Home»Régional»Oujda : Un nouvel aérodrome pour l’Oriental

Oujda : Un nouvel aérodrome pour l’Oriental

1
Shares
PinterestGoogle+
 

Oujda : Un nouvel aérodrome pour l’Oriental

L’Oriental sera doté d’infrastructures visant à améliorer la qualité de vie et à favoriser sa croissance économique.

L’infrastructure aérienne est en pleine mutation. Trois aérodromes existent déjà. L’aéroport international Oujda Angad, l’aéroport international El Aroui et un troisième à Bouarfa. Les deux premières stations offrent les conditions nécessaires au développement d’un trafic commercial. Cette infrastructure sera renforcée par un quatrième aérodrome.
Un projet de développement à la hauteur des ambitions de la région s’étendant sur plus de 18.000 m2. Le nouvel aéroport d’Oujda est doté d’équipements technologiques de pointe et de services modernes lui permettant d’accueillir 1,5 million de voyageurs à l’horizon 2015 dont 750 000 en trafic charter. Il sera constitué de bretelles de liaison avec la nouvelle zone terminale avec extension du parking avions pour permettre une capacité globale de 15 avions moyen-courrier. Une seconde piste d’envol sera dotée de balisage lumineux et d’éclairages pour les parkings avions. Il sera lié à de nouvelles dessertes routières avec aménagement de nouveaux parkings de 800 places.
Ce nouvel aérodrome sera opérationnel dans deux ans. De son côté, le réseau routier de l’Oriental est de plus en plus sécurisé grâce à la qualité des travaux réalisés qui ont réduit les risques des longs trajets. La région réorganise actuellement son réseau routier et le consolide par des actions d’envergure. Dans ce dessein, toute la région s’est transformée en un vaste chantier de travaux. Routes nationales, régionales et rurales ont bénéficié de budgets appropriés pour leur mise à niveau.
L’Oriental dispose actuellement d’un réseau routier long de 4.978 km, dont 3.358 de voies revêtues. Le taux d’accessibilité de la population rurale à ce réseau avoisine les 50 %. Par ailleurs, on ne peut parler des grands projets routiers dans Oriental sans évoquer les travaux en cours pour la réalisation de l’autoroute reliant Oujda à Fès sur une distance de 320 km. Un projet qui désenclavera l’Oriental pour de bon et qui coûtera 9,12 milliards DH. La rocade méditerranéenne assure le lien avec le nord-ouest. Les tronçons dépendants de la zone de couverture de l’Oriental, allant de Saïdia à Ajdir (196 km), sont déjà achevés. Quant à la double voie reliant Oujda à Nador, 50 km ont été réalisés pour un montant de 150 MDH.
La partie Selouane-Ahfir (97 km) est également programmée et nécessitera une enveloppe budgétaire de 500 MDH. Le réseau ferroviaire de la Région, qui totalise 350 km reliant Oujda à Fès, sera complété par la nouvelle voie ferrée reliant Taourirt à Nador sur une longueur de 147 Km pour un coût global de 2,24 milliards de DH dont 1,86 milliard de DH pour les travaux d’infrastructure.

Le 4-7-2007
Par : Ali Kharroubi

aujourdhuit le maroc

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.