Home»Régional»Injustice à Jerada

Injustice à Jerada

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Il s’agit d’une usine de fabrication de briques située à la ville de Jerada. Le projet fonctionnait bien, mais lors de la dernière visite royale à la ville de Jerada, les autorités ont sollicité les propriétaires de peindre les murs entourant l’usine, mais  ce faisant, tout un scandale a été lancé par des adversaires politiques. Le propriétaire principal a été un conseiller municipal pendant plus de 21 ans et membre du conseil provincial pendant 12 ans. En refusant de s’associer au maire actuellement au pouvoir, ce dernier essaie de faire toute une histoire de réglement de compte en exploitant l’autorité que lui confère son poste. Ainsi, en prétendant que le mur de l’usine a été récemment construit, il a déclenché toute une propagande visant à le démolir, alors que le mur existait depuis 2007 et a été peint seulement en réponse à la demande des autorités et en préparation à la visite royale. Le Gouverneur de la province, n’ayant pas respecté la procédure administrative régulière, avait donné l’aval à cet avis de démolition. Donc au lieu que deux citoyens marocains sont traités sur le même pied d’égalité et que les intérêts de la ville sont privilégiés et priment avant tout, seulement les intérêts politiques ont été considérés. Étant une ancienne ville minière,  Jerada essaie présentement avec tous ses moyens de rétablir une situation économique stable. Après la fermeture de la mine, l’activité principale de la ville de Jerada a connu une récession et un fléchissement du rythme de croissance de l’activité économique. La démolition du mur entourant l’usine ne fera qu’empirer la situation. Un appel est donc lancé à toutes les autorités pour leur support et impartialité afin que justice soit réhabilitée.

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

4 Comments

  1. مهتم
    13/08/2010 at 22:19

    اعرفك جيدا السيد رضوان كما اعرف ابوك.بكل سراحة هل المكان المعني لا يدخل في الملك العام.و تعرف جيدا ان ابوك استولى عليه كما استولى على اماكن اخرى.صحيح ليس هو الوحيد الدي يترامى على الملك العام لكن يجب هن تتوقف هده الجراءم

  2. Réponse
    14/08/2010 at 15:45

    Salam, Tu ne connais rien du tout. Ce n’est pas de la propriété publique, mais C’est un terrain qui lui a été attribué en remplacement de l’ancien terrain à cause du lotissement du terrain avoisinant. Je pense que s’il y avait la moindre faille, il n’aurait pas eu les autorisations. En plus, Jerada est pleine de terrain, mais pas d’investisseurs. Dans d’autres villes où les gens se respectent, on cherche des investisseurs et on leur donne non seulement les terrains, mais on les exempte d’impôts également. Réveillez-vous on est en 2010, il n y a plus place à la rancune et à la haine…

  3. مهتم
    15/08/2010 at 16:06

    السيد رضوان قلت ان المكان حصل عليه ابوك كتعويض عن مكان. لكن هدا مكان كان يحتله هو الاخر بشكل غير قانوني

  4. Réponse
    17/08/2010 at 01:55

    Encore une fois je te dis tu ne connais rien du tout et je vois en toi ton désir de culpabiliser les gens. L’ancien terrain remonte aux années 80, et lors du lotissement, ce terrain a été acheté (l’équivalent de 3 parcelles de terrain). Je pense que si on suit ton raisonnement, je douterai fort que ni ta maison, si tu en as une, ni celles de 90% des Jeradiens ne soient légitimes, car les terrains ne sont pas encore enregistrés…Ita9o LLah fi hadih lmadina. Vous voulez vraiment la bloquer en fermant toutes les issues qui restent. Comment voulez-vous que des investisseurs viennent parmi des gens qui n’ont rien à faire à part d’être jaloux. Heureusement, ce ne sont pas tous les Jeradiens qui sont comme vous. C’est ma dernière réponse, car je sais tu es qui et au nom de qui tu parles…

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.