Home»National»Les jeunes revendiquent trop et s’impliquent moins

Les jeunes revendiquent trop et s’impliquent moins

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Beaucoup de jeunes réveillés par l’onde de choc du printemps arabe protestent,contestent sans cesse,continuellement descendent dans les rues régulièrement chaque semaine,tous les dimanches.Les autorités par respect de la liberté d’expression leur a permis de  s’exprimer,de manifester,de protester contre ce qu’ils  appellent l’injustice,l’inégalité des chances ,la mauvaise répartition des richesses,la corruption,et revendiquer des réformes polico-économiques, la liberté, la consécration des droits de l’homme,la démocratie.Ils ne cessent de scander des slogans, de critiquer les institutions ,de demander des réformes,des changements.Conscients que le printemps arabe est un phénomène cyclique,une occasion qu’il ne faut pas rater,une conjoncture dont il faut tirer le maximum de profits,ils revendiquent la  consolidation de la démocratie,la consécration des droits et des acquis et appellent les citoyens à adhérer à leur mouvement.Il faut reconnaître qu’en général les autorités étaient compréhensives,elles ont respecté la liberté d’expression, elles les ont laissés s’exprimer,protester bien qu’elles craignent que le mouvement soit récupéré,dominé par des mouvances qui n’admettent pas la déomcratie.

Certes ils ont le droit de s’exprimer,de manifester, de critiquer,de revendiquer mais ils doivent le faire pacifiquement,objectivement,sans porter atteinte aux droits, aux intérêts des autres citoyens très nombreux qui constituent la majoritéqui n’est pas du même avis qu’eux,qui ne partage pas leur conception,leur représentation,leur référence, toutes leurs revendications.

Faut-il leur rappeler qu’ils ne représentent pas la majorité silencieuse qui ne s’est pas encore exprimée qui attend le moment opportun pour le faire.Ils ne doivent pas parler en son nom ce qui constituerait une atteinte aux droits des citoyens qui n’ont pas dit leur mot,et qui attendent l’occasion propice pour faire savoir leur avis.Les jeunes accusent les partis politiques,les chefs de partis,de formations politiques de despotisme,d’autoritarisme, de rigidité et réaffirment qu’ils ne croient plus en leurs discours.Ils se rebellent,et appellent à la méfiance,à la lutte contre ce qu’ils considèrent des pratiques malsaines avec lesquelles ils demandent la rupture, qu’ils accusent d’entraver l’instauration de la démocratie et la réalisation de la justice ,de l’égalité . Ils croient avoir une noble mission à accomplir ,être les défenseurs,les protecteurs les garants des valeurs universelles.Ont-ils raison ou tort? Une minorité répond qu’ils ont raison et avancent qu’ ils aspirent à une vie meilleure,à la liberté ,à la démocratie,à la dignité alors que la majorité pense que ces jeunes sont   utopistes,irréalistes,rêveurs,subjectifs,revendicateurs exigeants,manquent de maturité politique, se prennent pour la première force politico-sociale du pays ce qui n’est pas vrai , les urnes le prouvent.

Il importe de signaler qu’ils ne préprésent pas plus de 20 à25% du corps électoral dans le meilleur des cas.Donc ils doivent  se plier à la volonté de la majorité qui pense que la nouvelle constitution répond aux attentes ,aux aspirations du peuple, plus clairement de la majorité des citoyens  qui pense qu’on est pas suffisamment  mûre pour revendiquer plus.Il urge que les jeunes s’impliquent objectivement dans la construction,dans la consolidation de la démocratie. Ils doivent d’avoir une attitude constructive,objective,se comporter en bon citoyen qui respecte la voix de la majorité, les règles de la démocratie.

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.