Home»Enseignement»Abd al Rahman Al kawakib (1854-1902) ; et les caractéristiques du despotisme.

Abd al Rahman Al kawakib (1854-1902) ; et les caractéristiques du despotisme.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Abd al Rahman  AL KAWAKIBI ; est un intellectuel syrien ; théologien et  réformiste  musulman salafiste  de la fin du 19eme siècle ; né a Alep ou il a étudié la philosophie ; le droit ; les sciences politiques et les études islamiques. Il maitrisait les langues turque ottomane et  perse ; en plus de l’arabe.

Il a occupé plusieurs postes dans l’administration et la magistrature ;  vu son dévouement et son attachement à l’intérêt général ;

  il s’est investi bénévolement dans l’action sociale pour aider les citoyens démunis et défendre leurs intérêts.

Cela l’a motivé a la création du premier journal publié a Alep «  achahbae «    ; après son interdiction par le gouverneur ottoman ; il a crée « al iatidal (la modération) ; il été conscient  du  rôle du journalisme dans la défense des droits et les  libertés des individus .

Ses articles critiquaient ouvertement l’empire ottoman despotique  et défendent les causes  nationales  et   islamiques ce qui a été source d’ennuis pour lui .

En l’an 1312 de l’hijir il entame un périple a travers Istanbul ;  le Caire ; le soudan et les cotes de l’Afrique orientale et  de l’Asie occidentale ; de retour en Egypte il meurt au Caire en 1902 empoisonné  par des agents turques suspects.

Al kawakibi a quitté ce monde laissant son projet de réforme  qui a pour objectif  l’aboutissement a un  meilleur avenir  pour le monde arabo-musulman et la lutte contre la tyrannie. Ceci est  consigné dans ses deux œuvres :

-les caractéristiques du despotisme (tabaiae al istibdad).

– la mère des villages  (Oum al quoura).

Analyse  de la pensée d’al kawakibi à travers son ouvrage  les caractéristiques du despotisme

Le despotisme est l’ennemi du droit et de la liberté ; le pire des cas est celui du despotisme de l’ignorance au détriment de la science et celui de la subjectivité au lieu de la raison.

Les idées du penseur al kawakibi sont inspirées du saint coran et de la sounna qui maudit la tyrannie ; le despotisme ; la prévarication …etc.

-« et ne vous appuyez pas sur ceux qui prévariquent ; le feu alors vous atteindrait … » sourate houd 113.

– « puis pour celui qui se sera rebellé ; et aura préféré la vie présente ; alors le jahim ! Ce sera le refuge … » sourate ennaziaate(celle qui tirent).37-39 .

-« dieu ; en vérité ; ne manque aux gens en quoi que ce soit ; mais ce sont les gens qui se manquent a eux mêmes…. » Sourate Younes (Jonas) 44.

Le despotisme a sévi vers la fin de l’ère de l’empire ottoman ; ou la religion musulmane a été exploitée pour des fins politiques et le franc-maçonnique s’est répondu au sain de l’état major   militaire turque. Mustapha Kamal ataturque a  dénaturé tout ce qui est arabe sans aucune  considération à l’histoire et la civilisation.

Pour alkawakibi le mal est le despotisme politique    et le remède est la consultation « choura » ; « consulte les dans le commandement … » sourate al amrane 159.

Le despotisme se base sur l’autocratie ; l’absolutisme et la théocratie.

 La réforme de la religion est le chemin le plus cours pour la réforme politique ; l’islam est contradictoire avec le despotisme ; il puise ses fondement dans la ‘choura’ et l’obéissance : « ho ; les croyants !obéissez a dieu ; et obéissez au  messager et a ceux qui détiennent le commandement … »sourate nissae (les femmes) 59.

 Selon al kawakibi le despotisme est l’origine des perversions ; le  cumul des fortunes illégales mène à la tyrannie et porte atteinte à la moralité des individus.

Le despote est une personne impuissante sans l’aide et la complicité de ses agents injustes et prévaricateurs ; dieu a dit « plus d’hostilité ; sauf contre les prévaricateurs … » sourate al bakara ( la vache ) 193.

La liberté est l’arbre éternel  irrigué par les goutes de sang versé.

Le despote a peur de la vengeance de ses sujets plus que ses derniers    ont peur de lui .

Donc le despotisme a une relation étroite avec la religion ; le savoir ; l’honneur ; la fortune ; et l’être humain. Dieu a maudît se comportement « la malédiction de dieu ; n’est ce pas ; est sur les prévaricateurs …. » sourate houd 18.

 « Vraiment l’homme se rebelle des qu’il se voit au large … » sourate al alak (le caillot de sang ) 6et7.

 Comment Vaincre le despotisme :

Le soulèvement contre la tyrannie doit prendre en considération ce qui suit :

–         La nation qui ne  sent pas les douleurs  causées par la tyrannie ne mérite pas la liberté.

–         La tyrannie ne se combat pas par la violence mais avec la souplesse et la graduation. (lutte pacifique).

–         Avant de combattre la tyrannie il est impératif de préparer l’alternatif pour éviter l’anarchie.

En lisant l’œuvre précitée de Abd al Rahman al kawakibi ;plusieurs enseignements peuvent être tirés notamment la durée du despotisme dans le temps et dans l’espace ; et l’histoire qui se répète.

Si al kawakibi qui a vécu le début du 20eme siècle reviendra a ce bat monde ; il constatera que le despotisme est le même en Syrie d’antan qu’en Syrie d’aujourd’hui ; ce qui a changé c’est que ses contemporains soufraient du colonialisme et ses dévots ; tandis que ceux du temps moderne subissent les atrocités de leur régime dictatorial qui mène un combat acharné contre son peuple qui a osé réclamer la démocratie a l’instar des pays arabes   qui fêtent le printemps a leurs manières  .

Alep ou naquit l’auteur est actuellement le théâtre d’un génocide qui n’épargne ni femmes ni enfants ni vieillards ; dans une guerre asymétrique menée par le régime’ al Asad ‘et le parti politique ‘al Baath’  qui sévies dans l’impunité totale et le silence des pays arabes  et leur organisation .mais dieu est observateur de ce que vous œuvrez… !

 En conclusion la pensée d’al kawakibi est immortelle.

                      JAMAL MESBAH

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.