Home»Histoire»Histoire de la ville d\’oujda (résumé)

Histoire de la ville d\’oujda (résumé)

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Sixième ville du Maroc, Oujda fut fondée par Ziri Ibn Attia, chef
Zenete de la tribu de Maghraoua vers 944 au centre de la plaine des
Angads. Et demeura pendant 80 ans le siège de la dynastie de son
fondateur, elle passa ensuite au pouvoir des Elmourabitines (nom
transormés par les Latins en Almoravides) puis à celui des
Elmouahidines (Almohades) qui élevèrent une nouvelle fortification.
Après la destruction de la ville en 1271 par le Sultan Abou
Yaacoub Elmarini (Mérinide), son fils Abou Youssef entreprit la relève
en 1325, reconstruisant ainsi une Kasbah, un Palais, une Mosquée, des
bains et enfin réussit à lui donner une certaine prospérité. La légende
dit qu’elle est la ville de 360 portes qui s’étendait de l’ouest de
Tairet aux rives d’Isly, avec une infinité de quartiers dont on
retrouve toujours les restes.
Moulay Ismaïl, Grand Sultant Alaouite, procèda à partir de 1673 à la restauration et l’organisation de la ville et sa région.

A travers son histoire, les péripéties qu’a connu Oujda, furent
celles d’une ville frontalière passant d’un pouvoir à l’autre selon la
fortune des armes (Oujda est située aux frontalières avec l’Algérie) et
aussi ville realais sur la voie Sijilmassa-Orient.
Après qu’elle eut été occupée par la France le 24 mars 1907,
Oujda, fidèle au Trône Alaouite, contribua efficacement à la lutte pour
l’indépendance du Maroc

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.