Home»Régional»Oujda : la Journée Mondiale des ZonesHumides 2009 / Communiqué de presse

Oujda : la Journée Mondiale des ZonesHumides 2009 / Communiqué de presse

0
Shares
PinterestGoogle+
 

.

Communiqué de Presse JMZH 2009

A l’occasion de la journée mondiale des zones humides (JMZH) et pour commémorer la signature en 1971 de la convention RAMSAR, l’Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental (ESCO) a organisé un séminaire avec la participation de ses différents partenaires de la Société civile, des enseignants universitaires, des décideurs et des experts en environnement notamment les associations de protection de l’Environnement dans l’Oriental groupées en collectif dans l’Ecoloplateforme du Maroc du Nord et avec l’appui financier du Ministère Français des affaires Européennes et étrangères et de l’Institut de Recherche et Développement (Ird).

Le slogan qui a été choisi par le secrétariat Permanent de la convention RAMSAR pour cette année : «  D’Amont en Aval, Les Zones Humides nous relient les uns aux autres », revêt une grande importance car il met en exergue l’interdépendance qui existe entre les différents acteurs et utilisateurs de l’eau existant au niveau des bassins hydrographiques.

L’aspect central développé cette année vise la sensibilisation de tous les acteurs à l’égard des enjeux liés à la gestion de leurs bassins hydrographiques. Cela implique les gestionnaires mais également tous les utilisateurs; en effet, nous utilisons tous, l’eau provenant des bassins hydrographiques. Qui que nous soyons – agriculteurs, pêcheurs, industriels ou familles – nos activités ont des répercussions sur le bassin dans lequel nous vivons. L’objectif principal de la JMZH 2009 est de participer à une meilleure compréhension quant au fonctionnement des bassins hydrographiques, aux conséquences des divers usages –gaspillage, pollution et dégradation – découlant des activités humaines et aux défis d’une bonne gestion.

Les zones humides représentent à l’échelle mondiale 6% des terres sèches et constituent une réserve importante en Biodiversité et en eau. Elles contribuent dans l’épuration et le stockage des eaux, la réalimentation des nappes phréatiques, la protection contre les tempêtes, les inondations, l’épandage des crues et la fixation des zones côtières elles contribuent également à l’atténuation du réchauffement climatique et absorbent plus de 25% du CO2 émis à l’échelon mondial. Elles représentent également un grand intérêt pour le monde d’ornithologie.

Le programme de ce séminaire, qui a été organisé le 07 /02 /2009 à la chambre du Commerce, de l’Industrie et des services d’Oujda, sur le thème :

« Gestion durable du bassin Hydrographique de la Moulouya et de sa Zone Humide »

Cet atelier s’est fixé comme objectif de réfléchir en groupe pour dégager les problèmes qui menacent cette zone humide et qui peuvent menacer le devenir du SIBE.

Après le diagnostic des problèmes, essayer de dégager les stratégies à adopter par la société civile pour protéger cette zone humide qui représente une part importante de notre patrimoine naturel et culturel aussi bien au niveau Régional du Maroc Oriental que national et international.

Au cours de cet atelier cinq conférences ont été suivies par une grande assistance dépassant 250 personnes parmi les universitaires, les représentants de quelques administrations, les scolaires,  la société civile, des représentants des associations de l’Ecoloplateforme, les Clubs Ecolos scolaires,  les Médias et le grand public.

Le premier conférencier – Mr. Abdelilah WARDI: Directeur de l’agence du Bassin Hydraulique de la Moulouya, Oujda a présenté un thème sur la «Gestion de l’eau dans le bassin de la Moulouya « .

Le second conférencier – Pr. Mohammed MELHAOUI: Université Mohammed Ier, Faculté des Sciences, Oujda « La biodiversité aquatique de la Moulouya: de la connaissance à la gestion ».

La troisième conférence :- Pr. Abdelkader SBAI: Université Mohammed Ier, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Oujda et le Pr. Mohammed MELHAOUI: Université Mohammed Ier, Faculté des Sciences, Oujda

      » Le littoral de SAIDIA – Ras El Ma  à la quête d’une gestion intégrée ».

