Home»National»Journée de la maladie coeliaque le 21 avril à Casablanca

Journée de la maladie coeliaque le 21 avril à Casablanca

7
Shares
PinterestGoogle+
 

L’INTOLERANCE AU GUTEN OU  MALADIE COELIAQUE  EN DEBAT LE 21 AVRIL 2018 A CASABLANCA  

L’Association Marocaine des Intolérants et Allergiques aux Gluten « AMIAG » organise le samedi 21 avril à partir de 14h à l’Université Mohamed VI de Casablanca, la 5ème Journée nationale de la Maladie Cœliaque ou intolérance au gluten : ENTREE LIBRE ET GRATUITE. Cette manifestation commémore par la même occasion la journée mondiale de la Maladie Cœliaque. Le but de cette rencontre est tout à la fois d’informer et de sensibiliser à cette affection et d’être un espace d’information et d’échanges entre malades et médecins ainsi qu’autres professionnels de santé concernés.

I/ UNE PATHOLOGIE FREQUENTE ET FEMININE

La maladie cœliaque est l’une des intolérances les plus répandues au monde. Au Maroc, elle   toucherait plus de 1 % de la population, avec certainement des pourcentages beaucoup plus élevés que cette moyenne dans le sud marocain. Une étude faite en 1999 a montré  en effet que 5,6 %  des sahraouis en étaient atteints, soit le plus haut taux connu au Monde. Elle concerne par ailleurs deux fois plus les femmes que les hommes.

II/ UNE ORIGINE ALIMENTAIRE

La maladie cœliaque se caractérise par une intolérance aux glutens et protéines assimilées contenus dans de nombreuses céréales (blé, seigle, orge, épeautre). Contrairement à une idée reçue selon laquelle elle surviendrait dans  l’enfance, la maladie cœliaque  peut en fait se déclencher à n’importe quel moment de la vie – d’autant plus qu’elle  reste  assez souvent sous une forme  cachée (latente)  pendant  une longue période

III/ DES MANIFESTATIONS  ET DES SYMPTOMES TRES DIVERS

Cette pathologie provoque une destruction des parois (villosités) de l’intestin grêle. Il s’en suit une malabsorption de nutriments et des carences alimentaires diverses plus particulièrement du fer, du calcium et d’acide folique. Et également, de nombreuses autres manifestations : diarrhée ou parfois constipation, perte de poids ou obésité paradoxale, arrêt de la croissance ; ou encore ballonnement abdominal, aphtes buccaux, douleurs osseuses et anémie à répétition, et enfin fatigue chronique et troubles de la concentration et de la mémoire. Le seul remède est un régime sans gluten à vie.

IV/ UN REGIME STRICTE ET A VIE

Le régime alimentaire sans gluten est la seule base à l’heure actuelle du traitement de la maladie. Si, en théorie, il s’agit d’une des prescriptions médicales les plus simples, son application est  contraignante et peut constituer une atteinte à la vie sociale, notamment pour les adolescents. Le gluten est en effet présent non seulement dans toutes les denrées  à base de blé, seigle et orge comme le pain et les pâtes, mais aussi dans un nombre très important de produits issus de l’industrie agroalimentaire, en particulier les plats cuisinés, les entremets, certains desserts… De nombreuses  denrées sont cependant maintenant disponibles (farines de sarrasin, de millet, de quinoa, de riz, etc.) offrant une alternative alimentaire satisfaisante et sûre pour la bonne santé des malades cœliaques.

V/ COMPLICATIONS  ET BONNES PRATIQUES AU PROGRAMME

Au programme de cette journée du 21 avril, figurent notamment  les complications ostéoarticulaires  et digestives de la maladie cœliaque, les recommandations pour un régime sans gluten réussi ainsi que les difficultés de son suivi en cas d’association avec un diabète.

On rappellera à l’occasion de cet évènement que l’association AMIAG est présidée par Maria Chentouf, Pharmacienne, assistée notamment de Jamila Cherif Idrissi, secrétaire générale.  Toutes deux sont membres fondatrices de cette association qui compte près de 500 membres et qui collabore étroitement avec son homologue française, l’association AFDIAG. L’AMIAG célèbrera  enfin avec un peu d’avance, ce jour là,  la journée mondiale de la maladie coeliaque, le 18 mai.

