrir leur liberté ,rejoindre leur pays le Maroc et démasquer la propagande , la désinformation du Polisario et de son commanditaire le régime Algérien  qui s’en sert afin d’atteindre ses objectifs politiques:occuper le peuple algérien,l’ enduire en erreur en créant de toutes pièces un adversaire fictif,imaginaire ,avoir la main mise sur la région,se définir ,jouer le rôle leader ship ;avoir accès à l’océan Atlantique …

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.