Home»Histoire»Oujda, porte de l’Afrique du Nord

Oujda, porte de l’Afrique du Nord

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Située à 50 km de la côte méditerranéenne et à proximité des monts de Béni-Snassen, Oujda est un véritable carrefour de civilisation entre l’Europe et l’Afrique du Nord.

Persécutés par les Romains et les Wisigoths au début de l’ère chrétienne, de nombreux juifs s’établirent dans la région. Dès 682, Oujda est occupée par les arabes.

Oujda sera dominée tour à tour par les dynasties des Omeyades, des Almoravides, des Almohades, des Zianides, des Mérinides et des Saadiens avant d’être occupée en 1790 par les Ottomans, et en 1907 par les français qui allaient installer 5 ans plus tard un protectorat sur tout le Royaume du Maroc.

Oujda conserve beaucoup de monuments qui méritent vraiment l’attention des touristes comme ceux de sa Médina qui s’étend sur une superficie de 25 hectares.

En commençant la visite de la Médina d’Oujda on s’intéressera premièrement à ses portes comme la Bab Sidi Abdelouahab, la “Porte des têtes” où le Makhzen faisait accrocher les têtes des ennemis de la cité, la Bab Oulad Amran donnant sur la rue de Marrakech, Bab Ahl Jamel qui donne sur le boulevard Mohammed V ou la Bab Gharbi.

A l’intérieur de la Médina protégeait par ses murailles vous partirez à la découverte de la Kasbah, des souks, du Dar Al Makhzen, le Dar Al Bacha, les mosquées Djamaâ El Kebir, Djamaâ Heddada et Djamaa Sidi Okba, la très ancienne Medersa d’Oujda construite en 1335, des synagogues et de nombreux jardins qui entourent tous ces édifices.

Al Jamaa Al Kabir ou Djamaâ El Kebir, la grande mosquée, est l’un des principaux monuments de la ville d’Oujda, bâtie par le Sultan mérinide Abu Yaâcoub Yussuf en 1298. Près de la Grande Mosquée vous admirerez les Trois Fontaines.

Près de la Médina vous découvrirez le Parc Lalla Aïcha d’une superficie de 20 hectares. Créé en 1935, c’est un des lieux de détente et de rencontre de la population d’Oujda.

Un des lieux les plus fréquentés par les habitants d’Oujda est l’oasis de Sidi Yahya avec ses sources qui irriguent les jardins de la Médina, ses palmiers et ses lauriers roses et le mausolée du Marabout Sidi Yahya Benyounès, vénéré par les musulmans et les juifs.

Oujda est connue pour les qualités curatives de ses eaux thermales et on y découvrira plusieurs sources comme celles de l’oasis Sidi Yahya Benyounès ou la source de Benkachour situées à l’intérieur de la ville, ou la Source d’Al Aagreb à 12 km à l’Ouest de Taourirt, la Source de Fezouane au nord des monts Béni Snassen ou la Source de Zaouiat Sidi Hamza près de Jérada.

Toutes ces sources sont réputées pour le traitement des maladies de peau, des rhumatismes, voire des maladies hépatiques et rénales comme c’est le cas pour la Source de Fezouane.

De votre séjour à Oujda vous pourrez rapporter quelques souvenirs provenant de l’artisanat locola comme des tapis, des couvertures, des djellabas, des caftans ou des robes Oujdi.

Les touristes pourront se rendre à Oujda depuis l’Europe en atterrissant sur l’aéroport international Oujda – Angads situé à 10 km au nord de la ville.

La ville d’Oujda au maroc est jumelée à plusieurs villes françaises, Aix-en-Provence, Jouy-le-Moutier, Lille et Sevran, et à la ville belge de Molenbeek.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. Oujdi
    31/03/2010 at 01:22

    C’est beau tout ceci mais il y a bien longtemps que les sources de Sidi Yahya ne coulent plus. C’est peut être aussi l’occasion pour demander aux bonnes volontés qu’elles puissent revivre, cela doit être possible avec les quantités de pluie qui tombent ces années!!!

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.