La quatrième conférence -Pr. Abderrahmane CHEMLALI: Lauréat du Prix Hassan II pour l’Environnement Président de l’Association de Protection des Cigognes Blanche, Berkane  » Impacts des changements climatiques et du développement non durable sur l’avifaune du SIBE de la Moulouya ».

Le conférencier a montré l’importance que revêt le SIBE de la Moulouya dans le domaine de l’Ornithologie et le rôle que joue cette zone humide dans le maintien de plus des 2/3 des espèces d’oiseaux connu à l’échelle nationale. La richesse avifaune du SIBE RAMSAR de la Moulouya lui donne une importance à l’échelle planétaire.

La cinquième conférence -Mr. Mohamed BENATA : Ingénieur Agronome, Président de l’Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental ; Membre fondateur de l’Ecoloplateforme du Maroc Nord et -Mr. Mustafa BENASKAR : Master Géomatique Aménagement du Littoral  sur le thème

« Contribution à l’étude des impacts négatifs du plan Azur sur la biodiversité du SIBE RAMSAR de la Moulouya ».

Les thèmes abordés montrent la haute valeur écologique et les différents écosystèmes qui existent au niveau du SIBE de l’Embouchure de la Moulouya ou se trouve une grande richesse de la faune et de la flore  présentant un fort taux d’endémisme, qui mérite d’être préservée et protégée. Les exposés ont contribué dans l’identification des problèmes qui menacent le devenir de ce SIBE classé par la convention RAMSAR.

Les menaces qui ont été identifiées par les conférenciers et qui ont été approuvées à l’unanimité par l’assistance, malgré un optimisme affiché du représentant de l’agence du Bassin Hydrologique de la Moulouya, qui a enrichi les conférences par un débat très fructueux sont comme suit:

    * La déforestation et la destruction de la Tamariçaie et de la Juniperaie,
    * Le défrichement et la destruction de l’Habitat naturel de la faune sédentaire et migratoire qui peuple ce territoire au niveau du SIBE.
    * La propagation du béton et du bitume. Le projet de FADESA et la réalisation d’une autre route (Voie d’évitement), route qui va subdiviser le SIBE en deux parties et fragmenter les Habitats, auront des conséquences néfastes sur ce Site d’Intérêt Biologique.
    * La pression anthropique exercée à la suite de l’occupation de la plage par le projet de FADESA sur un front de mer de plus de 6 km..
    * La réalisation de la station de pompage des eaux du SIBE pour les besoins d’irrigation des trois terrains de Golf 18 trous et des espaces verts de FADESA va influencer le débit environnemental du SIBE et perturber l’équilibre entre les eaux douces et les eaux saumâtres de la mer et provoquer une intrusion des eaux salées de la mer vers le continent.
    * La menace la plus grave réside certainement dans la réalisation en cours d’une conduite pour déverser l’effluent des eaux usées du complexe touristique de FADESA dans le SIBE de l’Embouchure de la Moulouya. Ceci va provoquer la pollution et l’extermination de la faune aquatique estuarienne et marine du SIBE et déranger la population avifaune et les oiseaux migrateurs qui peuplent ce SIBE depuis des millénaires.
    * La réalisation d’un grand canal d’assainissement et de drainage des eaux de crue
    * Le manque d’une véritable volonté politique du Gouvernement du Maroc de préserver et protéger les zones humides.

L’après midi a été réservée à l’animation des clubs scolaires et universitaires. Une assistance très significative des élèves, des étudiants, des enseignants présidents des clubs scolaires et du grand public ont assisté avec une grande satisfaction au « One Man Show » sur le développement à Saïdia et la protection de l’environnement réalisé par Mr. Farid KUMAR qui a été très applaudi par le public.

La pièce théâtrale de la troupe relevant de l’APROCIB: « Protection et préservation de la biodiversité de la Moulouya» a été fortement applaudi par le public.

Au terme de ces activités des attestations et des trophées symboliques ont été distribués aux jeunes artistes.

La sortie sur le terrain prévue le Dimanche a été reportée vu les conditions climatiques qui ont prévalu au Dimanche 01 Mars 2009.  

      Le Président de l’Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.