Home»Débats»La propagation du Covid-19 passerait aussi par la respiration et la parole

La propagation du Covid-19 passerait aussi par la respiration et la parole

18
Shares
PinterestGoogle+
 

 Des publications début avril  suggérent que la transmission du virus dans l’air ambiant est possible alors que les experts avaient déclaré auparavant que le virus ne se propage surtout que par de grosses gouttelettes provenant d’une toux ou d’un éternuement.

Ainsi, selon un rapport des « National Academies of Science, Engineering and Medicine » des États-Unis, transmis au gouvernement américain le 1er avril, de récentes études inclineraient à penser que la contagion s’effectue aussi par une transmission du virus via l’air expiré par les gens (les «aérosols»), et non plus seulement par les gouttelettes et postillons expulsés vers le visage d’autres personnes ou sur des surfaces.

Le Covid-19 serait donc susceptible de se transmettre quand les gens parlent et respirent, mais on ignore encore si cela représente quantitativement une voie importante de transmission.

Dans une étude en cours, des chercheurs de l’université du Nebraska ont retrouvé en quantité des portions du code génétique du virus (ARN) dans l’air de chambres où étaient isolés des patients ainsi que sur 75% des surfaces (toilettes, rebords des fenêtres, cadres des lits…).  Trouver ce matériel génétique ne signifie pas nécessairement qu’il existe un virus viable capable de rendre malade quelqu’un, mais certaines preuves préliminaires indiquent que cela pourrait bien être le cas selon ces scientifiques,

Des chercheurs de l’université de Hong Kong ont récemment constaté que le port de masques réduisait la quantité de coronavirus expirée par des malades. D’autres études menées à Wuhan en Chine ont mis en évidence des concentrations élevées du  coronavirus dans  diverses pièces d’hôpitaux et, notamment dans les toilettes et les salles où les soignants enlevaient leurs équipements de protection.

Si le coronavirus est en suspension dans l’air et se transmet par voie aérienne dans certain cas (certainement minimes), cela pourrait aider à comprendre pourquoi il est si contagieux. Les personnes infectées mais sans symptômes, seraient susceptibles d’être responsables d’un grand nombre de contagions, à leur insu. Cela expliquerait aussi la naissance et la propagation foudroyante de foyers infectieux lors de regroupements de personnes.

Ainsi, un rassemblement religieux évangélique de plus de 2500 fidèles dans l’est de la France à Mulhouse, en février, aurait entraîné la contamination foudroyante de 1 000 à 2 000 personnes. Ces fidèles venus de toute la France, de l’Outre-mer et de l’étranger ont  ensuite fait essaimer  des nombreux foyers infectieux importants , notamment en Corse et en Guyane.

De même au Maroc, la région de Fès-Méknès a connu une explosion des cas de coronavirus dont l’origine proviendrait du retour d un voyage organisé en Egypte par un groupe de marocains.

Ces travaux en cours ne suffisent pas pour affirmer que le virus se transmet par l’air mais ils ne permettent pas non plus d’indiquer avec certitude le contraire. Au demeurant, face aux avis contradictoires des scientifiques, il est impératif en l’état de respecter strictement  les gestes barrières et surtout la distance d’un mètre pour nous prémunir des risques de l’air expulsé par la bouche et le nez d’un interlocuteur.

Les chinois ont bien pris au sérieux cette hypothèse de la  transmission aérienne dans certaines de leurs recommandations (traduites). L’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) s’en est d’ailleurs inspirée pour signaler ce risque de contamination dans son guide des mesures de prévention diffusé fin mars à la presse.

Ce débat remet  par contre « sur le tapis » l’épineux problème du port du masque, même  artisanal,  les scientifiques chinois réaffirmant sa nécessité pour l’ensemble de la population, notamment afin d’éviter la transmission par les porteurs sains.

Casablanca, le 4 avril 2020

Dr MOUSSAYER KHADIJA  الدكتورة خديجة موسيار

اختصاصية في الطب الباطني و أمراض  الشيخوخة Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Présidente de l’Alliance  des Maladies Rares au Maroc رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية

ANNEXE : Guide des mesures de prévention du coronavirus au Maroc par l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)

LE CORONAVIRUS NE PASSERA PAS PAR VOUS !

Respecter strictement les règles de prévention, c’est se protéger et protéger les autres  autour de vous (en particulier les plus faibles comme les personnes âgées)

Ce texte  s’efforce de rappeler  et de rassembler de façon synthétique les éléments concernant les voies de transmission de la maladie, ses symptômes et surtout l’hygiène personnel, le nettoyage des vêtements et  des logements  ainsi que l’utilisation des désinfectants (savon,eau de javel, alcool…). Il s’inspire assez largement de recommandations chinoises très strictes. Ces dernières intégraient d’ailleurs le risque de transmission par la respiration et la parole

Qu’est-ce que le nouveau virus Corona ?

Le coronavirus est un nouveau type de virus, inconnu jusqu’à peu de temps, qui infecte le système respiratoire. Il est apparu dans la ville chinoise de Wuhan fin 2019. L’inflammation des poumons, causée par ce virus, survient en particulier chez les personnes qui souffrent d’une diminution de leurs défenses immunitaires.

Quels sont les voies de transmission de la maladie ?

Le virus pénètre dans le corps par le nez, les yeux ou la bouche, soit par ses propres mains souillées, soit par transmission de l’infection par contact direct avec une personne atteinte de la maladie.

