Home»International»EGYPTE,LA VEILLE DU GRAND RETOUR DES MILITAIRES

EGYPTE,LA VEILLE DU GRAND RETOUR DES MILITAIRES

0
Shares
PinterestGoogle+
 

                   EGYPTE,LA VEILLE DU GRAND RETOUR DES MILITAIRES

         MASAE ALKHEIR YA MASR, WA SABAH ALWARD WA  LYASMIN YA HABIBATNA YA MASR, ALKAHIRA ALLI TAKHAR AADAAHA

Depuis la lourde,  lamentable et malheureuse défection de Jamal ABDENNASSER et de ses vaillantes troupes en 1967, suite à une attaque surprise contre les positions égyptiennes par l’armée Tsahal, la Grande et majestueuse Egypte, Mère de tous les Etats arabo-musulmans,

et des Etats du tiers monde, se perd et se cherche en vain ; on n’entend plus vibrer la voix oh combien vociférante , chaude , et dorlotante du présentateur phénoménal  émettant à partir de la Radio Sawt Alarabe, à  ALKAHIRA , alli TAKHAR AAADAAAHA ,du Golfe à l’Atlantique.

La défaite de l’espoir, celle des profondes aspirations de tous les peuples qui luttent contre l’oppression , la veulerie, l’avilissement, la servitude, et pour une Grandeur des Mirage(s), des Idéaux du socialisme, du marxisme léninisme, en passant par les invincibles religions musulmane et chrétienne, se cantonnant sournoisement dans leur monde grégaire et grégarisant à couper le souffle, à défaut  d’une galvanisation du peuple à la hauteur des souhaits, des espoirs, et des rêves.

A partir de cette date fatidique, un grand rêve islamiste est né, chaleureusement salué et protégé dans une couveuse populaire allaité, alimenté et nourri par des mamelles de prophètes.

Survient alors le gouvernement de Anouar ESSADATE, qui se voulait particulièrement rigoureux et intraitable vis-à-vis des extrémistes de tous  bords, surtout lorsqu’il s’agit des Islamistes voués à la cause palestinienne et musulmane en général.

La reconnaissance de l’Etat d’Israêl ne fut plus qu’une question de jours, les enjeux surabondants des orientations géopolitiques régionales et Internationales, ne permettent plus de tergiverser. Européens, Américains, régimes arabes du moyen Orient s’activent désormais à instaurer irréversiblement un dispositif incontournable d‘actions, de contacts, de gestions, de domination systématique des différentes zones conflictuelles de la région, en particulier et des points chauds ou destinés à le devenir, dans un proche avenir, compte tenu de l’évolution certaine et précipitée des événements aptes à servir les stratégies des auteurs des manipulations et des manigances intensifiées et soutenues, pour le profit des superpuissances impériales.

Après la tentative réussie fomentée, affirme-t-on, contre la personne du président Anouar ESSADATE, par un mouvement extrémiste islamiste, décidé à se débarrasser d’un « traitre » affirmé et confirmé des causes arabes et musulmanes, avec en toile de fond la volonté de défendre et de libérer Elqods du joug sale et oppressif des juifs occupant le sol et dérangeant le pouvoir  grâce au soutien  effectif de l’Armée, pouvoir hyper despotique qui vise l’arabité, la sainteté  et la noblesse du Culte en Terre Sainte : la Palestine.

Hosni MOUBARAK, par la suite profite de la disparition  de Anouar ESSADATE, pour s’approprier le commandement d’une poignée de fer, un régime dictatorial qui dure et perdure plus d’une trentaine d’années génocidaires, féroces, sauvages, entouré d‘une famille mafieuse, gangrénée par une corruption installée ouvertement à tous les niveaux de la hiérarchie oligarchique, encadrée diaboliquement par un système sécuritaire empoisonné et empoisonnant, considéré par l’unanimité des observateurs internationaux comme la force de frappe neutralisatrice de toute velléité d‘un quelconque mouvement de contestation imaginable dans les esprits.

Il a fallu attendre le déclenchement du mouvement révolutionnaire populaire du 25 Janvier 2011 pour voir renaître un nouvel espoir symbolisant l’avènement d‘une nouvelle ère créatrice d‘un système démocratique, après la chute de l’hydre dictateur longuement attendue et vivement souhaitée par toute une nation qui a profondément souffert tout au long de ce trajet tragique, conduisant indéfiniment au gouffre d’un enfer inhumain et perpétuel.

L’arrivée des Frères Musulmans au pouvoir a été accompagnée d‘une multitude de  circonstances et de contextes lamentablement défavorables sur la majorité des plans sociopolitiques, socioéconomiques, socioculturels, en plus dans un climat international sévèrement hostile au changement mis en route par les nouveaux arrivants.

Autant de facteurs se sont accumulés et complétés pour décider des conditions objetives de l’avortement sûr et certain, et envisagé d’une révolution populaire dite du printemps arabe, qui tentait recréer une ère des grandeurs démocratiques, nationales, économiques ; une ère grandiose des égalités sociales, dignes   d’un pays qui récuse de vivre sous la bannière des militaires, fusse-t-elle celle de JAMAL ABDENNASSER ! Que dire des SISSIS, sinon le retour résolument bagnard de militaires à la haute servitude, à la super démagogie, à la démobilisation de la démocratie gradée ?!/.

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.