Alerte aux benzodiazépines!


    


Les benzodiazépines sont des médicaments qui agissent directement sur le système nerveux, et donc des psychothropes, qui ont été inventés pour traiter l’anxiété, la dépression, l’insomnie, les convulsions, …, avant d’être classées dans la listes des stupefiants; d’où leur dangerosité. En effet, l’utilisation des BZD au-delà de 1 mois entraîne une accoutumance et une dépendance mais surtout un syndrome de sevrage à l’arrêt de la consommation. Et, bien que la tolérance s’instale au-delà de 4 semaines d’utilisation, des médecins et des pharmaciens les prescrivent sur une longue durée sans informer leurs patients sur le risque qu’ils courent en ayant souvent recours à ces molécules “magiques” qui s’implantent dans le tissu adipeux, au moment où l’organisme met jusqu’à 10 ans pour s’en débarrasser. En outre, les spécialistes de la désintoxication croient qu’il est facile de désintoxiquer un héroïnomane ou un cocaïnomane qu’un accro aux BZD.

C’est une triste vérité donc que cachent les médecins à leurs “clients”, sous prétexte que c’est le meilleur remède qui soit pour soulager les malades et les arracher à leurs idées suicidaires, alors que le corps humain est doté d’une usine biologique capable de fabriquer des tonnes d’anxiolytiques et d’antidépresseurs naturels, trop efficaces et sans aucn effet secondaire. C’est donc un autre mal qui vient s’ajouter aux malheurs des anxieux et des malades mentaux certes – vue que ces psychothropes ont apporté aux souffrants plus de mal que de bien -, mais qui font le  bonheur des médecins et des pharmaciens sans scrupules, ainsi que des narcotrafiquants: c’est un mal pour les uns, c’est un métier lucratif pour les autres.Si les Français sont les plus grands consommateurs de BZD, de tabac et de cannabis à lel point que les femmes, à qui la nature a attribué la fonction de procréation, donnent naissance à des bébés accro à la cigarette et aux psychotropes; dès lors que les mamans  transmettent à leur progéniture de la nicotine et de la benzodiazépine par voie placentaire; ce qui fait que fumer et/ou se droguer se transmet de mére en fille, les Marocains, les jeunes surtout, ont d’ores et déjà l’esprit détruit par des psychotropes hautement et dangereusement dosés de BZD, qui proviennent directement d’Algérie, et ce pour nuire spécialement àla santé mentale de notre jeunesse; un vrai poison qui envahit le pays de jour en jour, que même les plus jeunes peuvent se procurer facilement et dont ils se dopent au quotidien, afin de “s’allier au crime”.

Donc, si nos prisons et nos hôpitaux psychiatriques sont pleins de jeunes délinquants et de jeunes criminels – celui-ci a tué son père, celui-là sa mère, l’autre sa femme et/ou ses enfants, ,,, -, c’est parce qu’ils jouent facilement avec le sabre et le couteau et qu’ils commettent leurs crimes sous l’effet des stupéfiants “Made in Algeria”Les sociétés qui ne protègent pas leurs “enfants” des drogues et du tabagisme qui les guettent où qu’ils aillent et où qu’ils soient, les sociétés qui ne substituent pas les BZD à d’autres psychotropes moins dangreux, les sociétés qui prônent les “bienfaits” des soi disant drogues douces à savoir le tabac, l’opium et le cannabis et qui cherchent à en ligéfér la consommation au lieu d’y mettre fin vont sûrement à la dérive.

Yahya TORBI


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles