Home»International»Journée internationale des migrants(es) à Paris sous le thème : « Investissements productifs des migrants(es) : Mieux connaitre pour mieux agir »

Journée internationale des migrants(es) à Paris sous le thème : « Investissements productifs des migrants(es) : Mieux connaitre pour mieux agir »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Samedi 16 décembre 2017

Samedi 16 décembre 2017 prochain ; le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM) qui est une plateforme nationale en France réunissant des réseaux, des fédérations et des regroupements d’Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration (OSIM) dont celles des Marocains résidents a l’étranger engagés dans des actions d’intégration en France et dans des actions de développement dans les pays d’origine organise la Journée Internationale des Migrants(es) qui coïncide avec la journée du 18 décembre de chaque année.
Cette date du 18 décembre durant laquelle est célébrée la Journée Internationale des Migrants(es) a été choisie en 2000 par l’ONU pour attirer l’attention sur la convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille adoptée par l’Assemblée Générale des Nations unies le 18 décembre 1990 mais restée inapplicable faute de ratifications suffisantes, dont celle de la France.
Dans le monde entier, cette journée a pour objectif de réaffirmer et de promouvoir les droits des migrants(es), de dissiper les préjugés et de sensibiliser l’opinion à la contribution des migrations dans les domaines économique, culturel et social, au profit tant de leur pays d’origine que de leurs pays d’accueil.
A noter que la mobilité internationale accrue présente des défis, mais aussi des opportunités uniques pour la valorisation des contributions des migrants(es) au développement de leurs pays d’origine, de transit et de résidence.
Les investissements des migrants(es) constituent un énorme potentiel qui contribue positivement au lien entre la migration et le développement. De nombreuses politiques au niveau international, y compris l’Agenda de Développement Durable 2030 mettent en avant la pertinence de faciliter et de stimuler les diverses formes d’engagement de la diaspora, qui sont le capital financier, politique, intellectuel, social et culturel que les migrants(es) peuvent fournir à leurs pays d’origine.
Dans ce sens ; il y’a lieu de souligner que les initiatives des migrants(es) sont multiples et variées. Au-delà de leurs nombreuses contributions au développement économique, social et culturel de leurs pays d’accueil, les migrants(es) effectuent des transferts financiers, des transferts de compétences, de savoir-faire et d’envois de biens matériels, jouant ainsi un rôle moteur dans le développement durable de leurs pays d’origine.
Leurs projets couvrent un large spectre de secteurs et domaines d’intervention et prennent la forme des créations d’entreprises individuelles ou d’investissements dans les différentes affaires. A cet égard ; il convient de noter, que les migrants(es) investissent et/ou créent leurs entreprises individuelles ici et/ou dans leurs pays d’origine, soit en envoyant les épargnes (faible ou gros montant) aux familles, proches, partenaires locaux pour la création de microentreprises familiales, souvent informelles, ou de petite entreprises formelles, à travers une « gestion locale » et/ou une « gestion à distance ». Quelles que soient les formes et modalités d’engagement, il est difficile de mesurer leurs impacts. Cela semble d’autant plus plausible, faute de cadre d’intervention établi, en raison de capacités d’intervention parfois limitées, du manque de connaissance mutuelle entre les différents acteurs, du manque ou du disfonctionnement des dispositifs d’accompagnement adaptés, des politiques d’état non incitatives ou bien du manque d’information et des financements.
Ainsi, afin de mieux comprendre les enjeux et opportunités qui déterminent les parcours d’entreprenariat individuel et d’investissement (faible ou important) des migrants(es) en France ou ailleurs, ainsi que pour faire remonter les recommandations qu’ils/elles peuvent formuler pour un meilleur investissement sur le double espace, le FORIM organise la Journée Internationale des Migrants(es) le samedi 16 décembre 2017 à la Salle des Fêtes de la Maire du 10ème Sise au 72 Rue du Faubourg Saint-Martin à Paris en France.
Après la session d’ouverture et les discours de bienvenue aux travaux de cette journée internationale des migrants(es), une session plénière sera consacrée à la thématiques : « Les entrepreneurs(es) migrants(es) : Ambassadeurs économiques sur le double espace »
Selon les organisateurs ; cette session vise à poser le cadre global de la journée, tout en abordant le contexte actuel de l’entrepreneuriat et d’investissement des migrants(es) sur le double espace à travers un éclairage scientifique d’un (des chercheurs(es)). Des aspects tels que les tendances actuelles, les chiffres, le poids d’investissements, les typologies et secteurs d’entrepreneuriat des migrants(es) seront abordés. La session permettra aussi de découvrir des parcours d’entrepreneuriat et d‘investissement des migrants venant d’horizons divers : Afrique, Maghreb, Asie, Amérique Latine, Europe, Caraïbes et d’ailleurs.
Aussi, les participants à cette journée internationale des migrants(es) seront convié à prendre part notamment aux travaux de deux ateliers-débat dont le premier sera consacrés aux « Enjeux et stratégie de mise en place des politiques cohérentes et efficaces favorables à l’entrepreneuriat des migrants(es) ici et là-bas » et qui propose d’aborder les enjeux de la mise en place des stratégies et des politiques cohérentes et efficaces favorables à l’entrepreneuriat des migrants(es) ici et/ou le bas, tout en passant au crible des aspects, tels que le cadre règlementaire des pays d’accueil et d’origine de l’entrepreneur, les enjeux de l’entrepreneuriat forme/informel, la mobilité, la transparence, etc. La session visera à approfondir les aspects de passage d’un projet associatif à un projet économique et les enjeux qui accompagnent ce parcours.
Quant au second atelier : il sera consacré à la question de savoir : «Comment mieux accompagner et financer les projets d’entrepreneuriat et d’investissement des migrants ? » et propose d’aborder les enjeux et opportunités d’accompagnement et de financement des initiatives d’entreprenariat et d’investissement des migrants sur le double espace, de nouvelles pistes d’engagement entrepreneurial, tels que le numériques et le financement participatif, des formations professionnelles, des fonds des migrants, et l’efficacité des guichets uniques, entre autres pistes.

Mohammed Drihem

 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.