Home»National»Les potins de l’Oriental

Les potins de l’Oriental

0
Shares
PinterestGoogle+
 

– La situation au sein du MCO est inquiétante en raison de la malsaine gestion de l’ancienne direction.

– Le nouveau président un jeune cadre, ancien du service financier du club a hérité une situation peu enviable.
Recrutement de joueurs non valables, engagements d’entraîneurs des premiers venus, factures de tout bord non réglées, augmentation de salaire scandaleuse de certains employés de clubs à la veille du départ forcé de l’ancienne bande, excusez du peu…

– M. Khalid Saria le nouveau président du club semble bourré de volonté pour faire sortir le MCO du tunnel. Il est le neveu du professeur Kouider Amal, un Oujdi authentique, directeur d’un groupe scolaire à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

– Cinq joueur sont suspendus et immédiatement remplacés, parce qu’ils se sont permis d’entamer une grève alors que leur équipe est en période de transition. Il est vrai que certains ne sont pas restés inactifs. Ce genre de comportement est nuisible mais finit par être découvert.

– Pour son prochain match à Beni Mellal, le nouveau président est optimiste parce qu’il a réussi à rétablir l’ordre dans les rangs.
– Le transfert de Berrabeh du MCO au WAC fait l’objet de plusieurs commentaires dans les milieux sportifs à Oudja. La transaction a été faite dans le domicile du président du WAC. Seul Allah, M. Akram et Lahmani connaissent le montant exact du transfert.

– A vrai dire, comme nous l’avons déjà signalé, le président actuel du MCO mérite d’être épaulé par quelques anciens du Mouloudia et soutenu financièrement par toutes les autorités.

– De gros efforts doivent être consentis pour faire sortir de l’ombre le club numéro un de la ville d’Oujda.
Il n’est pas aisé de réussir après douze ans de grabuge. Encore une fois, nous rappelons que la relève des dirigeants n’a pas été assurée au MCO. C’était une erreur lamentable dont les conséquences sont douloureuses pour ne pas dire catastrophiques.

– Le nouveau président lance un appel à tous les Oujdis qui ont connu le MCO dans ses moments forts pour venir en aide au club.

– Le Mouloudia historique de Belhachemi, Moulay Korich et Ben Brahim est mort, hélas. Où sont ceux qui doivent prendre la relève ?

– Filali l’ancien capitaine du MCO, et international distingué n’est pas disponible pour servir souhaitons qu’il retrouve la forme comme celle avec laquelle il faisait sortir in-extrêmis le ballon des filets de son équipe.
Par H. BOUCHKIF / L’opinion

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.