Home»National»LE SKI CLUB IFRANE ORGANISE : UN STAGE D’INITIATION A L’ESCALADE EN S.N.E

LE SKI CLUB IFRANE ORGANISE : UN STAGE D’INITIATION A L’ESCALADE EN S.N.E

0
Shares
PinterestGoogle+
 

ESCALADE SPORTIVE : LE SKI CLUB IFRANE
ORGANISE :
UN STAGE D’INITIATION A L’ESCALADE EN S.N.E

Dans le cadre de ces activités sportives ; le Ski Club Ifrane entame la saison sportive 2018-2019 et organise un stage d’initiation à l’escalade en Sites Naturels d’Escalade (SNE) du vendredi 14 au dimanche 16 septembre 2018.
Une trentaine de jeunes filles et garçons sociétaires du Ski Club Ifrane toute catégorie confondue sont convié à prendre part a ce stage d’escalade considéré comme une Première dans les annales de ce club jusque là pionnier du Ski Alpin Marocain.
Prévu dans la foret d’Azrou -canton Boujirhir- ; ce stage d’escalade en SNE sera encadré par les chevronnés de la grimpe des falaises de Taghia, dans le Haut-Atlas marocain à connaitre : Amil Mohamed, Ouazzi Mohamed et Massoudi Ahmed tous les trois sociétaires du Ski Club Ifrane et champions du Maroc d’escalade en SAE.
A noter enfin que l’escalade sportive est un style d’escalade qui repose sur des ancrages permanents fixés sur le rocher pour la protection. Le terme est utilisé par opposition à l’escalade traditionnelle ou à l’escalade en terrain d’aventure. Du fait que le matériel n’est utilisé que pour la sécurité, et non pour aider à la progression, l’escalade sportive est considérée comme un type d’escalade libre.
L’escalade sportive met l’accent sur les aspects gymnique et athlétiques de l’escalade et peut être entreprise avec relativement peu d’équipement dès le moment où la voie est équipée avec des points d’ancrage. L’équipement personnel requis pour l’escalade sportive comprend une corde dynamique, un baudrier pour le grimpeur et un pour l’assureur, des dégaines, et un système d’assurage (plaquette, huit ou système autobloquant).
Grimper une voie « en tête », signifie monter avec une corde attachée à une extrémité au baudrier du grimpeur, et maintenue à l’autre extrémité par l’assureur. Dès qu’un point d’ancrage est atteint dans la voie, une dégaine est attachée à ce point, et la corde passée au mousqueton libre de la dégaine, ce qui protège alors le grimpeur de la chute. Les points d’ancrage sont situés à intervalles réguliers d’environ trois mètres, mais cette hauteur peut varier selon les voies. En haut de chaque voie se trouvent habituellement deux points d’ancrage (le relais) comme protection terminale. Une fois que la corde est passée au relais, la voie peut être parcourue en « moulinette » (la corde reste reliée au relais), ou nettoyée de son équipement pour que le prochain grimpeur la monte en tête.
ABOU ZOUHEIR

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.