IMILCHIL AU RENDEZ-VOUS AVEC SON TRADITIONNEL MOUSSEM DES FIANCAILLES


    


DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 2016

     L’Association Akhiam pour le développement économique et social en partenariat avec la Commune Rurale de Bouzamou et le conseil provincial de Midelt organise avec le concours de la Province de Midelt Le moussem des fiançailles d’Imilchil ou AGDOUD (Moussem) Sidi HMAD OULMGHNI, comme l’appelle les villageois et ce, du 22 au 24 septembre 2016 prochain sous le thème : « Le patrimoine culturel et social, une locomotive de développement durable »

      En signe de reconnaissance de son dynamisme au niveau de son  territoire communal, la commune rurale de Bouzamou a chargé l’Association Akhiam pour le développement économique et social de l’organisation des activités culturelles, sportifs et des activités Economico-Social et de Solidaire (Coopératives).

       Cette grande manifestation, organisée en collaboration avec la commune de Bouzamou, le Conseil Provincial et la province de Midelt, vise à contribuer à la préservation du patrimoine culturel et symbolique de la région à travers la promotion des traditions locales et du tourisme de montagne.

       Le Festival constitue également une opportunité pour les populations des tribus du Grand Atlas et les touristes nationaux et étrangers qui se rendent chaque année massivement à Imilchil de s’échanger, s’approvisionner et officialiser devant les ADOULES le mariage entre les nouveaux couples mariés.

      La fête se déroulera dans le village d’Aït Amer, à 25 km au sud d’Imilchil, au carrefour des routes de Rich et Tineghir.

       A rappeler que ce Festival est une tradition des Aït Haddidou qui se perpétue en mémoire du temps où les nomades se rencontraient une fois par an pour échanger des produits. L’idée d’un tel moussem est née d’une histoire légendaire, inspirée d’événements historiques authentiques des tribus berbères qui étaient en perpétuelles guerres intertribales. Aït Ibrahim et Aït Yaaza étaient les deux fractions rivales de la tribu des Aït Hadiddou. Selon la légende, une jeune fille des Aït Yaaza aimait un beau jeune homme des Aït Ibrahim, dans une sorte de Roméo et Juliette berbère du Haut-Atlas. Ils connurent la même destinée tragique : mourir sans arriver ni à s’aimer ni à se marier. Ce drame fit couler beaucoup de larmes, qui donnèrent naissance aux lacs Isli (le fiancé) et Tislit (la fiancée).

      Cette année au programme, activités Sportifs (Marathon, Parapente), Expositions des produits de terroirs (Jus vinaigre de pomme, Miel, Tapis…), Soirées Musicales durant les trois jours en plus de la Cérémonie de Mariage.

      L’association AKHIAM fondée en 2000 par un groupe de jeunes locaux dont l’objectif de participer au développement de la vallée d’IMILCHIL. Aujourd’hui elle est un acteur incontournable reconnue par les ONGs, les services locaux, provinciaux, nationaux et internationaux. Elle possède des partenariats avec les départements ministériels, les ambassades, PNUD (FEM, UNIFEMME), FIDA, ANDZOA… et membre de comité technique de l’INDH. Parmi ces grands chantiers, la lutte contre l’érosion, AGR, le développement de l’écotourisme rural et la scolarisation.

Mohammed Drihem


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles