Annonce des Lauréats 2016 du Prix Élan pour le changement de la CCNUCC


    


Chacune des 13 activités gagnantes du Prix sur le changement climatique Élan pour le changement des Nations Unies se rattache à l’un des trois piliers d’Élan pour le changement: Des femmes pour des résultats, Financements pour l’investissement en faveur du climat et Solutions TIC. Toutes les 13 seront présentées lors d’une série d’événements spéciaux au cours de la conférence sur le changement climatique de l’ONU à Marrakech (Maroc) du 7 novembre au 18 novembre 2016.

  1. Les obligations vertes de Göteborg | Suède

 

En 2013, la ville suédoise de Göteborg est devenue la première ville du monde à émettre des obligations vertes, ce qui lui permet d’emprunter de l’argent pour des investissements qui profitent à l’environnement. Plus de 75% des recettes des obligations vertes émises entre 2013 et 2015 sont utilisées par la ville pour financer des projets sur le changement climatique qui promeuvent une transition bas carbone et une croissance résiliente au climat.

  1. Crowdfunding pour des projets solaires communautaires | Pays-Bas:

 

 

ZonnepanelenDelen travaille pour s’assurer que tous les habitants des Pays-Bas aient accès à l’électricité solaire, même s’ils n’ont pas de toit. La plus grande plate-forme de crowdfunding de l’UE pour des projets solaires communautaires, WeShareSolar met en relation des propriétaires qui ont un toit adéquat (mais qui ne peuvent investir eux-même) avec des consommateurs qui souhaitent acheter des panneaux solaires mais qui n’ont pas de toit adéquat. Le projet permet au tierce parties de développer et d’opérationnaliser des projets solaires communautaires.

  1. Hors réseau électrique | États-Unies et Tanzanie

 

“Hors-réseau électrique” (OGE, selon son sigle en anglais) est une entreprise novatrice basée à la fois à San Francisco et à Arusha en Tanzanie. Elle a l’ambition de fournir l’accès à l’énergie renouvelable à un prix abordable aux maisons de toute l’Afrique qui sont hors du réseau électrique. OGE fournit actuellement des systèmes solaires aux foyers et aux entreprises des communautés rurales grâce à une solution financière novatrice. Le projet fournit “un service solaire” aux consommateurs désavantagés par un réseau coûteux et peu fiable, ou à ceux qui n’ont aucun accès au réseau.

  1. Taxe carbone pour des revenus neutres | Canada 

 

 

En 2008, la province canadienne de la Colombie Britannique a instauré la première taxe carbone pour des revenus neutres d’Amérique du Nord sur l’achat ou l’utilisation de carburants en Colombie-Britannique. La taxe carbone a été saluée comme la plus exhaustive en son genre, couvrant plus de 70% des émissions de la province. Comme la taxe n’a pas d’incidence fiscale, chaque dollar généré est rendu aux Britanno-Colombiens sous la forme de mesures fiscales individuelles et professionnelles.

  1. Mangroves connectées| Malaisie

 

Ericsson associe cloud, « machine-to-machine » et haut débit mobile pour aider la communauté locale de Selangor en Malaisie à mieux gérer la croissance des nouveaux plants de mangroves. Le projet se sert de capteurs pour fournir des informations en temps quasi réel visant à restaurer les plantations de mangroves.

  1. Cartographier pour des droits | Cameroun, Centrafrique, Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Ghana, Pérou

 

 

Cette initiative de l’Association de la forêt vierge aide les populations forestières à contrer l’industrie extractive nuisible et à plaider pour des réformes juridiques en les équipant de technologies peu coûteuses pour cartographier et surveiller leurs terres, et rendre ces données disponibles sur une plate-forme en ligne.

  1. SOLshare | Bangladesh 

 

 

SOLshare a piloté avec succès le premier réseau commercial d’échange d’électricité peer-to-peer par le biais des TIC du monde pour les ménages ruraux avec et sans systèmes solaires domestiques à Shariatpur au Bangladesh. Avec son partenaire de mise en œuvre, l’ONG UBOMUS, son partenaire financier IDCOL et partenaire de recherche United International Universit-Centre for Energy Research, SOLshare associe des systèmes solaires domestiques et de mini-réseaux centralisés pour permettre aux ménages plus isolés d’accéder à l’électricité renouvelable à moindre coût.

 

  1. Projet Toit solaire | États-Unis

 

 

L’an dernier, Google a mis en place le projet Toit solaire pour permettre à des dizaines de millions de clients potentiels du solaire de tous les       États-Unis d’évaluer si leur maison est adaptée pour le solaire et combien ils économiseraient en électricité. Le projet Toit solaire fonctionne à l’aide d’images aériennes de haute-définition de Google Earth, qui aident à calculer le potentiel énergétique d’un toit pour le solaire.

 

  1. Climate Right | Suède

 

 

Le projet Climate Right permet aux gens d’Uppsala en Suède de mesurer et de réduire leur impact sur le climat. En utilisant une application gratuite développée pour le projet, les participants ont été en mesure de faire un suivi de leur impact sur le climat à travers leurs choix de nourriture, de mode de transport et de mode de vie, en les encourageant à vivre en respectant le climat.

  1. Autonomisation des femmes pour la résilience et l’adaptation au changement climatique | Ouganda

 

 

 

L’Autonomisation des femmes pour la résilience et l’adaptation au changement climatique a crée une association de groupes dirigés par des femmes qui font la collecte de leurs économies hebdomadaires d’au moins un dollar et ainsi créent un fonds, duquel elles peuvent empruntent pour investir dans des activités en faveur du climat, génératrices de revenus. Cette initiative autonomise aussi les femmes à entreprendre des pratiques de gestion des terres, d’agro-foresterie et de conservation des sols, et à utiliser des cuisinières à faible consommation énergétique.

  1. Lutte contre le changement climatique par les dirigeants de communautés | Inde

 

 

Swayam Shikshan Prayog, une ONG indienne, forme les femmes qui vivent en zone rurale à entrepreneuriat et renforcent leur capacités pour la commercialisation de produits d’énergie propre dans leurs communautés. Actuellement, un réseau actif de 1 100 femmes entrepreneurs travaille dans 8 districts en Inde. Les femmes fournissent une approche «écosystème» complète en tant qu’utilisatrices de technologie propre, éducatrices, fournisseurs et les personnes-ressources dans leurs communautés, ce qui contribue faciliter l’adoption de technologies énergétiquement efficaces et de produits respectueux du climat.
12. Récolte du brouillard par les femmes pour un écosystème résilient et durable | Maroc

 

 

Dar Si Hmad, une ONG menée par des femmes au Maroc, a conçu et installé ce qui est maintenant le plus grand système de récolte d’eau de brouillard opérationnel du monde. C’est une solution novatrice au stress hydrique persistant alors que le brouillard est abondant, une technique inspirée de pratiques ancestrales de récolte d’eau de rosée. Le projet Dar Si Hmad fournit une eau potable accessible à plus de 400 personnes dans cinq villages, la plupart des femmes et des enfants.

  1. La norme W+ | Népal

 

 

La Norme W+  est une certification unique développée par WOCAN, qui calcule comment les entreprises, les gouvernements et les personnes peuvent être le moteur de l’autonomisation sociale et économique des femmes.  La Norme W+ peut accélérer les investissements dans les femmes puisqu’elle récompense les projets qui associe l’action climat à l’autonomisation des femmes. En agissant ainsi, l’initiative reconnaît et valorise le rôle crucial des femmes dans la lutte contre le changement climatique.

Mohammed DRIHEM

 



 
 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles