Home»National»Ifrane: La cure de jouvence : « Une destination touristique de premier ordre au pays des cèdres »

Ifrane: La cure de jouvence : « Une destination touristique de premier ordre au pays des cèdres »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Riche par ses forêts séculaires, ses lacs aux eaux tranquilles, ses montagnes neigeuses avec une nature vierge et éblouissante dans un environnement et un climat propices à la fois pour l’évasion, la thérapie, les sports, la chasse, la pêche, l’écotourisme, la province d’Ifrane rayonne de mille feux par son harmonie, ses contrastes, son hospitalité et sa chaleur humain qui permettent à tout visiteur de satisfaire ses curiosités et ses sens d’épanouissement, de dépaysement, de bien être, et d’avoir envie de revivre un équilibre parfait entre l’Histoire, la Nature, et les Hommes.
Château d’eau du Maroc, pays de la cédraie, pays d’accueil touristique, porte des parcs nationaux, cette province dispose d’un potentiel naturel et culturel unique qui lui permet de rivaliser avec les destinations touristiques les plus connues au Maroc, grâce notamment à sa cédraie qui s’étale sur une superficie de 115 920 ha, ses sources, lacs et rivières, ses belvédères, ainsi qu’à sa faune très riches.
La région d’Ifrane jouit d’énormes potentialités culturelles très diversifiées : produits de terroir (miel, confitures de cerises et des prunes, couscous, plantes aromatiques et médicinales, eaux florales…), arts populaires Amazigh (Folklore, Ahiddous) et artisanat (tissage de tapis, Hanbal, babouches, tentes berbèr, sculpture sur bois, fer forgé…)
Au nombre de 60 et couvrant la totalité du territoire, les ressources touristiques de la province se présentent comme suit :
– 41 sites à fort intérêt naturel (cascades, lacs, sites géologiques, belvédères, espaces forestiers …)
– 8 sites d’héritage (Cathédrale, Rocher Akchmir, Koudiat, Grottes, Cascade de Ain Leuh, Rhabet el Bahr…)
– 5 sites de récréation ( Jardins, Places…)
– 6 sites living-culture (villages du Moyens Atlas, Zaouiats…)
De même ; la diversité et la richesse des potentialités et des ressources touristiques dont dispose la province d’Ifrane, permet à cette destination d’offrir des produits touristiques divers et adaptés aux différentes attentes des visiteurs et touristes, tout en ayant une grande sensibilité à la préservation de l’environnement et des milieux naturels visités.
Ces produits sont scindés en 5 catégories selon les responsables du secteur a Ifrane totalisant 25 produits touristiques présentés comme suit :
– 9 produits sportifs et de loisirs (Complexe sportifs ; salles couvertes, …)
– 7 produits de niche et de loisirs (Accro-cèdre, projet Parapente, Chasse et pêche…)
– 5 Écoproduits (Ecomusée, Maison de la Cédraie, Parc National,…)
– 3 produits culturels (musée du moyen atlas, théâtre romain, amphithéâtre)
– 1 produit artisanal (Ensemble Artisanal, ateliers d’artisanat, bazaristes…)
La mise en tourisme de la richesse et la diversité culturelles dont dispose la province d’Ifrane donc, lui permet d’avoir un calendrier très riche concernant les manifestations touristiques et culturelles.
En effet, la province d’Ifrane dispose d’un calendrier de manifestations et d’événements très riche notamment en saison d’été avec l’ambition d’élaborer une programmation étalée sur toute l’année ; ce qui permettra à Ifrane d’offrir aux visiteurs des activités complémentaires et enrichissantes durant leurs séjours.
L’agenda des manifestations et des festivités organisées dans le territoire d’ifrane comprend 14 rendez-vous incontournables, sous forme de Festivals, Moussems et Rencontres.
Par ailleurs ; il y’a lieu de signaler que l’offre de produit s’articule aussi sur une offre d’hébergement adaptée à toutes les catégories de clientèles couvrant la totalité du territoire de la province.
La capacité d’hébergement classée s’élève actuellement à 3228 lits dont 64% concentrés sur la ville d’Ifrane. Ce qui représente une augmentation exceptionnelle de l’ordre de 142% par rapport à 2010, et ce, grâce à la réalisation de 700 lits en Résidences Hôtelières dans le cadre du plan Biladi, l’ouverture d’autres nouveaux établissements d’hébergement ainsi qu’à l’opération de régularisation du non-classé. Il est à signaler en effet, que le premier projet Biladi des huit projets programmés au niveau national et visant la promotion du tourisme interne, a été implanté dans la province d’Ifrane.
Avec 62 Etablissements d’Hébergement Touristiques Classés toutes catégories confondues, la province d’Ifrane représente plus de 30% de la capacité totale de l’ex- région Meknès-Tafilalet en terme de lits, permettant la création d’environ 1000 emplois.
A signaler aussi que la Province d’Ifrane, est un haut lieu de villégiature et une destination par excellence du tourisme social et associatif et dispose ainsi de 60 Centres d’accueil et d’estivage relevant des différentes fondations des Œuvres Sociales des secteurs privé et public et totalisant une capacité litière de plus de 2000 lits.
L’autre aspect de ce tourisme social et associatif, se traduit par la disponibilité de 6 sites abritant les colonies de vacances qui représente environ 40% du volume de la colonie de vacances dans le Royaume.
Aussi ; à l’instar d’autres destinations, l’hôtellerie réglementaire à Ifrane est concurrencé par l’hébergement informel qui se présente sous forme du logement chez l’habitant et la location des résidences secondaires. La régularisation de ce type de logement vers l’hébergement commercial formel ne peut se faire que dans le cadre de la stratégie ministérielle qui a été entamée par la régularisation du non classé en partenariat avec le ministère de l’intérieur.
De même, les arrivées au niveau de l’informel et au niveau du tourisme social et associatif ne sont pas comptabilisées au niveau de l’élaboration des statistiques officielles.
Lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors des Assises du Tourisme de Marrakech le 30 Novembre 2010, la vision 2020 ambitionne de faire du Maroc une des 20 plus grandes destinations mondiales à l’horizon 2020 et une référence du pourtour méditerranéen en matière de développement durable.
Etablie en 6 chantiers stratégique, la Vision 2020 s’inscrit dans une approche intégrée et volontariste d’aménagement du territoire national, elle prend ainsi appui sur 8 territoires présentant la cohérence touristique, l’attractivité et la masse critique nécessaires pour un positionnement international.
Ifrane avec les villes de Fès et Meknès, ancré dans le territoire « Maroc Centre » constitue la destination du voyage aux sources de la culture et l’histoire et du bien-être. Les actifs naturels d’Ifrane et son climat exceptionnel seront mis en avant à travers un positionnement notamment d’éco-tourisme (écolodges et gites ruraux), de sport et de loisirs de plein air (parapente, VTT, randonnées pédestres et équestres). Ce qui permettrait de véhiculer l’image de la destination Ifrane sous la marque : « Ifrane, la cure de jouvence »
En l’absence de nouvelles données concernant la stratégie de développement touristique d’Ifrane tracée au niveau de la nouvelle région de Fés-Meknes ; il y’a lieu de rappeler que les déclinaisons des dispositions du Contrat Programme Régional de de l’Ex- Région Meknès Tafilalet signé le 30 Mai 2013 sous la présidence du Ministre du Tourisme, sur le territoire de la Province d’Ifrane a fait ressortir un plan d’action comprenant la réalisation de 13 projets à l’horizon 2018, nécessitant une enveloppe financière globale avoisinant 824 millions de dirhams.
Aussi, il y’a lieu de signaler que l’année 2012 a connu la réalisation de 13 projets d’établissements d’hébergement touristique avec une capacité litière de 710 lits ayant nécessité un investissement global de 101 626 000 Dirhams. Il est à noter aussi que 84% de ces unités sont installées dans le milieu rural. (Auberges ; Gîtes ; Fermes d’Hôtes).
Le Nombre de projets en cours de réalisation est de 12 projets avec une capacité litière de 290 lits et d’un montant d’investissement de l’ordre de 33 350 000 Dirhams. Plus que la moitié de ces unités (58%) est localisées au niveau de la Commune Rurale de Ben Smim.
Cette tendance est confirmée au niveau des projets en cours d’instruction, qui sont au nombre de 15 projets d’établissement d’hébergement touristique, totalisant une capacité litière de 900 lits, mobilisant un investissement de 480 000 000 Dirhams.
Enfin, nous tenons a rappeler que comme toutes les destinations, la Province d’Ifrane est confronté à un nombre de contraintes qui freinent la dynamique de développement du secteur touristique à plusieurs niveaux dont nous pouvons citer, sans exhaustivité les éléments suivants :
– Au niveau du positionnement, la destination souffre d’un manque de visibilité concernant son image de marque, chose qui est due au non développement d’une stratégie Marketing spécifique.
– Concernant le produit, Ifrane connaît un grand manque au niveau de l’existence des prescripteurs et des prestataires de services en ce qui concerne l’organisation des différentes activités et pratiques éco-touristiques (location VTT, Randonnées,…)
– S’agissant des ressources touristiques, la Province d’Ifrane connaît une absence des panneaux d’orientation, d’information et d’interprétation dans les sites touristiques, ainsi qu’un manque d’aménagement et d’équipement dans les sites touristiques sans parler du déficit flagrant au niveau de la commercialisation des ressources touristiques d’Ifrane;
– Manque des ressources humaines qualifiées dans les métiers du tourisme ;
Pour pallier aux différents problèmes dont souffre la destination, un nombre de mesures à prendre sont recommandées, dont voici une liste non exhaustive :
– Prospection et démarchage des prescripteurs liés aux activités touristiques ;
– Assurer la visibilité et l’accessibilité de l’offre de la destination Ifrane via une stratégie agressive de promotion du canal internet ;
– Elaborer et éditer un matériel publi-promotionnel adapté (site web, flyers, dépliants, photos, plans, carte, panneaux de signalisation des circuits, points d’informations ….)
– Impliquer les communes dans le financement des politiques de communication
– Etudier la faisabilité d’implanter un établissement de formation en écotourisme/tourisme durable et métiers de montagne à Ifrane, ou intégrer les trois filières au sein de l’ISTA d’Ifrane.
– Mettre en place des programmes de sensibilisation et de formation au développement durable pour l’ensemble des acteurs publiques et privés du secteur;
Sur un autre plan, il y’a lieu de relever avec amertume et un,e grande consternation que ces dernières années malheureusement, cette station de ski et de sports de montagne n’est plus qu’anarchie, désordre et démission des gestionnaires qui n’accordent aucun intérêt à la réorganisation et à la promotion de ce joyaux des sports d’hiver et du tourisme de neige au Maroc.
Cet état de désordre que connait la station de ski et de montagne de Michlifen interpelle tous les responsables aussi bien dans l’administration que dans le tissu associatif et sportif pour dire halte à la monarchie et faire en sorte que :
– Un balisage soit mis en place pour assurer le respect des pistes et espaces réservés à chaque discipline sportive (ski, luge ou champs de neige pour piétons) ainsi que la mise en place d’un service d’ordre sur les différents champs de neige;
– l’anarchie et la mauvaise gestion dans la location du matériel de la glisse (ski et luge) dont la majorité est vétuste et constituent un danger pour la sécurité des utilisateurs soit abolie;
– l’anarchie des marchands ambulants et des gargotes : ces Restaurant où l’on mange à bas prix une mauvaise nourriture et des denrées alimentaires à même le sol sans aucun contrôle d’hygiène et de salubrité, en l’absence de magasins et de lieux de restauration au niveau de la station et à l’image de marque de la ville d‘Ifrane, de sa station de ski et de montagne Michlifen soient interdits;
– l’anarchie des muletiers qui offrent leur service pour de soi-disant randonnées équestres entre lugeurs et skieurs soit condamné.
– l’anarchie dans l’organisation des cours d’initiation de ski alpin assurés par de soi-disant moniteurs dont la majorité n’a aucune formation en matière pédagogique et technique, sans parler des assurances dont ils ne disposent pas soit abolie et remplacée par une école de ski bien organisée.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.