Home»International»LE MAROC PREND LA RELEVE DU SENEGAL ET PRESIDE LE FORUM REGIONAL AFRICAIN POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE MAROC PREND LA RELEVE DU SENEGAL ET PRESIDE LE FORUM REGIONAL AFRICAIN POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mercredi 17 avril ; le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de la 5ème édition du Forum Régional Africain pour le Développement durable co-organisé à Marrakech du 16 au 18 avril 2019 par le Royaume du Maroc et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique-CEA.
Dans son allocution d’ouverture ; le chef du Gouvernement a réaffirmé, l’engagement du Royaume du Maroc dans la nouvelle dynamique mondiale visant à jeter les bases du développement Durable.
Dans ce cadre avait-il souligné ; la Constitution de 2011 a consacré le développement durable en tant que droit pour tous les citoyens tout en passant en revue les différentes réformes politiques et institutionnelles, les stratégies nationales en la matière ainsi que les programmes structurants adoptés par le Maroc pour la promotion des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’économie en eau et la gestion durable des déchets solides et liquides.
Saad Dine El Otmani a tenu de préciser que ce Forum vise à explorer les meilleurs moyens pour accélérer la mise en œuvre des initiatives de développement socio-économique et la protection de l’environnement dans le Continent africain, conformément à l’Agenda onusien de développement 2030 et à ses 17 Objectifs, ainsi qu’au premier Plan décennal pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063 en tant que vision d’avenir que les pays africains sont appelés à réaliser pour asseoir les bases du développement durable souhaité en faveur des peuples du Continent.
Après avoir souligné que la tâche des Africains lors de la prochaine phase nécessite davantage de coopération, de collaboration et de mobilisation, M. El Otmani a précisé que la 5ème session du FRADD représente une nouvelle étape pour le renforcement du partenariat et de la coopération entre les Etats africains.
“Nous espérons que cette session permettra d’analyser l’état des lieux et de proposer des solutions susceptibles de réaliser le développement durable pour l’Afrique et ses peuples, conformément à l’esprit du nouvel Agenda onusien 2030”, a-t-il soutenu, tout en appelant à renforcer la coopération entre les pays du Continent pour garantir un avenir meilleur et plus prospère où il n’y aura plus de laissés-pour-compte, sachant que les défis sont parfois multiples et complexes.
Pour sa part ; Mme Nezha El Ouafi Secrétaire d’état en charge du Développement durable qui intervenait lors de cette cérémonie d’ouverture ; a saisi l’occasion pour mettre en exergues tous les efforts déployés par le Royaume du Maroc en matière de Développement durable notamment dans les domaines de la législation, économiques, sociaux et environnementaux.
Par la même occasion ; Mme Nezha El Ouafi a invité tous les participants à un meilleur échange d’expériences dans le cadre d’une coopération Sud-Sud vers de meilleurs horizons sur la voie du développement durable.
Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 5ème session du FRADD, qui se poursuivra jusqu’au 18 avril, connaît la participation de plusieurs ministres et hauts responsables africains en charge de l’environnement et du développement durable, des décideurs et des experts représentant des gouvernements et des organisations intergouvernementales, le secteur privé et la société civile.
A noter que ce Forum, initié sous le thème “Donner des moyens d’action aux populations et assurer l’inclusion et l’égalité”, a pour but d’évaluer les progrès accomplis, d’échanger les expériences dans le domaine du développement durable en Afrique et de formuler des recommandations visant à accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 au niveau régional.
Selon ses organisateurs ; la 5è session du Forum intervient aussi dans un contexte particulier marqué par la nécessité d’agir rapidement pour maîtriser les conséquences du réchauffement climatique, en le limitant à un seuil ne dépassant pas 1.5°C selon le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
Le Maroc, en tant que pays hôte, prend ainsi la relève du Sénégal pour assurer la présidence du Forum pour une durée d’une année et aura dans ce cadre la responsabilité de présenter les recommandations issues de cette rencontre au Forum Politique de Haut niveau en juillet prochain.
Parallèlement aux sessions formelles qui se dérouleront en plénières et en travaux de groupe, des événements seront organisés dans l’objectif de partager les expériences en matière de développement durable au niveau régional.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.