Home»Correspondants»Les Bulldozers démontent la scène de Khouribga

Les Bulldozers démontent la scène de Khouribga

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Les Bulldozers rappent sur  la scène de  Khouribga

Je m’en fous de ce genre de musique ! Je le dis brutalement en réponse à une information rapportée dans un article de NarjissRerhaye que l’on peut trouver sur cette page :

http://www.quid.ma/…/khouribga-le-conseil-municipal-islami…/

Si ça peut rassurer celle qui a causé ce clash contre son propre Parti à cause du RAP ! Un festival provincial de jeune épris de musique rap ! Si le rap n’intéresse pas directement ma génération, du moins, j’encourage vivement les jeunes et les artistes à la création. Toutes les créations, de la peinture à la sculpture, du cinéma à l’architecture, sans oublier aucun pan. Car sans ça, pas de civilisation, aucune ! Encore moins d’échanges, d’ouverture et de commerce. Voire de paix !

Même les singes tapent des mains et sautillent pour marquer leurs espérances et leurs joies. Les derviches tourneurs ne sont-ils pas assez musulmans ? Et quand la hadra et la hayra , la transe de nos Darqaoua*** et autres vous prend, n’est ce pas l’extase de leur corps et de leur esprit, la sublimation ? Que dire devant les chants émérites de ceux qui récitent le Livre Saint?

Leurs voix ne se font-elles pas mieux discerner et comprendre les nuances et les expressions du Coran ? Et puis la musique met en scène et en voix, les lettres, la littérature, les attentes et les problèmes citoyens ? A travers le monde dans leurs chantonnantes expressions, les jeunes traduisent leurs peines et expriment leur bonheur, leurs attentes, sinon leur entente à travers les gestes de leurs corps.

Au moment où les guerres menacent tous les vivants, partout où ils sont, je me rappelle cette partie du hadith du prophète sas  » Fais pour ton monde, ta vie, comme si tu allais vivre éternellement !… »Au moment où, malgré ses contraintes, SM le roi assiste vaillamment, avec 150 chefs d’états à la Conférence sur le climat, à Paris, non loin du Bataclan, ça fait comme une note fâcheuse pour la réputation d’ouverture de notre pays.

S’intéresser à la musique, pour ces jeunes qui vivent dans une zone industrielle hard, est une échappatoire, une récréation ! Je les soutiens, même si je préfère le tango, les valses, la musique andalouse et le classique oriental. S’intéresser à la musique, c’est vivre en paix avec autrui et avec son temps. La musique est une thérapie, avec certitude. Ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs ?

Monsieur le chef du Gouvernement, Si Abdelilah Benkirane, je vous interpelle, pour mettre de l’ordre chez les militants du PJD. Ceux de cette région et des autres qui pourraient rééditer cette haine des festivals ! Et sans concessions, afin de ne pas fâcher les jeunes et les pays qui nous aident, pour nos grands dossiers. Ceux-là mêmes qui à travers leurs presses ou leurs méchants écrivains nous jugent et nous pénalisent de loin.

Qu’ils révisent, ces élus, leurs concepts ! Nous ne voulons pas de barbares en ce Parti que nous vénérons, ni de terroristes chez nous, au sein de l’administration. Et encore moins de fanatiques, imbus de pouvoirs tyranniques ! Fussent-ils, élus démocratiquement, pour nous rappeler la pesanteur, les exactions ou les craintes défuntes de Si Driss !

C’est une honte que cela se passe au Maroc du temps de notre bon roi Sidi Mohammed.

Et, j’insiste avec respect et admiration, auprès du chef du gouvernement, madame la 4ème présidente, pour votre maintient à la municipalité et au sein du Parti.  Ce, alors que vous venez de  le déstabiliser, à partir de la capitale mondiale de des phosphates !

En espérant que cela vous permette de comprendre ce que c’est que la tolérance, et de vous refaire, s’il plaît à Dieu !

Kénitra, Le 30 Novembre 2015

*** HmadchaweJilala ,DarqaouaweAïssaoua !

https://www.google.com/search?q=tra…

https://www.google.com/search?q=ham…

https://www.google.com/search?q=tra…

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.