Home»International»Risques environnementaux et pathologies humaines en débat à Casablanca le 17 novembre

Risques environnementaux et pathologies humaines en débat à Casablanca le 17 novembre

8
Shares
PinterestGoogle+
 

L’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques «AMMAIS» organise la 8ème journée de l’auto-immunité,  le samedi 17novembre 2018 à l’hôtel Sheraton de Casablanca, sur le thème « environnement et maladies auto-immunes et/ou systémiques ».

On rappellera d’abord que les maladies auto-immunes résultent d’un dérèglement du système immunitaire qui s’attaque aux propres constituants de l’organisme au lieu de le protéger normalement des agressions extérieures comme celles des bactéries, virus… Ces maladies auto-immunes telles la polyarthrite rhumatoïde, le diabète de type I, le Gougerot, le psoriasis et la sclérose en plaques, représentent la 3ème cause de morbidité après les affections cardiovasculaires et les cancers. Elles touchent plus de 10 % de la population mondiale et représentent le 2ème ou 3ème poste de prise en charge pour le budget de la santé de la plupart des pays, en raison de la lourdeur des traitements et de la durée de la prise en charge. Ce sont aussi des pathologies par excellence féminine puisqu’elles touchent  les femmes dans 75 % des cas.

Ce sont par ailleurs des maladies multifactorielles comportant notamment une prédisposition génétique et des facteurs environnementaux divers. L’eau, l’air, la nourriture, le sol, le milieu de travail sont en effet autant de milieux d’exposition à des contaminants chimiques et microbiologiques ainsi qu’à des agents physiques qui peuvent perturber notre système immunitaire.

Plus de 100 000 produits peuplent notre vie quotidienne et constituent potentiellement un danger pour notre santé. Parmi eux, des produits utilisés dans l’agriculture et l’élevage tels les nitrates, les antibiotiques, les pesticides et les hormones de croissance… ou encore des substances employées dans l’industrie comme les phtalates ou le  bisphénol et utilisées dans la fabrication des plastiques pour leur donner respectivement souplesse ou rigidité et résistance aux chocs. Le problème est que ces deux molécules ont la capacité de migrer vers les aliments, notamment ceux contenant des graisses, quand ils sont chauffés, et d’être alors absorbée dans notre nourriture.

Les métaux lourds (aluminium, arsenic, mercure, cadmium, plomb, thallium…) constituent également un vrai danger à une certaine dose : présents naturellement dans le sol mais  aussi utilisés dans l’industrie, ils se retrouvent dans nos assiettes, en particulier dans les poissons comme le thon et  leurs toxicités peut ainsi avoir des retentissements neurologiques en particulier pour les enfants.

Tous ces éléments sont clairement incriminés à certaines doses dans le développement des cancers, des maladies auto-immunes, endocriniennes, allergiques ou neurologiques. Il existerait en plus un effet « cocktail » à long terme, résultant de l’exposition conjuguée à l’ensemble de ces produits et plus particulièrement pour les personnes sensibles et fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou immunodéprimées…).

Toutes ces dernières années, des crises sanitaires récurrentes (amiante, dioxine, bisphénol A,…) ont mis clairement en évidence les relations étroites entre l’homme et son environnement et les conséquences parfois dramatiques d’une mauvaise évaluation du risque sanitaire.

Le développement de nouvelles technologies et les innovations dans les domaines de l’industrie et de la recherche (les nanotechnologies par exemple) font que des substances nouvelles sont constamment générées sans qu’on en connaisse tous les effets. L’amélioration des connaissances conduit à l’identification de nouveaux risques émergents (ex : perturbateurs endocriniens) et la question des effets des environnements sur la santé (environnement général, environnement professionnel, alimentation) est maintenant clairement une préoccupation majeure.

Cette journée de l’auto-immunité sera l’occasion de porter un éclairage sur tous ces facteurs et leur interférence avec la santé : seront notamment au programme le rôle des métaux lourds, des perturbateurs endocriniens et de certains facteurs de risque alimentaires (acrylamide, mycotoxines, OGM…). Il sera également question du rôle de l’environnement dans le déclenchement des maladies auto-immunes classiques telles le lupus, la polyarthrite rhumatoïde ou la sclérodermie.

Cette manifestation  s’adresse de façon large aux médecins généralistes, aux spécialistes (pédiatres, internistes, rhumatologues, cardiologues, endocrinologues, ORL, pneumologues, gastroentérologues, biologistes, gynécologues, allergologues…) ainsi qu’à tous les professionnels de santé intéressés (pharmaciens notamment).

Casablanca, le 11 novembre 2018

Dr MOUSSAYER KHADIJA  الدكتورة خديجة موسيار

اختصاصية في الطب الباطني و أمراض  الشيخوخة Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc  رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية

ANNEXES

MODALITES DE PARTICPATION A LA JOURNEE :

Entrée libre

Inscription à l’arrivée (avec règlement du repas du midi : 100dh)

PROGRAMME DE LA JOURNEE (Samedi 17 novembre 2018-Hôtel Sheraton Casablanca)

8h30 : Accueil des participants & exposition des stands

Matinée

Maladies auto-immunes et perturbateurs endocriniens

Modérateurs : Pr Karim Ouldim & Dr Abdellatif Loudghiri

9h : Les perturbateurs endocriniens dans  la vie courante  Pr Mohamed Benahmed

9h 20 : le stress oxydatif : comment l’évaluer Pr Houssine Balouch

9h 40 : les maladies induites par des perturbateurs endocriniens Pr Mohamed Benahmed

10h : discussion               10h 30 : pause café

Maladies auto-immunes systémiques et environnement

Modérateurs : Pr Abdelhamid Mohattane & Dr Fouzia Chraibi

11h : Le lupus et les facteurs déclenchants Pr Loic Guillevin

11h 30 : la polyarthrite rhumatoïde et  ses liens avec  l’environnement Pr Najia Hajjaj-Hassouni

12h : la sclérodermie et l’exposition professionnelle et environnementale Pr Luc Mouthon

12h 30 : débat avec les participants

13h : pause  déjeuner (100 Dh le repas, ticket repas à acheter à l’inscription le matin)

Après-midi

 Les maladies des métaux lourds

Modérateurs : Pr Bouazza Kherrati & Dr Naima Rhalem

14h30 : Les métaux lourds  dans la vie quotidienne Dr Christine Tournoud

14h 50 : le rôle du biologiste dans la détection des métaux lourds Dr Radia Aboura ( Conférence soutenue par les Laboratoires Cerba & Biocorp)

15h 10 : les métaux lourds et pathologie humaine Dr Christine Tournoud

15h40 : Discussion

16h : pause café

16h 30 : environnement et pathologies neurologiques  et chroniques  

Modérateurs :  Dr Hicham Ouazzani & Dr Mounir Filali

16h30 : la sclérose en plaques  et l’environnement PrAsmae Hazim, hind gouiti, Pr Ilham Slassi

16h50 : les facteurs de risque alimentaires et les maladies humaines Pr Nabila Lahlou

17h 10 : l’environnement et la maladie de Parkinson  Pr Hicham El Otmani

17h30 : discussion

18h : recommandations et clôture

 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.