La maladie se propage surtout d’une personne infectée à une autre par les gouttelettes respiratoires expulsées du nez ou de la bouche quand une personne tousse, éternue ou parle. Ces gouttelettes émises (des particules infinitésimales d’eau d’un diamètre supérieur à 5 microns) peuvent également se retrouver pendant un certain temps sur des objets ou des surfaces contaminés : les toucher et ensuite vous frottez vos yeux, votre nez ou votre bouche, vous expose alors à la pénétration du virus dans votre corps.

La simple inhalation d’une personne malade, c’est-à-dire l’absorption de son air expiré par une autre personne, est également susceptible de transmettre le virus.

C’est pourquoi il est vital de rester à plus d’un mètre des gens.

Comment se protéger et protéger vos proches : la prévention personnelle

Face à l’épidémie, il ne faut pas céder à la peur mais  bien suivre les méthodes de protection individuelle pour soi et pour les autres, c’est-à-dire :

– rationaliser nos mouvements pour limiter au maximum les sorties et les contacts  avec les autres.

– se laver les mains à l’eau et au savon (efficace contre le virus) fréquemment et correctement. C’est le geste majeur de  prévention. Une opération à effectuer immédiatement avant et après toute sortie à l’extérieur, tout transfert des documents et d’objets à la main entre 2 personnes, après avoir toussé ou éternué, avant de préparer la nourriture, avant de manger et après être allé aux toilettes. Si nous  avons des difficultés à  avoir une source d’eau, nous pouvons utiliser une solution hydro alcoolique comme alternative au lavage à l’eau et au savon pour les désinfecter. Bien se les laver, c’est nous frotter : les paumes des mains l’une contre l’autre, les doigts ensemble puis les doigts d’avant en arrière et enfin les poignets de manière circulaire avec la paume de l’autre main.

– se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez

– suspendre immédiatement, dans un endroit bien ventilé et le maximum à l’écart de vos proches, les vêtements de dessus utilisés lors de  chaque sortie ayant pu donner lieu à des contacts ou des manipulations à risque. Nettoyez-les éventuellement ensuite.

–  aérer la maison au moins 3 fois par jour, pendant 20 à 30 minutes à chaque fois, et bien la nettoyer régulièrement.

– éviter de trop  toucher les yeux, le nez ou la bouche avec vos mains.

Comment nettoyer et avec quels produits ?

Nous devons être rigoureux  dans notre lutte contre le coronavirus et doivent  être nettoyée et désinfectée en particulier :

– toute surface souillée par des sécrétions respiratoires émises par la toux ou les éternuements ou l’air expiré ;

– les poignées de porte,  téléphones portables et  meubles souilles

En termes de produits, on utilisera  l’eau de javel  diluée à 1/6ème (1 volume d’eau de javel + 5 volumes d’eau courante) ou tout autre produit désinfectant virucide.

L’alcool à 75 %, efficace aussi, nécessite par contre des précautions d’emploi importantes car il est  inflammable et de ce fait ne doit pas être  stocké en grandes quantités. Il est à tenir à l’écart du feu, des sources de température élevée (fourneau de cuisine, chauffe-eau, des radiateurs…) et des matériaux inflammables en veillant à : ne pas ouvrir un flacon d’alcool médical en face d’une source de feu, débrancher les appareils électriques et de l’essuyer une fois leur chaleur diminuée et ne pas  mélanger ce produit avec de l’eau de javel. Le vinaigre est par ailleurs inefficace contre le cov19.

Quels sont les symptômes du virus corona naissant ?

Les symptômes les plus courants sont la fièvre, la fatigue et la toux sèche. Certains patients ressentent de la douleur, une congestion nasale, un écoulement nasal, un mal de gorge ou une diarrhée. Ces signes sont généralement légers et apparaissent progressivement. La perte brutale de l’odorat et du goût paraissent aussi constituer un signe caractéristique de la maladie.

Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent aucun symptôme.

La plupart (plus de  80%) se rétablissent sans avoir besoin d’un traitement spécial. Une personne sur six atteintes de la maladie présente des symptômes plus graves, notamment un essoufflement. Les personnes âgées et celles souffrant d’autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète, maladies auto-immunes) sont les sujets les plus exposés aux  atteintes graves.

Les manifestations de la maladie apparaissent dans les 3 à 7 jours suivant l’infection, mais certains cas indiquent que la période d’incubation de l’infection  peut varier de 1 à 14 jours. La maladie est contagieuse deux jours avant l’arrivée des premiers signes et jusqu’à une semaine généralement après la fin des symptômes.

Références

– Rapid expert consultation  on the possibility  of  SARS – COV2 for the COVID-19 Pandemic bioaérosol spread – National Academies of Science, Engineering and Medicine  April 1, 2020

https://www.nap.edu/catalog/25769/rapid-expert-consultation-on-the-possibility-of-bioaerosol-spread-of-sars-cov-2-for-the-covid-19-pandemic-april-1-2020

Just breathing or talking may be enough to spread COVID-19 after all –Science News – APRIL 2, 2020   *

https://www.sciencenews.org/article/coronavirus-covid-19-breathing-talking-enough-spread-airborne

– Scientists Probe How Coronavirus Might Travel Through The Air  NPR April 3, 2020

https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2020/04/03/825639323/scientists-probe-how-coronavirus-might-travel-through-the-air

– Le nouveau coronavirus peut sans doute être transmis en parlant – Sciences et Avenir avec AFP le 3/04/2020

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-nouveau-coronavirus-peut-sans-doute-etre-transmis-en-parlant-responsable-americain_143183

 

 

 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. hamid
    07/04/2020 at 22:20

    bonsoir
    je vous prie de bien vouloir faire le nécessaire pour nous éclaircir la disparition de la vente de la vitamine c dans les pharmacies à oujda merci

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.