Casablanca, le 17 avril 2018

Dr MOUSSAYER KHADIJA  الدكتورة خديجة موسيار

اختصاصية في الطب الباطني و أمراض  الشيخوخة Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS), رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية, Vice-présidente de l’association marocaine des intolérants et allergiques au gluten (AMIAG)

 ANNEXES
1/ INFORMATIONS PRATIQUES :
Journée le 21 avril 2018 de 14 H à 18 H : ENTREE LIBRE ET GRATUITE
Université Mohamed VI des Sciences de la Santé (UM6SS) de CASABLANCA
Anfa City Boulevard Mohammed Taïeb Naciri – Amphithéâtre 01
Commune : Hay Hassani – CASABLANCA
Organisateurs : AMIAG en partenariat avec l’Université Mohamed Vi des Sciences de la Santé

2/ UNE SOLUTION MIRACLE A LA MALADIE ?

La solution miracle permettant aux cœliaques de vivre plus confortablement ce régime n’est pas encore disponible, mais elle est certainement sur la bonne voie dans un avenir relativement proche (15, 20 ou 25 ans ?)

Ainsi, d’après une étude publiée par la revue scientifique Gastroenterology Report (Development of drugs for celiac disease: review of endpoints for Phase 2 and 3 trials Klaus Gottlieb, Jill Dawson, Fez Hussain and Joseph A. Murray doi: 10.1093/gastro/gov006First published online: February 26, 2015), deux produits expérimentaux sont  testés actuellement. L’un des deux est une enzyme capable de diviser le gluten en sous-éléments inoffensifs. L’autre permet de rendre l’intestin plus étanche et d’empêcher les substances toxiques d’entrer en contact avec ses couches plus profondes où elles provoquent  les phénomènes  inflammatoires. De nombreux autres brevets  ont été accordés   ces dix dernières années par ailleurs pour des thérapies ou diagnostics,  liés à cette pathologie,  qui sont actuellement à l’étude.

3/ LA MALADIE COELIAQUE FAIT PARTIE DE LA « FAMILLE » DES MALADIES AUTO-IMMUNES

Une maladie auto-immune est une pathologie provoquée par un dysfonctionnement du système immunitaire : des cellules spécialisées et des substances, les anticorps, sont censées normalement protéger nos organes, tissus et cellules des agressions extérieures provenant de différents virus, bactéries, champignons…  Pour des raisons encore non élucidés, ces éléments se trompent d’ennemi et se mettent à attaquer nos propres organes et cellules. Ces anticorps devenus nos ennemis s’appellent alors « auto-anticorps ».

Parmi les maladies auto-immunes, on peut citer des maladies connues : la maladie de Basedow (hyperthyroïdie), la thyroïdite chronique de Hashimoto (hypothyroïdie), le lupus érythémateux disséminé (LED), la myasthénie, la Sclérose en plaques (SEP),  le diabète de type 1, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite, la maladie de Crohn… Et des maladies plus rares et peu connues : le syndrome de Goodpasture, le pemphigus, l’anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique auto-immun, la polymyosite et dermatomyosite, la sclérodermie, l’anémie de Biermer, la maladie de Gougerot-Sjögren, la glomérulonéphrite…

Ces pathologies constituent un grave problème de santé publique du fait de leur poids économique et humain : 3ème cause de morbidité  dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, elles touchent en effet environ 10 % de la population mondiale et occupent le troisième poste du budget de la santé dans les pays développés. Enfin, dernier point mais pas le moindre,  ces maladies concernent les femmes dans plus de 75 % des cas 

4/ ABSTRACT

Celiac disease (MC), defined as permanent intolerance to gluten, is an autoimmune disease, where the immune system attacks, in genetically predisposed individuals, the intestinal villi. The resultant atrophy of the intestinal wall causes malnourishment of nutrients and many other complications.The Moroccan Celiac Disease Association (AMIAG) is a health association dedicated to bringing a national focus to celiac disease and the alleviation of suffering and the socioeconomic impact of this disease. Maria Chentouf is the chairwoman of the association.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. DR IDRISSI MY AHMED
    21/04/2018 at 17:44

    Lire :  » GLUTEN  »
    Bravo et merci Docteur Moussayer

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.