Home»International»Devons-nous avoir peur des Amazighs ?

Devons-nous avoir peur des Amazighs ?

0
Shares
PinterestGoogle+
 

A première vue, la question peut paraître stupide. C’est comme si nous nous demandions si nous devions avoir peur de nous-mêmes. Les Amazighs sont des Marocains. Il serait incongru de se demander si des Marocains devraient avoir peur d’autres Marocains. Et pourtant… Les maladresses se succédant aux maladresses, les provocations renchérissant sur d’autres provocations, on en est là !

Il y a une dangereuse escalade de la question amazighe. La spirale a commencé depuis longtemps, il est vrai. Mais aujourd’hui, il est urgent d’arrêter les dégâts.

Par lâcheté ou par opportunisme, une partie de la classe politique caresse les Amazighs les plus radicaux dans le sens du poil, servant désormais la question amazighe à toutes les sauces, particulièrement dans les discours prononcés publiquement.

L’autre partie, elle, par peur ou par aveuglement, fait tout le contraire. Le mépris ou la violence sont les seules réponses qu’elle apporte à cette question.

Or, la première méthode comme la seconde sont condamnables. Elles conduisent à exacerber l’antagonisme.

Les Amazighs sont des Marocains. Ils se plaisent même à répéter qu’ils sont les premiers Marocains à avoir peuplé ce pays. Ils sont porteurs d’un patrimoine ancestral dont tout le Maroc est fier. Ce patrimoine est pluriel – il y a les Amazighs du sud, ceux du Rif, etc – mais c’est le patrimoine, in fine, du Maroc tout entier. Quand un Marocain se retrouve à l’étranger et qu’un chant amazigh parvient par hasard à ses oreilles, il ne se demande pas s’il est Amazigh ou non Amazigh, il sursaute d’émotion. Il s’identifie au chant de son pays. Même un Marocain, au Maroc, qui zappe sur des chaînes étrangères et tombe sur une émission satellitaire portant sur les Amazighs, s’arrête net, se sentant directement concerné.

A-t-on peur des Amazighs au Maroc ? Oui, de ceux parmi eux qui sont sectaires, qui insultent, qui provoquent… Qui vous reprochent même de ne pas vous appeler "Moha"… Peur de ceux, par dessus tout, qui veulent diviser le Maroc en deux camps : celui des Amazighs et celui des non Amazighs et donnent l’impression de vouloir voir ces deux camps se dresser l’un contre l’autre. Comme en Belgique se dressent les Wallons contre les flamands… Peur enfin de ceux qui politisent leurs revendications à outrance, réclamant l’autonomie, voire l’indépendance. Mais la question, aujourd’hui, est de savoir pourquoi en est-on arrivé à ces extrémités ? Pourquoi de violentes revendications côté Amazigh et de violentes repressions côté Pouvoir ? Qui a commencé le premier ? Est-ce la violence des revendications qui a appelé celle de la répression ou l’inverse ?

Une chose est sûre : il faut en parler. Il faut se fixer pour objectif d’abattre la muraille de méfiance qui s’est érigée au fil des décennies. Souvent, les Amazighs se croient victimes de répression parce que ce sont des Amazighs. Or, c’est tout simplement parce qu’ils sont un mouvement de revendication. Et un mouvement de revendication qui s’inscrit de plus en plus sur le terrain politique.

La maladresse avec laquelle a été traitée la question amazighe depuis toujours est sidérante. Une nouvelle approche exigera, de part et d’autre, des trésors de patience et d’intelligence, afin que les solutions proposées reconnaissent la particularité amazighe sans en faire un facteur de désunion.

Mais il faut qu’il y ait cette volonté. Et maintenant. Parce que l’escalade ne permet plus de laxisme.

Le Reporter

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

2 Comments

  1. AMAZIGH
    07/12/2007 at 22:47

    chere soeur je vous signale qu imazighne ont une terre et une
    langue . heureusement la terre reste a ça place malheuresement
    la langue etait en voie de disparession . dite moi d’apres vous que peut on faire .gardè le silance comme les femmes batu par leur marie drogué par la drogue ou par quelques chose d’autre . imazighne ne sont pas fou de la politique mais ils demandent la survie de leur langue.qui constitu un patrimoine original . d’autre part c’est pas ( moha ou bouazza) qui dèvizera les marocains. quant a la belgique . je vous signale que la belgique a une terre comune la walonie situe sur la terre française la flandre est sur la terre neerlandaise .
    chcun demande ses droits. c’est normal .
    quant au maroc c’est facile car il nya que une seul terre .et un s
    eul peuple avec 3 langues dont l’une est originale les autres?
    d’autres part c’est pas ( moha ni bouaza) qui insite au racisme .
    malheuresement meme la televsion officielle insite au racisme.
    e xpré ou par ignorance. chaque jour aux informations on entend
    LE MAGHRIBE ( ARABE) DEUXIEMEMNT ilya 5 ou six chaines de
    television ( ARABE) aucune chaine amazigh mlgré les contribuables a majorité amazighe. en plus de ça amazigh
    est accusé de vouloir deviser le maroc. un proverbe qui dit
    (DRBNI OU BCA OU SBKNI OU CHCA).
    chere soeur .une qestion si vous avez une reponce.
    les israeliens ont une langue mais ils avait de terre.
    aujourd’hui ils ont la terre plus la langue .que dit vous.

  2. amazigh
    16/12/2007 at 21:39

    chere bahia . ya-t-il encore signe de vie car les questions restes
    telle qu’elles sont.

Commenter l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.