Home»Santé»ET LA 7 EME MESURE DU GOUVERNEMENT SERA :

ET LA 7 EME MESURE DU GOUVERNEMENT SERA :

4
Shares
PinterestGoogle+
 

ET LA 7 EME MESURE DU GOUVERNEMENT SERA :

La 7ème mesure du Gouvernement sera, s’il plait à Dieu, celle de voir notre pays supprimer toutes les taxes indirectes qui sont appliquées sur les maladies. Car, les malades paient des taxes sur leurs maladies !

Comment ? Explications de ce titre sibyllin

Ce sont des réglementations, des lois archaïques, iniques, qui sont appliquées, par rapacité inhumaine et inconscience, depuis des lustres, sur un pan de société qui souffre de tous les types de maladies, aiguës et fréquentes, rares ou chroniques ou plus graves ! Le médicament est comme le pain ou le livre. L’INDH, c’est d’abord, la santé, celle du citoyen pour qu’il se relève et s’active ! Et non pas le harasser et de l’écraser de taxes, tout spécialement lorsqu’il est malade.

A l’AAMM, nous incriminons depuis près de 15 ans, la TVA. Elle qui était encore de 7% et qu’on vient subitement d’augmenter à 10 % ! Plus la Taxe de Douane de 17 % sur tous les intrants des soins et sur les médicaments que nous décrions sur la presse. Sur la presse, sur les médias, à Al Bayane, sur l’Opinion et sur Libération, on le sait. Et nous militons de façon civique en  informant de nos dols, plus directement les autorités, en nous adressant aux autorités et aux responsables de certains Partis politiques. Et ce régulièrement et respectueusement encore, tant aux conseillers de SM le Roi, qu’aux cadres responsables, du Gouvernement et du Parlement, pour les impliquer dans la Réforme fiscale attendue. Et ce, aux fins de les rendre plus participatifs et mieux informés de nos dépits et doléances. Pour les rendre plus efficients et plus perspicaces des besoins sociaux. C’est ce silence qui vient de motiver tant de rancœurs populaires et d’admonestations de la part du Roi ! SM lui-même, qui dans son dernier discours du Trône fait tout un réquisitoire sur les retards et les manquements.

Nous désignons par cette lettre répétitive, les taxes de Douane et de TVA comme une ineptie immorale, légalisée honteusement, une inconduite dans la gestion, en plus d’être des entraves aux soins ! C’est une fiscalité et ce sont des lois qui obèrent et brident les soins en les supplémentant de 17 % et de 10 à 20 % de hausses injustifiées. Soit 27 % de supplément, indirectement pris sur les médicaments et 37 % appliqués sur le matériel de diagnostic et sur les soins de santé, ce qui les rend plus chers et moins accessibles. A ceci près, que ces taxations fiscalisent les médicaments alloués aux seuls malades. Les veinards ! Retenez-le SVP ! Seuls les malades, ô le bel incivisme, paient ces taxes immondes’’ sur les médicaments ! Et sur leurs intrants, en sachant que la plupart d’entre-eux, sont importés au pays, qui ne les invente pas et qui ne les fabrique pas non plus, de novo, sur place !

Et ces taxes indirectes s’appliquent sur les réactifs et le matériel de diagnostic alloué aux hôpitaux d’Etat comme sur le secteur libéral ! On voit ici, comment les lois paradoxales brident le budget des hôpitaux et comment il renchérit et limite les soins. Même pour ceux qui sont sécurisé sociaux, ce sont leurs Caisses, qui se tapent de payer ces belles taxes, appliquées à leurs seuls adhérents malades !

 

Lire nos références

http://www.oujdacity.net/na…

http://fr.calameo.com/read/…

http://www.atoute.org/dcfor…

http://www.leseco.ma/maroc/…

http://www.libe.ma/TVA-sur-…

http://www.survivreausida.n…

Extraits complémentaires sur copie du net pour le rappel

C’est là l’occasion propice et déférente de revenir avec bienséance sur notre demande de réformer «les taxes sur les maladies ». C’est ce que se sont en fait, ces taxes iniques de Douane et de TVA sur les médicaments importés, les réactifs, le matériel et les intrants des soins ! Elles sont partiales, indues, malencontreuses et archaïques ! Confrontés à leur pression sur l’accès aux soins, nous sommes les témoins conscients de leur négation et des colères suscitées chez ceux qui souffrent. Nous désirons que notre pays s’acquitte de cette outrance qui dessert toutes les classes, en pesant plus sur celles qui sont les plus fragiles, les démunis !

Ces taxes sur les malades sont antinomiques et contraires aux actions généreuses que développe notre Souverain bien aimé ! Car elles frappent tendancieusement et uniquement les malades. Elles ne sont payées et acquittées que par les seules personnes qui souffrent. Ne respectant, sauf exception, ni les malades psychiatriques, ni les cancers, ni les maladies chroniques*. Tout comme elles frappent les douleurs aigües et les fièvres consumantes. Celles des parturientes et des nouveau-nés. Elles aliènent pour les compliquer les maladies, bien plus fréquentes chez les personnes percluses et celles qui sont éloignées des services médicaux !

La santé plus que le travail ou le pain est primordiale pour le développement humain ! Qui plus est, en bridant l’accès aux soins, les taxes indirectes sur les soins fragilisent en les hypothéquant, tous les progrès humains. Ces « taxes surérogatoires » freinent de leurs plus-values imposées, le renouvellement du matériel et la modernisation des services de santé ! Car même les hôpitaux paient ces taxes !

A l’occasion des fêtes et des félicités publiques, et comme participation civique de notre part à ces manifestations de joies, nous avons l’insigne honneur d’exprimer avec ferveur cette sollicitation de réforme à notre auguste Souverain. Nous réitérons cette demande de grâce, afin qu’elle puisse s’étendre à tout le Peuple

Note

PS  : Depuis 2014, les responsables de la Santé ont commencé à faire diminuer les coûts, sans faire supprimer toutes les taxes indirectes. Comme ils ont érodé les prix de vente de près de 1800 médicaments, peu ou prou. Si nous le rappelons ici, avec reconnaissance et satisfaction, notre but dans cette demande de Réforme fiscale, est de faire gommer toutes les taxes indirectes qui grèvent les soins, en s’appliquant aveuglement sur les médicaments et sur les moyens techniques de diagnostic.

Ce texte a été rédigé ou rappelé  en réponse à ces infos du 06 / 08 / 17

http://quid.ma/politique/le-gouvernement-sur-le-pont-mais-a-la-peine

Le gouvernement s’engage à concrétiser le discours royal

Dr Idrissi Ahmed, Président de l’AAMM

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

2 Comments

  1. DR IDRISSI MY AHMED
    09/08/2017 at 02:36

    MERCI CHER WEBMASTER

    BONNE LECTURE AUX MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET AUX RESPECTABLES CONSEILLERS DE NOUS ECOUTER ENCORE MIEUX ET CE APRES LE DISCOURS DE SM

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.