SM le Roi lance plusieurs projets de développement économique et social à Oujda


     1


12 juin 2012

Oujda  –
L’initiative Royale pour le développement de la région de l’Oriental a connu, mardi, une concrétisation nouvelle à l’occasion du lancement par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à Oujda de plusieurs projets de développement, destinés au renforcement des infrastructures de base de la ville, à la promotion de son attractivité économique, à l’amélioration du cadre de vie des populations et à la préservation de l’environnement.

Traduisant la Haute sollicitude dont SM le Roi entoure les habitants de l’Oriental, les projets lancés consistent en la réalisation d’une quatrième voie au niveau de la zone d’El Guerbouz sur la route reliant Oujda à Ahfir, l’extension du réseau d’assainissement liquide des zones Nord-ouest et Est de la ville d’Oujda, et le réaménagement des routes au niveau de neuf quartiers périphériques de la ville.

Le premier projet s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention relative au projet de la voie express Oujda-Nador, dotée d’une enveloppe budgétaire de 1,25 milliard de dirhams. Cette convention prévoit également le dédoublement de la route nationale N2 reliant Ahfir à Selouane, la construction de six ouvrages d’art au niveau de cet axe et la réalisation d’une double voie pour le contournement de Berkane sur 14 kilomètres.

La quatrième voie au niveau de la zone d’El Guerbouz nécessitera des investissements de l’ordre de 28 millions de dirhams (MDH). Elle permettra de faciliter l’accès à la façade méditerranéenne à partir d’Oujda, de réduire le coût et la durée du transport des marchandises, de hisser l’attractivité économique de la région et d’améliorer la sécurité des usagers de la route.

Le second projet lancé par SM le Roi, que Dieu L’assiste, porte sur l’extension du réseau d’assainissement liquide des zones nord-Ouest et Est de la ville d’Oujda. D’un coût de 28 MDH, ce projet vise l’amélioration des conditions sanitaires de la population et la protection de l’environnement par le raccordement des zones d’extension Nord Ouest de la ville (quartiers Touffah, Jorf Lakhdar) et les nouveaux lotissements en bordure de la route Sidi Yahya vers Bouchtat.

Ce projet permettra un développement durable et équilibré de la ville, outre l’émergence d’un pôle urbain fort et attractif.

Le Souverain a également lancé le projet de réaménagement du réseau routier de neuf quartiers périphériques de la ville (Toufah, Lamharchi, Slimani, Ellouz, Semarra I, II et III, Sabra et Hassi Libia), prévus dans le cadre du programme de mise à niveau de 22 quartiers sous-équipés périurbains d’Oujda.

Ce programme, doté d’une enveloppe budgétaire de 400 MDH, vise l’intégration urbaine et sociale des quartiers périphériques ciblés à travers le renforcement de l’accès des populations aux infrastructures et services de base et l’amélioration du paysage urbanistique et environnemental au profit de 25.000 habitants. Une grande partie des projets initiés dans le cadre de ce programme enregistrent un taux de réalisation avancé.

Toujours dans le cadre de la mise à niveau urbaine de la ville d’Oujda, un programme ambitieux est mis en Âœuvre et porte sur l’extension et le renouvellement de la voirie urbaine de la ville. D’un coût de 350 MDH, ce programme porte notamment sur les travaux de voirie des quartiers sous-équipés, l’aménagement des voies reliant les boulevards au centre-ville, le renforcement et l’extension des principaux boulevards de la ville et le renforcement du réseau d’éclairage public. Plusieurs composantes dudit programme ont été achevées.

La mise à niveau urbaine de la ville d’Oujda passe également par la réalisation d’un programme d’aménagement de places publiques, d’espaces verts et de terrains de sport, pour un coût global de 80 MDH. Financé par le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, la direction générale des collectivités locales du ministère de l’Intérieur et la Commune urbaine d’Oujda, ce programme a connu l’aménagement des cinq places (Al Qods, Tribunal Administratif, Grenoble, Dar Taliba et centre pédagogique).

L’initiative royale pour le développement de la région de l’Oriental a été lancée à l’occasion du discours royal du 18 mars 2003 à Oujda. Cette initiative porteuse de grands desseins, vise à conférer aux villes de la région d’importants avantages compétitifs et à les rendre plus attractives.
MAP



 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

1 Commentaires sur cet articleتعليقات حول المقال

  1. ben milou
     

    merci dieu et notre roi dieu le garde et le protégé c’est une revendication que nous demandons depuis toujours et hamdoullilah et mieux tard que jamais

     

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Prix voyage

Billets d'avion

 

yahoo

 

AdSense

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles